Collectifs du Rhône pour un Nouveau Parti Anticapitaliste

Collectifs du Rhône pour un Nouveau Parti Anticapitaliste

 

 

la page facebook du NPA 69

 

 

L'hebdo du NPA

 

 

site national du NPA

 

 

collectif 69 de soutien aux réfugiéEs et migrantEs


Collectif de Vigilance 69
contre l'extrême-droite


 

collectif de soutien
au peuple palestinien

 

 

Identification



 

 

 

 

 

Grève aux TCL : un premier round qui en appelle d’autres PDF Imprimer Envoyer
Dimanche, 19 Septembre 2021 17:19

Ras-le-bol des violences contre les conducteurEs et de la dégradation des conditions de travail.

Lundi 13 septembre, quatre heures du matin. Les conducteurEs en grève du dépôt de bus de Perrache se regroupent. Ils sont une trentaine, mais sur le dépôt, on compte entre 70 et 80 grévistes. « Et plus de 110 à Vaise ! », un autre dépôt. Pas mal pour une première journée ! D’autant que cela fait longtemps qu’il n’y en avait pas eu une comme ça, venant de la base.
Salaires rognés, pression permanente

Quatre coups de feu tirés sur un conducteur le 1er septembre ont déclenché la grève. Heureusement, il n’est pas blessé, mais ras-le-bol des violences contre les conducteurs. Alors contre les actes de ce genre, il n’y a pas grand-chose à faire. Mais pour la multitude d’agressions qui pèsent sur le quotidien, c’est autre chose. Car les plannings de la direction planifient surtout les retards et la surcharge des bus… et donc le stress des passagerEs qui n’arrange pas les choses, bien au contraire.

Telle ligne est en « horaires vacances » depuis début septembre. Les bus sont moins fréquents et le temps pour parcourir la ligne, donc le temps payé au conducteur, plus resserré. Une mesquinerie de Keolis Lyon, la filiale qui exploite le réseau et les conducteurEs, dont elle rogne ainsi les salaires tout en ­organisant un retard permanent.

Et les mesquineries de ce genre s’accumulent : le nouveau logiciel Hastus qui fait disparaitre les heures supplémentaires, les roulements qui changent à la dernière minute, les pauses qui ne sont plus payées au-delà de 30 minutes, les services « mixtes » (en deux fois ou plus) qui se multiplient, avec des 12 h, 13 h voire 13 h 30 d’amplitude. Et puis le sous-effectif permanent. Et la pression mise sur les conducteurs pour dépanner.

Huit heures du matin. Les grévistes de Perrache rejoignent ceux de Vaise. Il y en a aussi de la Soie, un dépôt à l’est de la métropole. Plus de cent grévistes de différents dépôts échangent. Certains ont entendu parler de la grève à Transdev, en région parisienne : ici comme là-bas, ce sont les mêmes problèmes ! Le prochain rendez-vous est donné pour le 20 septembre. Il faudra mettre dans le coup les dépôts qui n’étaient pas en grève cette fois-ci. Le mot tourne déjà…


 
Manif de soignantEs SAMEDI 18 SEPTEMBRE à 14h à Grange Blanche PDF Imprimer Envoyer
Samedi, 18 Septembre 2021 09:17

l'appel de SUD Hôpital Edouard Herriot, FO HEH et le Collectif Soignants Hospitaliers Résistants 69 :

« Manifestation déclarée à la préfecture

14H DEVANT l’HÔPITAL Édouard Herriot : HAPPENING, PRISE DE PAROLE DES SOIGNANTS puis départ en manifestation Direction l’hôpital Saint Joseph et Saint Luc

Virés mais pas Résignés! Le combat continue! Public/Privé : toutes et tous dans le même bateau !! Le 15 septembre, les directions des hôpitaux ont mis à exécution les menaces du gouvernement : la suspension des soignants et des salariés !

Que ce soit les hôpitaux publics, les cliniques, les IME, et d’autres associations d’accueil pour enfants, adolescents en difficultés, tous les secteurs seront impactés par cette amputation de personnel compétent. SUD HEH et le Collectif Hospitaliers Résistants 69 appelle à manifester le samedi 18 septembre contre la loi du 5 août et ses conséquences.

Les revendications sont :> Retrait des suspensions et des sanctions contre les collègues > Retrait du Passe Sanitaire > Retrait de l’obligation vaccinale du COVID > Liberté de choix pour les vaccins

Depuis deux mois, un faux débat pollue l’espace public : les pro et antivax...

Lire la suite...
 
