Collectifs du Rhône pour un Nouveau Parti Anticapitaliste

Collectifs du Rhône pour un Nouveau Parti Anticapitaliste

Emprisonné.es... parce-que étranger.es ! Manif samedi 10 avril contre les CRA PDF Imprimer Envoyer
Jeudi, 08 Avril 2021 16:58

"Une prison qui ne dit pas son nom

Le Centre de Rétention Administrative (CRA), à côté de l’aéroport de Lyon Saint Exupéry, est une prison dédiée à l'enfermement :

sur décision du Préfet des personnes étrangères, hommes, femmes et enfants, en vue de leur expulsion, parce qu’elles n’ont pas de papiers ou pas les bons. Alors que de nombreuses associations demandent sa fermeture, l’État construit un 2ème CRA à côté.

Des condamnations sans jugement

Le séjour irrégulier n’est pas un délit. Il existe même une décision de la Cour européenne de justice dans ce sens, depuis 2011. Et la procédure contrevient à la Déclaration Universelle des Droits de l’Homme, qui prévoit qu’aucun enfermement ne peut avoir lieu sans jugement préalable. Or, le contrôle du juge n’intervient qu’après l’enfermement, et parfois les personnes sont expulsées avant de l'avoir vu !

Des traitements inhumains et dégradants

Il y a déjà 50 centres et locaux de rétention administrative sur le territoire français, qui font subir des traitements inhumains et dégradants. Plusieurs fois, la France a été condamnée par la Cour européenne des droits de l’homme pour ces conditions de détention. Les associations ont dénoncé des espaces déshumanisés, où la surveillance est incessante et interdit toute intimité. La violence des conditions d’expulsion du territoire a été maintes fois signalée…

Lire la suite...
 
Rassemblement mercredi 7 avril à 16h pour exiger la libération de Mumia Abu Jamal ! PDF Imprimer Envoyer
Mardi, 06 Avril 2021 22:32

touTEs devant le consulat des Etats-Unis de Lyon ! Espace Cordeliers 2, rue Président Carnot 69002 Lyon

Mumia Abu-Jamal est en danger de mort : un appel pour sa libération
Lettre ouverte à Messieurs Tom Wolf, gouverneur de Pennsylvanie, John Wetzel, secrétaire d’État en charge de l’administration pénitentiaire , et Larry Krasner, procureur de Philadelphie.

"Particulièrement préoccupés par la brutale dégradation de la santé de Monsieur Mumia Abu-Jamal, nous sommes consternés par le comportement inhumain de l’administration pénitentiaire, laissant souffrir cet homme à l’infirmerie de la prison ou dans sa cellule avec des soins minimaux et inappropriés à la gravité de son état.
D’autant que, lors de son bref séjour à l’hôpital – pieds et mains attachés à son lit –, sa positivité au Covid-19 a été diagnostiquée. Tenant compte par ailleurs de ses antécédents médicaux (hépatite C), le bilan est désastreux : insuffisance cardiaque congestive, œdèmes pulmonaires, éruption cutanée et purulente sur l’ensemble du corps, cirrhose, diabète…
Selon son médecin personnel, l’extrême gravité de son état physique l’expose désormais à la mort. Face à une telle situation, nous en appelons à votre responsabilité partagée pour mettre un terme à la maltraitance dont il est la victime et qui s’apparente à une peine de mort déguisée.
Aussi, nous vous demandons instamment de le libérer pour raison humanitaire, ce que vous avez déjà accordé à certains détenus âgés et malades. Il pourra ainsi choisir un hôpital près de sa famille et l’équipe soignante qui le prendra en charge.
La justice ne doit pas laisser mourir cet homme malade au moment où il vient enfin d’obtenir un droit d’appel pour défendre son innocence après trente-neuf ans d’incarcération. Aussi, nous voulons croire que vous accéderez à notre demande pressante.
Dans l’espoir de la décision humaine que nous sollicitons, recevez, Messieurs, l’assurance de notre considération.
Rassemblements ce mercredi 7 avril à 16 heures à Paris, à Lyon et à Strasbourg à proximité des représentations états-uniennes."

Signataires :
Estellia Araez, présidente du Syndicat des avocats de France
Nathalie Arthaud, Lutte ouvrière
Ariane Ascaride, actrice et scénariste
Clémentine Autain, députée France insoumise
Étienne Balibar, philosophe
Anthony Bellanger, secrétaire général de la Fédération internationale des journalistes
Olivier Besancenot, Nouveau Parti anticapitaliste

...

