Collectifs du Rhône pour un Nouveau Parti Anticapitaliste

Collectifs du Rhône pour un Nouveau Parti Anticapitaliste

Contre une réforme qui pénalise encore plus les femmes, cortège et AG féministes PDF Imprimer Envoyer
Samedi, 28 Janvier 2023 22:55

Mardi 31 janvier, rendez-vous à 14h devant la Maison du Judo, avec la banderole "Féministes en colère"
A 17h30, à la salle des Congrès de la Bourse du Travail, AG spécifique Retraites Féministes pour organiser la suite du mouvement !

Une pension minimum conditionnée à une carrière complète.

Or, nous, les femmes, voyons constamment nos carrières se fragmenter (charge de la famille, temps partiels imposé, contrats courts etc…)

 

Les congés parentaux pris très partiellement en compte

Seulement 4 trimestres seront comptabilisés pour la retraite.
Or nous savons que ce sont quasi exclusivement les femmes qui prennent ces congés.

Un renforcement prévisible de la précarité en fin de carrière :

Parmi les personnes au chômage ou en invalidité avant la retraite, 60% sont des femmes.
Allonger la date de départ à la retraite c’est allonger cette précarité pour des milliers de femmes !

La pénibilité des métiers féminins n’est toujours pas reconnue :...

Lire la suite...
 
Retraites : mardi 31, en grève et en manif à 14h et après, on continue ! PDF Imprimer Envoyer
Jeudi, 26 Janvier 2023 17:28

à 14h à la Manufacture des tabacs – Lyon 8ème (métro Sans souci)

Les chiffres de mobilisation du jeudi 19 janvier ont été historiques, avec 1,2 million de manifestantEs selon la police, plus de 2 millions selon l’intersyndicale, des taux de grève très importants (avec aussi une participation exceptionnelle du privé), des mobilisations massives dans toutes les villes. Pendant ce temps, avec un mépris dont ils ont le secret, Macron et une bonne partie du gouvernement étaient en Espagne ! Et la présentation du projet de loi en conseil ministre lundi confirme que leur objectif reste bien de nous faire travailler plus longtemps et pour des pensions moindres !

Une colère générale

Au-delà du refus de cette contre-réforme, c’est un véritable ras-le-bol face à la situation économique et sociale globale : suite aux précédentes contre-réformes, les pensions étaient déjà faibles, et l’inflation actuelle réduit encore plus le pouvoir d’achat des catégories populaires. La colère est là, contre Macron, contre ce gouvernement, contre leur mépris, contre leurs politiques injustes.
Le pouvoir veut baisser les impôts des entreprises, privatiser à terme le marché de la retraite, et nous infliger une défaite historique. Pour cela, il nous fait croire qu'il n'y a pas d'alternative : pas assez d'actifs pour payer les cotisations d'une nombre croissant de retraitéEs, durée de vie plus longue, impossibilité d'augmenter la fiscalité et les cotisations « patronales ». Il faudrait donc travailler deux ans de plus pour une retraite plus faible... Pire, le Modem, parti allié à Macron, vient de proposer d'augmenter la durée du temps de travail hebdomadaire à 35,5 heures !

De l’argent il y en a !

Une retraite à 60 ans avec 37,5 annuités et une pension calculée sur les 10 meilleures années, dans le public comme dans le privé, pèserait environ 3 % du PIB. Taxer réellement les riches et les grandes entreprises permettrait de trouver cet argent sans problème.
D'autant plus que le président du très officiel Conseil d'orientation des retraites (COR) vient de rappeler que les arguments utilisés par le gouvernement sont mensongers : « Les dépenses de retraites sont globalement stabilisées et même à très long terme, elles diminuent dans trois hypothèses sur quatre. Dans l’hypothèse la plus défavorable, elles augmentent sans augmenter de manière très très importante […]. Donc les dépenses de retraites ne dérapent pas, elles sont relativement maîtrisées »...

Construire la grève générale pour gagner...