Rassemblement des soignantEs mardi 14 septembre à 13h devant l’Agence Régionale de Santé PDF Imprimer Envoyer
Mardi, 14 Septembre 2021 05:34

communiqué de CGT, FO et SUD Santé :
« Le passe sanitaire et l’obligation vaccinale vont accroitre les difficultés déjà sans précèdent dans le secteur de la santé et du médico-social. Partout nous manquons de personnels, des lits continuent à être fermés même en réa.
Nous constatons une accélération de la fuite des personnels de la santé et de l’action sociale, personnels extenués fortement impacté, un jour des héros, un jour des criminels…
Les conséquences vont être désastreuses empêchant l’accès au soin et de nombreuses personnes renonceront à se soigner faute de passe sanitaire.

La crise sanitaire c’est d’abord le manque de moyen humain et de lits.
Dans la conjoncture actuelle, nous sommes déjà sur le fil du rasoir.
Comment comprendre cette loi? Son application accélèrera la fermeture automatique de lits et réduira l’accès aux soins pour tous.

Que cherche à faire le gouvernement ? A dégouter les soignants ? Accélérer ses restructurations et fermeture de lits et services ?
On a besoin de tous les soignants et tous les personnels.
Assez de culpabilisation du personnel de nos établissements de la part du gouvernement qui détruit notre système de santé et de l’action sociale.

La contrainte est un aveu d’échec politique et les salariés n’ont pas à le payer.
Nous sommes pour la vaccination au libre choix de chacun et contre la vaccination obligatoire.
L’obligation du passe sanitaire ne constitue pas de l’aveu même des représentants de l’état un moyen immédiat de protection des salariés.

Nos revendications sont plus que jamais à l’ordre du jour :...

Lire la suite...
 
Festival du film palestinien du 21 au 29 septembre PDF Imprimer Envoyer
Dimanche, 12 Septembre 2021 13:26

"Après les reports dus aux confinements et les couvre-feux de la crise sanitaire, originalement prévue à partir du 31 mars 2020, nous sommes heureux/euses d’annoncer la sixième édition du festival régional du film palestinien qui se tiendra du mardi 21 au jeudi 29 septembre 2021, sous le patronage et en présence de Mr Mounir ANASTAS, Ambassadeur de la Palestine auprès de l’UNESCO.
L’objet du festival est de présenter dans sa diversité le cinéma palestinien en région Auvergne Rhône-Alpes, de promouvoir les réalisateurs, réalisatrices, acteurs et actrices et de soutenir le cinéma palestinien et ses qualités artistiques.

Nous sommes sûrs, cher public, que vous serez au rendez-vous car vous partagez avec nos partenaires et nous-mêmes, la volonté commune de faire vivre le monde de la Culture, à travers notamment le cinéma et de manifester notre solidarité avec le peuple palestinien qui traverse l’une des périodes les plus difficiles de son Histoire."


aux projections de films s'ajoutent une table ronde et des expos


Organisés par : ERAP (Échanges Rhône Alpes Auvergne Palestine)


le programme sur http://erapinfo.free.fr/spip.php?article887



 
Rassemblement vendredi 27 août pour un accueil inconditionnel des migrant-e-s afghans PDF Imprimer Envoyer
Jeudi, 26 Août 2021 19:18

Le communiqué du NPA :

Solidarité avec les peuples d’Afghanistan ! Accueil inconditionnel de tou·te·s les réfugié·e·s !


Il n’aura fallu que quelques semaines aux Talibans pour prendre le contrôle des principales villes d’Afghanistan avant de pénétrer dans la capitale Kaboul et de faire tomber le gouvernement. 20 ans après le déclenchement de la guerre par les États-Unis et leurs alliés, l’échec de l’intervention impérialiste est patent, avec le retour au pouvoir de ceux que George W. Bush et consorts prétendaient avoir éliminés.
Contrairement aux affirmations occidentales, les Talibans n’ont jamais disparu, et ont pu se réorganiser et prospérer sur fond de pauvreté, d’inégalités, d’État failli, de trafic d’opium, de corruption et de rejet de la présence militaire étrangère. L’Afghanistan est demeuré l’un des pays les plus pauvres de la planète (avec le 7e plus faible PIB par habitant au monde), et l’un des plus corrompus (parmi les dix derniers au classement de l’ONG Transparency International).
20 ans de guerre en Afghanistan, c’est plus de 160.000 morts côté afghan, des centaines de milliers de blesséEs et d’exiléEs, et près de 4000 soldats occidentaux (majoritairement étatsuniens) tués. Les 2200 milliards de dollars dépensés en 20 ans par les États-Unis — soit plus de 300 millions par jour — pour assurer leur présence sur place et « former » les forces de sécurité du gouvernement afghan n’y auront rien changé : le président afghan est en fuite, la police et l’armée afghanes se sont effondrées et les Talibans règnent en maîtres à Kaboul. Une énième démonstration du fait que les interventions militaires impérialistes ne se font jamais dans l’intérêt des peuples, et que pour ces derniers elles font partie du problème et non de la solution.