Lire la suite...
 
Manifestation pour le retrait de la réforme de l’assurance chômage mercredi 7 avril à 14h PDF Imprimer Envoyer
Lundi, 05 Avril 2021 21:28

L’occupation du TNP appelle à une manifestation contre la réforme de l’assurance chômage le 7 avril à 14h au départ du TNP (place Lazare Goujon à Villeurbanne) et en direction de la tour Swiss Life
Malgré la crise sanitaire et sociale sans précédent qui continue de précariser des pans entiers de la population, Macron et le gouvernement ont décidé, via la Ministre du travail Elisabeth Borne, d’appliquer la réforme de l’assurance-chômage début juillet 2021,avec 2-3 mesurettes annoncées par rapport à la version2020 qui ne changent en rien le fond de la réforme.Concrètement, un désastre social se prépare. Tous les syndicats s’y opposent, y compris la CFDT.
Les nouvelles règles du chômage imposées par le gouvernement sont claires : exclure toujours plus de précaires et de pauvres en général de l’accès aux indemnisations. En bref : baisse des allocs’,impossibilité d’accéder aux droits, réduction de la durée d’indemnisation…

A propos des conditions pour ouvrir des droits : alors que 4 mois de travail sur 28 suffisaient pour toucher ses allocs, il faudra désormais avoir cotisé 6 mois sur 24.Un tiers des personnes qui auraient ouvert des droits avant la réforme en seront ainsi privées. Là où jusque-là il suffisait de retravailler un mois pour avoir le droit d’être de nouveau indemnisé, la réforme exige à présent six mois. Cette partie de la réforme ne serait désormais appliquée que « lorsque la situation économique le permettra » selon Elisabeth Borne. En prévision ? Octobre ou novembre. La blague. L’objectif ici est bel et bien d’exclure de l’indemnisation chômage des dizaines de milliers de chômeur.euses potentiel.le.s, passant ainsi sous les radars des chiffres du chômage, et basculant dans l’immense précarité du RSA ou de l’ASS. Dès juillet, le montant de l’indemnisation sera calculé à partir du revenu moyen mensuel, et non plus en se fondant sur les seuls jours travaillés : encore une technique pour amputer les allocations chômage. Parmi les mesurettes annoncées ? La mise en place d’un « plancher » pour éviter que les allocations baissent trop, calculées sur 13 jours par mois non travaillés maximum au lieu de 30 ou 31.

En clair, notre indemnisation chômage va considérablement diminuer. Il va donc falloir faire très attention avant d’accepter un contrat court (soit la majorité des contrats que Pôle Emploi voudra nous imposer) au risque de perdre tous nos droits, et lui tenir tête malgré leurs menaces de radiation. Une fois de plus, le durcissement des règles vise à faire économiser du fric aux patrons en pénalisant les précaires, et surtout les femmes, qui cumulent temps partiels subis, interruption de carrière (maternité) et moindre rémunération. Sans même parler de la systématisation du flicage et de la déshumanisation du rapport à Pôle Emploi qui supprime des postes et les remplace par des ordinateurs !
Cette réforme est une attaque contre toutes les personnes en situation de précarité, et...

Lire la suite...
 
Manif dimanche 4 avril à 13h pl. Mazagran suite à l’attaque de la Maison de la Mésopotamie PDF Imprimer Envoyer
Dimanche, 04 Avril 2021 10:09

place Mazagran, métro Saxe Gambetta

communiqué de la Coordination Lyonnaise Solidarité Kurdistan : Association Culturelle Mésopotamie, Amitiés Kurdes de Lyon Rhône Alpes, Association France Kurdistan du Rhône, Confédération nationale du travail, Europe Écologie les Verts du Rhône Ensemble Rhône, Génération.s , Nouveau Parti Anticapitaliste (NPA) du Rhône, Parti Communiste Français (PCF) du Rhône, Parti de Gauche du Rhône, UD CGT 69, Union Syndicale Solidaires du Rhône

« LES NERVIS TURCS DES "LOUPS GRIS" FRAPPENT À NOUVEAU !

Ce samedi 3 avril vers 14 h un commando d'une quinzaine d'individus cagoulés ont pénétré dans le local de l'association kurde Mésopotamia à Lyon. armés de barres de fer ; ils ont non seulement tout cassé dans le local(matériel informatique, télévision, etc...) mais aussi agressé violemment les 4 personnes présentes dont certaines ont dû être hospitalisées.