Lire la suite...
 
Conférence du Collectif Fermons les locaux fascistes lundi 23 janvier à 19H PDF Imprimer Envoyer
Dimanche, 22 Janvier 2023 18:01

Salle du Conseil, Mairie Lyon 1er

2 Place Sathonay (métro Hôtel de Ville)


"Groupuscules et locaux de l’extrême droite : un danger à Lyon


A Lyon, l’extrême droite est chaque année à l’origine de nombreuses attaques haineuses : agressions au couteau, descentes racistes, attaques de locaux associatifs, syndicaux et de partis de gauche, manifestation xénophobe et islamophobe de centaines de fascistes lançant des appels au meurtre et à la haine, attaques de manifestations féministes, passages à tabac…


Ces racistes s’organisent au sein de plusieurs groupuscules d’extrême droite, et dans des locaux comme au 5 Montée du Change : les locaux des "Remparts Lyon" (bar la Traboule depuis 2011, ex-siège de Génération identitaire, et la salle de boxe l’Agogé depuis 2017), leur permettent de recruter, s’organiser et se préparer à toutes ces attaques violentes et haineuses.

Nous nous battons pour la dissolution des "Remparts Lyon" et pour la fermeture de la Traboule et de l’Agogé : habitant·e·s, commerçant·e·s, nous vous invitons à une présentation de ces groupuscules et de leurs exactions, qui expliquera pourquoi il faut fermer leurs locaux. Venez-vous informer !"
Alternatiba, CNT 69, ENSEMBLE!, FSU 69, Jeune Garde, LFI 69, NPA 69, PCF 69, PG 69, Solidaires 69, UCL Lyon, UD CGT 69 : organisations membres du Collectif Fermons les locaux fascistes


 
Sur les retraites, soirée débat du NPA mardi 24 janvier à 19h30 PDF Imprimer Envoyer
Samedi, 21 Janvier 2023 15:10

La réforme des retraites ou comment voler aux pauvres pour donner aux riches !
en prenant des richesses qui reviennent aux salariéEs pour les transférer au grand patronat.

Et si nous réduisions le temps de travail ?
plutôt que de travailler ou d’être au chômage plus longtemps. Pour des raisons à la fois écologiques et de bien-être, arrêtons de miser sur « la croissance » pour vivre mieux. Regroupons nous pour une autre société, et pas seulement pour nous défendre en traçant par nos luttes les contours d’un monde nouveau..

Comment faire reculer le gouvernement ?
Et pour cela, construire un mouvement d’ensemble dynamique et offensif autour en particulier d’une grève dans la durée…

Soirée débat sur invitation, contactez-nous pour participer : npa69(at)npa-mail.org

Retraites : une mobilisation historique à transformer en victoire contre Macron

Les chiffres des grèves et des manifestations du 19 janvier sont historiques, avec 1,2 million de manifestantEs selon la police, plus de deux millions selon l’intersyndicale, des taux de grève très importants, des mobilisations massives dans les villes, souvent plus importantes qu’en décembre 1995. Dans le privé, la participation est exceptionnelle, avec des grévistes venus de l’agroalimentaire, des métaux, de l’automobile, de l’électronique...

Une colère générale

Le déclencheur de ce mouvement est la « réforme » des retraites, qui contraindrait les salariéEs à travailler deux années supplémentaire, avec une durée de cotisation plus longue... et donc des pensions réduites. Tout cela pour transférer des dizaines de milliards aux grandes entreprises et tenter de passer un cap dans la mise en place de fonds de pension, des complémentaires retraite qui deviendraient nécessaires pour ne pas vieillir dans la misère. Pourtant on sait que mettre la retraite à 60 ans et à 37,5 annuités, avec retour aux 10 meilleures années de calcul dans le public comme dans le privé, pèse environ 3,5 % du PIB, qui pourraient être récupérés en taxant réellement les riches et les grandes entreprises et en arrêtant les cadeaux fiscaux aux plus aisés. Les « solutions » violentes de Macron ne sont donc pas inéluctables...