Les images de chaos et d’évacuation précipitée des ressortissants occidentaux donnent une idée des menaces qui pèsent aujourd’hui sur des centaines de milliers, voire des millions d’Afghan·e·s. Nous exprimons notre solidarité avec toute la population afghane, qui risque de vivre encore des années de guerre civile, et notamment avec toutes celles et tous ceux qui sont aujourd’hui dans le viseur du pouvoir ultra-réactionnaire des Talibans : journalistes, militant·e·s associatifs, syndicaux ou des droits humains, ainsi que toutes les femmes et les personnes LGBTI, dont la situation déjà dramatique risque de se dégrader encore un peu plus.
Les pays occidentaux, dont la France qui fut présente militairement pendant 13 ans en Afghanistan, portent une lourde responsabilité dans la situation actuelle. Il est dès lors particulièrement insupportable d’entendre Macron évoquer les « flux migratoires » face auxquels il faudrait « se protéger » : un discours emprunté à l’extrême droite, qui souffle sur les braises du racisme et vise à transformer en menace des réfugié·e·s cherchant à fuir la guerre et la misère.
La mise en scène, ces derniers jours, de l’accueil de quelques dizaines d’exilé·e·s afghans ne fait guère illusion : les frontières doivent être ouvertes, l’accueil doit être inconditionnel et la traque aux réfugié·e·s déjà présents sur le territoire doit cesser. Solidarité avec les peuples d’Afghanistan ! De l’air, ouvrez les frontières !

L'appel unitaire lyonnais :..

Lire la suite...
 
Des sans papiers rassemblés chaque vendredi devant la Préfecture du Rhône PDF Imprimer Envoyer
Dimanche, 15 Août 2021 08:39

Ils n’étaient qu’une vingtaine ce 13 août à scander des slogans devant la Préfecture mais il s’y rassemblent chaque vendredi depuis mi-avril ! L’appel du Collectif des Sans Papiers 69 :

« REGULARISATION DE TOUS/TOUTES LES SANS‐PAPIERS, NOUS VOULONS NOUS BATTRE POUR NOS DROITS !
A Paris et à Lille, les Sans‐Papiers se rassemblent toutes les semaines  devant la  préfecture.  Leur collectif  obtient des rendez‐vous  et présente des dossiers chaque trimestre. Ils obtiennent ainsi des régularisations.
Rejoignez‐nous dans le collectif de Sans Papiers du Rhône-CSP69- pour :
- Aider les Sans‐Papiers à préparer leur dossier de demande de régularisation, et à le présenter à la Préfecture
- Mobiliser en cas d’arrestation d’un Sans‐Papiers pour sa libération, et soutenir les personnes retenues au Centre de Rétention Administrative
- Sortir les Sans Papiers de leur isolement,

Et aussi pour :...

Lire la suite...
 
Squat de Feyzin, ... halte aux expulsions sans relogement ! PDF Imprimer Envoyer
Mardi, 10 Août 2021 19:03

Lettre ouverte du Collectif Intersquats Exilé.es Lyon et Environs et du Collectif soutiens/migrants Croix-Rousse à
Monsieur P. Mailhos, Préfet de la Région Auvergne Rhône Alpes
Monsieur Renaud PAYRE, vice Président de la Métropole,
Mme Christel BONNET, Directrice départementale de la DRDJSCS

"Madame, Monsieur,
Les habitants du squat de Feyzin (ex école Georges Brassens) ont reçu le 13 juillet dernier un commandement de quitter les lieux pour le 15 juillet !
C’est le 3ème squat sous plan résorption bidonvilles cette année. Des diagnostiques sociaux étendus ont été faits par les travailleurs sociaux (ALPIL, Alynea, LE MAS, CLASSES). Deux familles seulement ont reçu des propositions d’hébergement, d’autres sont parties, plus d’une centaine de personnes restent en attente de solution. Ces dernières sont prêtes à partir, leurs affaires ont été préparées, mais pour aller où ?? Le commandement est tombé, mais quelle est la solution pour eux?
Malgré des réunions quinzomadaires sur les squats et bidonvilles avec les associations, l’administration et la DIHAL n’ont pas réussi à anticiper cette situation.