Ces nervis sont à l'évidence membres des "Loups Gris" turcs, organisation para militaire turque à la solde du gouvernement d' Erdogan en lien avec les services spéciaux turcs. Les mêmes individus s'étaient récemment signalés dans la nuit du 20 mars en tagant des menaces sur le local qu'ils viennent de dévaster. Les mêmes encore avaient, cet été, fait une démonstration violente de haine anti arménienne dans les rues de Décines.

On ne pourra pas s'empêcher de faire une corrélation entre ces agissements criminels et le fait que le Consulat turc de Lyon publie (à destination des forces de répression turques) des listes de militants kurdes, turcs et français à "surveiller", voire à "neutraliser"... Les "Loups Gris" ont été récemment dissous

Lire la suite...
 
Le collectif « Fermons les locaux fascistes » dénonce l’attitude de la préfecture... PDF Imprimer Envoyer
Samedi, 03 Avril 2021 19:21

Communiqué de presse du collectif « fermons les locaux fascistes » :
"Le collectif « Fermons les locaux fascistes » dénonce l’attitude de la préfecture de ces derniers jours. Tout a été fait pour empêcher la dénonciation publique de l’agression de la librairie Plume Noire du 20 mars par une cinquantaine de fascistes, et de l’impunité avec laquelle agissent les groupes d’extrême-droite sur Lyon. La manifestation de ce samedi avait été déposée il y a 2 semaines. La préfecture a attendu le 31 mars pour recevoir les déposants et leur imposer un trajet alternatif qu’ils ont accepté. Malgré cela, la préfecture a refusé d’accorder un récépissé pour ce parcours et attendu 2 jours avant la manifestation pour l’interdire sur la base du trajet initial, en prétendant ensuite que cette interdiction concernait l’ensemble des parcours, afin d’entretenir la confusion. Ce délai extrêmement court visait manifestement à empêcher tout recours.
Malgré cela, un référé liberté a été dépose hier. Le jugement rendu en fin de matinée a établi, à l’encontre du discours préfectoral, que cette interdiction ne concernait pas le parcours alternatif accepté le 31 mars pour lequel la préfecture refusait de délivrer un récépissé.
Cette décision rendue 1 heure avant la manifestation rendait impossible sa tenue. Le collectif a donc choisi d’organiser une conférence de presse devant l’Opéra. Un gros dispositif policier avec menaces de verbalisation ou de gazage avait comme seul but de ne pas nous laisser dénoncer publiquement les violences d’extrême-droite.

Tous ces faits révèlent un choix politique clair de vouloir cacher les violences menées par des groupes d’extrême-droite sur l’agglomération lyonnaise. Le collectif dénonce l’énergie mise par la préfecture pour interdire une manifestation déclarée, alors même que la préfecture laisse libre cours aux violences exercées par des organisations fascistes pourtant dissoutes : en effet, outre l’attaque de la Plume Noire, en plein jour, la maison de la Mésopotamie, association culturelle kurde de Lyon, a été la cible ce 3 avril d’une attaque par 25 fascistes turcs armés faisant plusieurs blessés, au moment même où les forces de police était plus occupées à chercher à empêcher la tenue de notre conférence de presse. Nous condamnons avec force cette complaisance coupable envers toutes les formes de violence d’extrême-droite. Nous ne laisserons pas faire : nous appellerons très prochainement à une nouvelle date de mobilisation."

Premiers signataires : UCL, CGT 69, CNT 69, Solidaires 69, Planning Familial 69, PCF 69, NPA, PG, Ensemble !, Ras L’Front


 
En interdisant la manifestation antifasciste, la Préfecture donne raison à l’extrême-droite PDF Imprimer Envoyer

communiqué du NPA 69 :

Après plusieurs jours de négociation, la Préfecture du Rhône a finalement décidé d’interdire la manifestation antifasciste prévue ce samedi 3 avril à Lyon. Cette manifestation unitaire se voulait une réponse politique de rue à la suite de l’attaque de la librairie libertaire la Plume Noire le samedi 20 mars par une cinquantaine de militants fascistes, ainsi qu’aux multiples agressions de l’extrême-droite à Lyon (attaque de l’Opéra Occupé par les étudiant.e.s du secteur de la culture, agression de militant.e.s féministes et LGBTI qui s’opposaient à une manifestation anti-PMA). Alors que les organisateur.rice.s avaient finalement accepté le parcours imposé par la Préfecture, celle-ci a tout de même pris la décision d’une interdiction pure et simple.