Lire la suite...
 
Conférence de Maxime Combes sur les Accords de libre-échange mardi 17 janvier PDF Imprimer Envoyer
Dimanche, 15 Janvier 2023 19:00
Avec Maxime Combes, économiste, ex-porte-parole d’Attac France, auteur de Sortons de l’âge des fossiles ! Manifeste pour la transition (Seuil, 2015) et co-auteur de Un pognon de dingue mais pour qui ? L’argent magique de la pandémie (Seuil, 2022)

STOP à la mondialisation néolibérale et productiviste au détriment du climat, des écosystèmes et des emplois !

A l’heure actuelle, un millier de collectivités territoriales (Régions, Départements, Villes, Communautés de communes) ont émis des vœux contre l’application des accords de libre échange sur leur territoire.

Plutôt que de renforcer encore et encore l’expansion d’un marché mondialisé néolibéral dont on constate l’insoutenabilité, et de devoir faire face aux mesures xénophobes et nationalistes prises par de plus en plus de gouvernements, nous devrions choisir une autre voie : celle de la relocalisation écologique et solidaire, s’appuyant sur une forte solidarité internationale.
Pour cela, les États, collectivités territoriales et populations doivent disposer des moyens législatifs, juridiques, fiscaux et économiques leur permettant de définir leurs besoins et la manière de les satisfaire. Cela suppose des règles et institutions en matière de commerce et d’investissement profondément revues afin de protéger les secteurs qui portent sur les besoins fondamentaux (santé, logement, éducation, accès à l’eau, énergie et alimentation).
Relocaliser ne signifie pas en finir avec tout commerce international mais celui-ci doit dès lors être fondé sur la complémentarité, la coopération et la solidarité.

Quelles propositions pour reprendre la main ?...

Lire la suite...
 
Solidarité avec la contestation en Iran : manif dimanche 8 janvier PDF Imprimer Envoyer
Vendredi, 06 Janvier 2023 10:20

à 14h, de Terreaux à Bellecour, à l’appel du Collectif Femme Vie Liberté
En Iran, la mobilisation est massive depuis le meurtre de Jina Mahsa Amini par la police des mœurs. Elle réunit dans la rue presque tous les jours des centaines de manifestantEs dans plus de 80 villes sur tout le pays. Cette révolte est à l’origine une mobilisation de femmes qui, au fil du temps, s’est généralisée.

Les enjeux politiques du soutien ici en France et en Europe :

témoigner notre soutien aux manifestantEs réprimés en Iran et pousser pour que la contestation ne soit pas dénaturée et se maintienne sur des bases anticapitalistes, féministes et progressistes, contre toute récupération du mouvement par les groupes de droite ou royalistes.

Déclaration de la IVème Internationale (dont le NPA est solidaire) :

“Solidarité avec le mouvement de contestation en Iran !

Depuis le 16 septembre, l'Iran est plongé dans la tourmente par des protestations généralisées contre la politique de la clique au pouvoir. Elles ont été déclenchées par le meurtre brutal d'une jeune femme, Jîna (Mahsa) Amini, qui a été battue à mort par la « police des mœurs ». La durée et l'extension des manifestations à toutes les régions du pays et à presque toutes les couches de la population témoignent d'un mécontentement et d'une colère profonds qui vont au-delà du rejet du code vestimentaire profondément restrictif du régime pour les femmes. Les causes résident également dans une situation sociale qui s'aggrave depuis des années pour de larges pans de la population et dans une répression massive.

Lire la suite...
 
Pour une gauche de combat, soutenez le NPA, financièrement aussi ! PDF Imprimer Envoyer
Mercredi, 28 Décembre 2022 09:05

Pour la victoire des UkrainienEs contre l’agression impérialiste russe, pour la fin de l’apartheid dont sont victimes les PalestinienEs, pour que vive la lutte du peuple iranien contre la théocratie, solidarité internationale !