Vous avez fait tout ce travail avec les habitants, vous êtes venu à leur rencontre, à quoi aura servi leur parole si elle n’est pas entendue? Vous avez une responsabilité !
Ce lieu classé PPRT (Seveso) est condamné quel que soit l’usage, comme toute la zone autour. Il n’y a donc pas d’urgence à son évacuation. L’urgence c’est le relogement. C’est pourquoi nous vous demandons de sursoir à l’expulsion du squat de Feyzin tant qu’il n’y a pas de solution pour tous les habitants. Nous vous demandons de ne pas faire appel à la force publique traumatisante pour les occupants et leurs soutiens et indigne. Avec les habitants, nous demandons à être prévenus de vos intentions au moins 48h à l’avance.

Les personnes remises à la rue sont en danger...

Lire la suite...
 
Contre le pass sanitaire, rassemblement de soutien aux hospitalierEs le 31 juillet PDF Imprimer Envoyer
Samedi, 31 Juillet 2021 19:04

A l’appel des sections SUD et FO d'HEH (hôpital E. Herriot) :
« TOUS UNIS VACCINES, NON VACCINES, SUR LES REVENDICATIONS
> Retrait du Pass Sanitaire,
> Retrait des mesures de suspensions sans salaire et de mise à pied en cas de non vaccination
> Non au tri des patients
> Non à l’obligation vaccinale »

Article de l’Anticapitaliste, l’hebdomadaire du NPA (abonnez-vous !) :

« Contre l’autoritarisme, pour une vraie politique sanitaire, pas de trêve estivale !

Depuis les annonces d’Emmanuel Macron le 12 juillet, la contestation des projets gouvernementaux, et notamment du pass sanitaire, ne faiblit pas. Il faut dire qu’une fois de plus, la Macronie a choisi le passage en force, avec toujours le même principe : contraindre plutôt que convaincre.

Logique dangereuse

Ce pass sanitaire est une aberration. Exemple particulièrement significatif parmi bien d’autres, l’obligation de présenter un pass sanitaire attestant d’une vaccinationcomplète, un test sérologique négatif ou un certificat médical de rétablissement du covid... pour toute personne se rendant dans un établissement sanitaire, social ou médico-social. Autrement dit, de potentielles privations de soins médicaux au nom d’arguments…

Lire la suite...
 
A la rencontre des éluEs, pour les 500 parrainages de notre candidature à la présidentielle PDF Imprimer Envoyer
Samedi, 24 Juillet 2021 16:20

Cette année, du fait de la pandémie et des difficultés internes qu’elle a accentuées, nous avons commencé avec un certain retard par rapport à la campagne de pré-signatures pour les présidentielles 2017. Pour autant, nous avons d’indéniables points d’appui avec la figure de notre candidat, bien plus connu, et le ressenti des éluEs quant à la situation politique (au sens large de la gestion des crises économique, sanitaire, écologique, politique…).
Le nom de Philippe Poutou parle largement aux maires, mais aussi à celles et ceux que l’on rencontre dans les mairies et qui côtoient les maires : les adjointEs et les secrétaires. Ce sont aussi elles et eux qui identifient Philippe à quelqu’un qui leur ressemblent, connaît leurs préoccupations et leurs problèmes ou ceux de membres de leur famille, notamment sur le boulot et les risques de licenciement.

Les effets de la crise sanitaire

La situation a politisé les éluEs, y compris celles et ceux en fonction depuis mars-avril 2020, et qui ont dû faire front à leurs obligations de maires durant le premier confinement ! Des éluEs qui pour beaucoup s’affirmaient sans positionnement politique, notamment dans les petites communes, ont été suspenduEs aux décisions politiques nationales et ont vécu très concrètement le tournant autoritaire du pouvoir dans l’exercice de leur mandat. L’autoritarisme du pouvoir vise à masquer son impuissance à protéger la population ainsi qu’à anticiper les développements de la crise sanitaire. Incapable d’obtenir l’adhésion à des politiques erratiques et toujours en retard d’une nouvelle phase de la crise, Macron recourt à la coercition et la division

Cela renforce l’enjeu d’une candidature qui bouscule le jeu politique national, ce que Philippe Poutou a en partie réussi en 2017...

Lire la suite...
 