Elle s’est même faite menaçante quant à toute tentative de rassemblement de plus de 6 personnes aux abords du lieu de départ théorique de la manifestation ou devant la librairie attaquée.

Si prompte à interdire la manifestation antifasciste, la Préfecture a été cette fois beaucoup plus tolérante en autorisant un rassemblement organisé par les « pro-vies » (anti-IVG) le dimanche 28 mars, soit une semaine plus tôt. Elle a également semblé peu réactive pour stopper la progression d’un groupe de cinquante militants d’extrême droite, armés et cagoulés, faisant des saluts nazis, un samedi après-midi en plein centre-ville, attaquant une librairie et repartant en groupe.
Après des années d’agressions et d’attaques par les groupuscules fascistes, la violence semble pour la Préfecture être du côté de celles et ceux qui luttent contre ces militants ultra-violents et racistes. En renvoyant dos à dos la haine raciste, antiféministe, LGBTIphobe des fascistes, et les idées de solidarité, de défense des droits humains, de progrès et de démocratie portées par les organisations appelant à la manifestation, la Préfecture et le ministère de l’Intérieur confirment qu’ils ne sont pas des alliés...

Lire la suite...
 
Interdiction de la manif régionale antifasciste du samedi 3 avril ! PDF Imprimer Envoyer
Vendredi, 02 Avril 2021 09:42

Il y a deux semaines, la librairie « La Plume noire » dans le quartier de la Croix-Rousse à Lyon a été attaquée par une cinquantaine de fachos, entraînant des dégâts matériels mais fort heureusement aucun blessé. C’est un lieu emblématique de la lutte antifa, de la solidarité et c’est par ailleurs le local lyonnais de l’Union communiste libertaire. Ce n’est malheureusement pas la première fois que l’extrême droite se livre à ce type d’action violente et de coup de force, dans une ville où elle a pignon sur rue (bar, salle de sport…).

Suite à cette agression, un communiqué local largement signé par syndicats, associations et partis politiques, est sorti : https://nouveaupartianticapitaliste.org/sites/default/files/cp-unitaire-plume-noire-v2.pdf

Un appel national aussi très largement signé est sorti il y a quelques jours (et publié sur Mediapart) : https://nouveaupartianticapitaliste.org/communique/toutes-solidaires-de-la-plume-noire-manifestation-antifasciste-lyon-samedi-3-avril

Le NPA a sorti un communiqué pour manifester sa solidarité auprès de la librairie attaquée et plus largement des antifas et libertaires :https://nouveaupartianticapitaliste.org/communique/apres-lattaque-de-la-librairie-la-plume-noire-lyon-solidarite-antifasciste

Sous le mot d’ordre « contre les violences d’extrême-droite et pour la fermeture des locaux fascistes ! », une manifestation a été appelée pour samedi 3 avril. Après avoir demandé un changement de parcours, ce qui a été accepté par les organisateurs, la préfecture du Rhône vient d’interdire totalement la manifestation pour risques de « troubles à l‘ordre public ».

Le collectif unitaire „Fermons les locaux fascistes“ a décidé des réponses à apporter : - un communiqué de presse unitaire ; - un référé lancé par les déposants de la manif, qui même, s'il désavoue la préfecture, n'annule pas la décision d'interdiction ; - une conférence de presse, soit vendredi soit symboliquement samedi à 14h au lieu de départ de la manif ; - et peut-être la préparation d'une nouvelle date de manif mais ce point reste à trancher.

Par ailleurs, une campagne de soutien financier pour aider librairie a aussi été lancée et nous la relayons : https://www.paypal.com/donate/?cmd=_s-xclick&hosted_button_id=53ZEFL6TM45T2

Contre le duel Macron - Le Pen, construisons une alternative anticapitaliste et antifasciste en luttant dès maintenant

Qu’on parle du RN ou des groupuscules radicaux, l’extrême droite est bien présente et active, confiante sur ses thématiques mises au cœur de l’actualité par le gouvernement. Affaiblie par les crises sanitaire et sociale, Macron met en scène un duel avec Marine Le Pen pour espérer s’imposer en 2022. Le RN est proclamé, par le gouvernement, premier parti d’opposition, ...