Contre les politiques austéritaires, défendons les services publics, en particulier nos systèmes de santé, d’éducation, d’assurance chômage et de retraite ! Contre la vie chère, imposons l’augmentation et l’indexation des salaires sur les prix ! Contre les réactionnaires racistes, masculinistes, homophobes et transphobes, approfondissons le wokisme.

Contre le cours autoritaire du pouvoir et son cortège de répressions, désarmons la police, abrogeons les lois racistes et sécuritaires ! Contre les grands projets inutiles, imposés et écocidaires comme les méga-bassines, pour un l’écoterrorisme festif !

Contre les grands évènements inutiles, imposés et écocidaires, mais aussi dispendieux et batis sur la corruption comme les jeux Olympiques, et parfois même meurtriers comme la coupe du Monde au Qatar.

2023 sera à n’en pas douter une année où les raisons de se révolter et de lutter seront encore plus évidentes et pressantes qu’en 2022 ! Mais pour inverser le rapport de forces, nous aurons besoin d’unité et de radicalité tout à la fois. Partis, syndicats, associations et collectifs écologistes, antiracistes, féministes, LGBTI : nous avons besoin d’un front commun et durable de notre classe, articulant mobilisations de rue et batailles idéologiques, en particulier contre l’extrême droite. De ce front et des luttes de notre classe pourrait alors émerger une large force politique anticapitaliste, antifasciste, féministe, écologiste et internationaliste, pour la transformation révolutionnaire de la société.

Pour que le NPA tienne sa place dans cette perspective, disons-le : il faut aussi de l’argent. Les cotisations de nos militantEs constituent environ 75 % de nos ressources. Les dons sont donc vitaux pour combler les 25 % restants. Se battre, dans la rue et dans les urnes, coûte de l’argent...

Lire la suite...
 
Autour de Philippe Poutou, Olivier Besancenot, Christine Poupin et Pauline Salingue, le NPA continue PDF Imprimer Envoyer

Dans l’ensemble des commentaires lus et entendus dans les médias à l’issue du 5e congrès national du NPA qui s’est déroulé le week-end dernier, certains ne reflètent pas — volontairement ou non — la réalité de la situation après ce congrès.

Les 210 déléguéEs élus dans les différentes AG électives, auxquelles ont participé 1500 militantEs du NPA, se sont réunis ensemble, en congrès, vendredi et samedi matin. Après la décision de séparation prise samedi après-midi par une partie importante des déléguéEs (100 déléguéEs sur les 102 de la plateforme B, qui composait la plus grosse délégation), les 210 déléguéEs ont donc continué à se réunir mais de façon séparée : 13 déléguéEs de la plateforme A dans une salle, 102 déléguéEs de la plateforme B dans une autre, 95 déléguéEs de la plateforme C dans une troisième.  

Autour de Philippe Poutou, Olivier Besancenot, Christine Poupin et Pauline Salingue, une déclaration politique a été adoptée par 100 déléguéEs : « Nous continuons le NPA, pour un parti des exploitéEs et des oppriméEs, révolutionnaire et unitaire » (en lien ci-dessous). Aucun des porte-parole actuels du NPA n’a donc quitté l’organisation ni son congrès, contrairement à ce qui a pu être dit ou écrit, et ils et elles incarnent bien au contraire la continuité du NPA.

Ces prochaines semaines, le NPA et ses porte-parole continueront à répondre présentEs dans toutes les mobilisations : contre la réforme des retraites dans les grèves et les manifestations, en défense des migrantEs dès les prochaines marches des solidarités, pour construire les prochaines mobilisations féministes ou écologistes, dans la solidarité internationaliste avec le peuple ukrainien ou la révolte en Iran.

À l’échelle locale et nationale, nous lançons une campagne militante pour nous adresser à toutes celles et tous ceux qui ont l'envie commune de construire une organisation anticapitaliste, révolutionnaire et unitaire. La première initiative sera une réunion publique à Paris le mardi 17 janvier à la Bellevilloise à 19h30, autour de nos porte-parole Olivier Besancenot, Christine Poupin, Philippe Poutou et Pauline Salingue.