Dimanche 13 juin, MARCHE POUR LES LIBERTÉS CONTRE LES IDÉES D’EXTRÊME DROITE PDF Imprimer Envoyer
Samedi, 05 Juin 2021 15:21

"Depuis maintenant plusieurs mois nous constatons un climat politique et social alarmant. S’allier avec l’extrême droite ou reprendre ses idées ne constituent plus un interdit. Les propos et actes racistes et sexistes au travail et dans la vie se propagent. Les attaques contre les libertés et les droits sociaux s’accentuent gravement. Dans ce contexte politique, économique, social et sanitaire les injustices explosent et génèrent une forte misère sociale.

Plusieurs lois liberticides organisent une société autoritaire de surveillance et de contrôle qui empêcheraient d’informer sur des violences policières, déjà trop importantes. De plus, si certaines de ces lois stigmatisent une partie de la population en raison de sa religion, d’autres en ciblent en raison de leur activité militante.

Comme les signataires de l’appel pour les libertés et contre les idées mortifères de d’extrême droite (https://www.appelpourleslibertes.com), nous ressentons toutes et tous l’urgence de construire une réponse forte et unitaire qui dessine l’alliance des libertés, du travail et d’un avenir durable.

 

Les premiers signataires du Rhône  :

: Union Départementale CGT, CNT, CNT-SO, FSU, Union syndicale Solidaires, Syndicat des Avocats de France, UNEF (Union nationale des Étudiants de France)

Associations et collectifs : Alternatiba, Association France Amérique Latine Villeurbanne, ATTAC, ECOVIP (Espace de coordination Colombie vie, paix et dignité), La Jeune Garde Lyon, LDH, Planning Familial

Organisations politiques : ENSEMBLE !, EELV, La France insoumise, NPA, Parti de Gauche, PCF, UCL (Union Communiste Libertaire)

 

 
Grève et rassemblement jeudi 3 juin contre la réforme de l’accueil en crèche PDF Imprimer Envoyer
Mercredi, 02 Juin 2021 15:50

À 10h, place de la Comédie à Lyon

(métro Hôtel de Ville)


À l’appel de la CGT et du Collectif « Pas de bébés à la consigne »,

dans le cadre de la Journée nationale de militance pour la petite enfance et du refus de la réforme

➜ Grève et manifestations partout en France


Extrait de l’appel :

 

 
Les Collectifs "Lyon climat" et "Plus jamais ça" appellent à une Marche samedi 9 mai PDF Imprimer Envoyer
Jeudi, 06 Mai 2021 19:11

À 14h à Bellecour

Le Collectif Lyon climat 69 est composé de Alternatiba ANV, Greenpeace, Extinction Rebéllion, Gilets Jaunes, Youth for Climate, France Nature Environnement, Oxfam, La Ville à Vélo, I-Buycott Lyon, Convention Citoyenne Pour le Climat, Attac, Résistance à l’Agression Publicitaire, ...

Le Collectif Plus jamais ça 69 est composé de Alternatiba ANV, ATTAC, la CGT Union Départementale, la Confédération Paysanne, la F.S.U., Greenpeace, Oxfam, l'Union Syndicale Solidaires, Youth For Climate

Pour le NPA, le climat vaut plus que leurs profits !

Ce dimanche 9 mai ont lieu, juste après le vote de la loi Climat à l’Assemblée nationale, de nouvelles manifestations dans tout le pays. Rien à attendre de ce gouvernement, c’est la mobilisation qui peut imposer une vraie transition écologique pour sauver le climat, et pas le capitalisme !

Changer de système, ça urge !

Selon le GIEC, se donner 50 % de chance de maintenir le réchauffement sous les 1,5 °C, sans géo-ingénierie, exige une baisse des émissions nettes dans le monde de 58 % en 2030 par rapport à 2010, donc vu leurs responsabilités historiques, une réduction minimale de 65 % dans l’ Union européenne et d’environ 70 % aux USA. Pour y arriver, si nous voulons continuer à vivre sur Terre, il faut sortir du système capitaliste qui impose des modes de production et de consommation toxiques pour le climat, la biodiversité et nos vies.

L'inaction criminelle des États

Ils savent le gouffre qui sépare l’objectif fixé lors de la COP21 en 2015 à Paris de...

Lire la suite...
 
Pour vous procurer « L’Anticapitaliste », hebdomadaire du NPA, abonnez-vous ! PDF Imprimer Envoyer
Mercredi, 30 Décembre 2015 08:00

Suite à une augmentation importante des tarifs de diffusion en kiosque, l'hebdomadaire du NPA n'est disponible que sur abonnements (par chèque ou prélèvement) ou en vente auprès des militantEs.


Télécharger

les anciens numéros