Lire la suite...
 
Contre la « Marche pour la vie » - Pour le droit de choisir PDF Imprimer Envoyer
Samedi, 27 Mars 2021 18:19

Communiqué de presse du Collectif Droits des femmes 69 :


Contre la « Marche pour la vie » - Pour le droit de choisir


Alors qu’est annoncée une « Marche pour le vie » à Lyon le 28 mars prochain, le collectif Droits des femmes 69 dénonce les atteintes au droit à l’avortement, en France et dans le monde.
La défense de la vie ? Quelle hypocrisie…


Quand près de 50 000 femmes meurent chaque année dans le monde des suites d’un avortement réalisé dans l’illégalité.
Quand des gouvernements conservateurs comme en Pologne et au Honduras ont encore durci les lois interdisant l’accès à l’avortement, condamnant les femmes à avorter dans la clandestinité au péril de leur vie, et prévoyant des peines de plusieurs années de prison pour les personnes qui avortent et celles qui les aident.
Quand un groupe de pression cherche à imposer à l’ensemble de la société sa morale religieuse et sa conception rétrograde de la sexualité, de la place des femmes, de la famille.
Quand ce sont les mêmes réseaux qui veulent interdire l’accès à la PMA pour les toutes les femmes et qui répandent leurs discours homophobes à longueur d’année.

Nous défendons le droit de choisir !
Nous réaffirmons que le droit à disposer de son corps est un droit fondamental.
Nous revendiquons des législations qui garantissent le droit à l’IVG et des conditions d’accès sûres pour la santé des femmes.
Nous sommes en colère contre les menaces sur le droit à l'IVG partout dans le monde. Nous sommes solidaires des femmes qui luttent pour leurs droits, à l’exemple des Argentines dont la lutte victorieuse donne de l’espoir à toute l’Amérique latine, à l’exemple des Polonaises qui se battent contre la politique liberticide de leur gouvernement au prix d’arrestations massives et d’une répression sans précédent.
En France, l’extension à 9 semaines de l’IVG médicamenteuse hors structures hospitalières pendant le confinement n’a pas été pérennisée. La proposition de loi déposée à l’Assemblée nationale pour augmenter les délais légaux de deux semaines pour avorter et supprimer la double clause de conscience a d’abord été  refusée par le Sénat puis retirée de l’agenda parlementaire montrant ainsi les réticences réactionnaires toujours en place.

Nous réaffirmons que :...

Lire la suite...
 
Marche pour le climat dimanche 28 mars à 14h place Lyautey (métro Foch)) PDF Imprimer Envoyer
Jeudi, 25 Mars 2021 18:15

fin du communiqué de Alternatiba ANV Rhône, Greenpeace Lyon, Extinction Rebellion, Gilets Jaunes , Youth for Climate, France Nature Environnement, Oxfam, La Ville à Vélo, I-Buycott Lyon, Convention Citoyenne Pour le Climat en Auvergne-Rhône-Alpes, Attac 69, Résistance à l’Agression Publicitaire :

Un temps fort de la mobilisation pour le Climat
Alors que le projet de loi sera examiné très prochainement, 330 organisations ont déjà signé l’appel, et se mobiliseront le 28 mars 2021, toute la journée.

Marches, évènements festifs, rassemblements… 77 mobilisations locales sont prévues, devant les permanences des député·es à Paris, et dans les centres-villes en région.
Face à l’importance de se faire entendre, onze organisations lyonnaises appellent à se réunir le dimanche 28 mars à 14H Place Maréchal Lyautey, pour une marche festive et apartisane, dans le but de dénoncer le détricotage des propositions de la Convention Citoyenne pour le Climat par le gouvernement. »
Contre le productivisme et l’extractivisme : des mesures réellement écologiques !

Au NPA nous défendons un programme de rupture avec le système capitaliste et les fausses promesses du « capitalisme vert » et du « greenwashing », un programme qui rompe avec ce système de production soumis à la loi du profit pour satisfaire la satisfaction de nos besoins.    

Il faut dès maintenant diviser par cinq l’utilisation du charbon, du pétrole, du gaz, responsables des émissions de gaz à effets de serre qui réchauffent le climat.
Il faut arrêter le nucléaire, dangereux et producteur de déchets toxiques pour des millénaires, et réaffecter les sommes extravagantes qu’il engloutit (EPR de Flamanville, Bure) aux infrastructures et à la recherche dans les renouvelables...