Déclaration du 5e congrès du NPA – dimanche 11 décembre 2022

Nous continuons le NPA, pour un parti des exploitéEs et des oppriméEs, révolutionnaire et unitaire...

Lire la suite...
 
Contre la loi Darmanin, manif à Lyon samedi 17 décembre 14h30 Bellecour PDF Imprimer Envoyer
Jeudi, 15 Décembre 2022 19:27

 

ASSEZ DE LOIS LIBERTICIDES ! RÉGULARISATION DE TOUS LES SANS PAPIERS !
Après l’inauguration en juillet 2022, d’un second CRA (Centre de Rétention Administrative) à Lyon, le ministre de l’Intérieur va défendre au Parlement la nouvelle réforme du droit d’asile annoncée par Macron. Quatre ans après la loi Collomb, Macron annonce qu’une nouvelle loi serait déposée début 2023.
    Macron veut « réformer les procédures, décider beaucoup plus rapidement qui est éligible et expulser plus efficacement ceux qui ne le sont pas.»
    Et cibler « l’aide monétaire, sociale, médicale » qui selon lui serait « beaucoup plus généreuse que chez tous nos voisins » !
Il s’agit une nouvelle fois de désigner les étrangers comme boucs émissaires.
DES MURS, DES MURS, TOUJOURS PLUS HAUTS
Macron veut « renforcer nos frontières européennes et nationales ».
Il annonce vouloir conditionner davantage l’octroi de visas à « l’esprit de coopération pour reprendre les étrangers en situation irrégulière ». De nombreuses associations, syndicats, partis, dénoncent la diminution drastique de l’attribution de visas aux ressortissants des pays du Maghreb en guise de sanction.
Cette politique sécuritaire conduit aux centaines de morts en Méditerranée et massacres, tel celui de Melilla le 24 juin dernier et elle augmente le nombre de personnes en situation irrégulière les condamnant ainsi à vivre dans la misère...

Lire la suite...
 
Manif contre les violences faites aux femmes samedi 26 novembre Bellecour PDF Imprimer Envoyer
Vendredi, 25 Novembre 2022 18:12

à partir de 14h
à l’appel du  collectif Droits des Femmes 69 : Filactions, Impact, Nous Toutes Rhône, Planning Familial 69, Femmes Solidaires, Collectif Me Too Lyon, Viffil, LDH69, Solidaires, UD CGT 69 Tous des Lyonnes, FSU69, PG 69, UCL/FRAP, NPA, Ensemble, PCF du Rhône, PS du Rhône, EELV Lyon

14H Happening des femmes en blanc de Filactions
14H30 Prises de parole
15H Départ de la manifestation

le point de vue du NPA :

Violences faites aux femmes : se retrouver, s’organiser, lutter !


Le 25 novembre est la Journée internationale de lutte contre les violences faites aux femmes. Manifestons pour nos droits !

Toutes les femmes sont concernées

Les violences faites aux femmes sont massives et globales : dans le monde, une femme sur trois a déjà été victime de violences, le plus souvent de la part d’un partenaire intime ; 650 millions de femmes ont été mariées alors qu’elles étaient enfants ; 200 millions ont subi une mutilation génitale. Dans les situations de conflit armé, viols et violences sexuelles sont utilisés comme arme de guerre (comme en Ukraine ou au Congo)...

Lire la suite...
 
Pour vous procurer « L’Anticapitaliste », hebdomadaire du NPA, abonnez-vous ! PDF Imprimer Envoyer
Mercredi, 30 Décembre 2015 08:00

Suite à une augmentation importante des tarifs de diffusion en kiosque, l'hebdomadaire du NPA n'est disponible que sur abonnements (par chèque ou prélèvement) ou en vente auprès des militantEs.


Télécharger

les anciens numéros