Lire la suite...
 
Soutien à l’occupation du TNP de Villeurbanne par des salariéEs de la culture et des chômeurSEs PDF Imprimer Envoyer
Dimanche, 14 Mars 2021 16:50

dans le cadre des actions qui se mènent au niveau national

Rejoignez-les !

Communiqué du Collectif Unitaire 69 :

« Nous ne pouvons en effet que constater le mépris de ce gouvernement, qui plonge des secteurs entiers dans une grande précarité, durable et inadmissible. Nos structures, comme nos emplois sont de plus en plus menacés. Or, cette crise affecte déjà nos conditions d’existence et elle continuera de le faire dans les années qui viennent. Quand aux chômeurSEs, aux intérimaires, à toutes celles et ceux qui enchaînent les contrats courts, le gouvernement a décidé de maintenir sa réforme de l’assurance chômage, dont l’unique objectif est de faire sortir du régime de l’indemnisation chômage des dizaines de milliers de personnes ou, à défaut, de les diminuer drastiquement (un million de personnes concernées).

Face à cette situation, nous exigeons dès aujourd’hui des gestes forts du gouvernement :
- prolongation de l’année blanche de l’emploi pour toutes les intermittentEs jusqu’à un an après la reprise réelle du travail
- retrait pur et simple de la réforme de l’assurance chômage
- aide massive au secteur de la culture, passant par un plan de relance ambitieux en concertation avec les salariéEs
- abaissement du seuil d’heures pour permettre aux primo-entrants dans le régime de l’intermittence du spectacle et personnes en rupture de droits d’accéder plus facilement à l’indemnisation

- abaissement du seuil d’heures pour permettre aux primo-entrants dans le régime de l’intermittence du spectacle et personnes en rupture de droits d’accéder plus facilement à l’indemnisation

Lire la suite...
 
Les luttes anti nucléaires 10 ans après Fukushima : conférence à distance jeudi 11 mars à 18h30 PDF Imprimer Envoyer
Jeudi, 11 Mars 2021 04:14

avec Dominique Malvaud, militant du NPA de Valence et animateur de la coordination antinucléaire de la vallée du Rhône, en préparation de la mobilisation d'octobre pour l'arrêt de la centrale du Bugey

Après les appels d'éluEs de droite dans la région Auvergne Rhône Alpes et les interventions multiples de Jean-Marc Jancovici en direction du mouvement climat, l'arrière-ban des nucléaristes et nationalistes  se mobilisent dans un appel d’une cinquantaine de personnalités politiques et économiques de tous bords signé le vendredi 12 février 2021. Ces initiatives ont lieu alors que la décision de construire six nouveaux  EPR  pour renouveler un parc vieillissant doit être prise par l’exécutif en 2023. Il s'agit de sauver les soldats EDF, Orano et Andra.

A la tête de réacteurs fatigués et mal entretenus, débordés par des milliers de tonnes de déchets hautement radioactifs, incapables financièrement et techniquement de construire de nouveaux réacteurs mais alléchés par les immenses marchés publics du démantèlement,  des EPR, de la gestion des poubelles nucléaires, les industriels de la filière passent à l'offensive médiatique.

Afin de pouvoir les contrer un état des lieux est nécessaire. Quelle est l’étendue de la filière nucléaire civile ? Quelles régions sont impactées ? Y a t’il encore un mouvement anti nucléaire ? Comment réagit le mouvement ouvrier face à cette technologie dont Albert Jacquard disait « Il faut l’abandonner en raison de la nature même de cette énergie. Notre organisme sait nous prévenir de la plupart des dangers, pas de la radioactivité. »

réunion à distance sur Zoom : https://zoom.us/j/94722714966?pwd=SE1IdFFKUHdpcGoweG9ldSt3N3FDZz09
ID de réunion : 947 2271 4966     Code secret : uGtxn4


 
Pour vous procurer « L’Anticapitaliste », hebdomadaire du NPA, abonnez-vous ! PDF Imprimer Envoyer
Mercredi, 30 Décembre 2015 08:00

Suite à une augmentation importante des tarifs de diffusion en kiosque, l'hebdomadaire du NPA n'est disponible que sur abonnements (par chèque ou prélèvement) ou en vente auprès des militantEs.


Télécharger

les anciens numéros