Collectifs du Rhône pour un Nouveau Parti Anticapitaliste

Collectifs du Rhône pour un Nouveau Parti Anticapitaliste

Manif lundi 9 et grève nationale interprofessionnelle mardi 10 avec manif à 11h30 place J. Macé PDF Imprimer Envoyer
Dimanche, 08 Décembre 2019 22:06

Communiqué de l’Intersyndicale de l’Education Nationale :
« L’intersyndicale Education des syndicats Snes-FSU, Snuipp-FSU, CGT, FO, SUD et CNT soutient l’appel de l’assemblée générale du vendredi 6 décembre à reconduire la grève et à réunir des AG de secteurs.
L’intersyndicale se félicite de la poursuite de la grève après la journée massive du jeudi 5 décembre. Cette grève a été reconduite dans de nombreux établissements (écoles, collèges, lycées, rectorat). La participation a été forte à la manifestation de ce jour qui a réuni 4000 personnes.
L’intersyndicale dénonce avec la plus grande fermeté les violences commises vendredi 6 décembre devant le lycée Ampère Saxe à l’encontre d’élèves de l’établissement. Un lycéen a reçu un tir de lanceur de balle de défense dans la mâchoire -des examens sont en cours, les dernières nouvelles seraient plutôt rassurantes sans préjuger de l’impact psychologique subi. Une lycéenne, sans attitude menaçante, a été isolée du reste du groupe et retenue un moment pendant lequel elle a été sérieusement intimidée et même molestée. Ces pratiques sont inacceptables. En cette période de mobilisation sociale, l’intersyndicale attend de nos institutions (rectorat, préfecture...) qu’elles protègent l’intégrité physique des élèves et elles exigent une réaction forte pour éviter que ne se reproduisent de tels agissements.

Elle revendique le renforcement et l’amélioration du système actuel de retraite solidaire et intergénérationnel. Elle réaffirme son refus d’un système par points dit universel qui immanquablement conduirait à une baisse des pensions et à devoir reculer encore l’âge de départ. Elle appelle au retrait du projet.
C’est pourquoi l’intersyndicale appelle à renforcer et élargir encore la mobilisation par la grève et la reconduction de celle-ci là où le personnel le décide dès lundi. Dans ce cadre, elles donnent rendez-vous aussi le mardi 10 décembre pour une journée massive de grève et de manifestations interprofessionnelles et intergénérationnelles.
L’intersyndicale Education soutient l’appel à la manifestation lundi 9 décembre à 14h place Jean Macé. La manifestation fera un arrêt devant le lycée Ampère Saxe.
L’intersyndicale appelle à être massivement en grève et à la manifestation de mardi 10 décembre, à se réunir en AG locales et de participer à l’Assemblée Générale à 15h à la Bourse du Travail pour discuter des suites de la mobilisation. »



 
Manif vendredi 6 décembre, samedi 7 et poursuite de la grève PDF Imprimer Envoyer
Vendredi, 06 Décembre 2019 08:08

Avec entre 21 000 (selon la police) et 35 000 manifestantEs (selon la CGT), cette première journée de grève contre la réforme de retraites a été particulièrement suivie à Lyon. A Paris et dans de nombreuses villes, on n’avait pas vu autant de monde dans les rues depuis longtemps, quelquefois depuis le grand mouvement de l’hiver 1995, ce qui est de bonne augure pour la suite… Dans de nombreuses villes, les interventions de la police ont perturbé les défilés, mais rien n’y a fait : la détermination était de mise chez les manifestantEs, qui n’ont pas cédé face aux provocations et aux violences policières.

La fréquentation des manifestations est à l’image de cette première journée de grève contre le projet de Macron, qui a été tout aussi massive dans beaucoup de secteurs, de services publics, et même dans certaines entreprises privées. A la SNCF, il y avait entre 60 et 90 % de grévistes selon les professions, avec 90 % des trains qui n’ont pas circulé aujourd’hui, et on annonce déjà une journée au même niveau dès demain. Tout autant mobilisés, les salariéEs de la RATP ont aussi voté largement dans leur AG la reconduction pour demain. Dans l’éducation nationale, les taux de grèves n’ont pas été aussi hauts depuis de nombreuses années : si le ministère annonce un peu plus de 40 % de grévistes, les syndicats décomptent environ 70 % de grévistes dans le premier et second degré, avec de nombreuses écoles totalement fermées.


Du coup, il va falloir à ce pouvoir un peu plus que des petites manœuvres pour éteindre cette colère. Espère-t-il s’en sortir en présentant sa contre-réforme un peu plus tôt que prévue, dès le milieu de la semaine prochaine, comme il l’a annoncé aujourd’hui ? CertainEs - parmi ses « partenaires sociaux » - se prêteront sans nul doute à ce petit jeu, alors qu’il n’y a rien à négocier : les grévistes veulent le retrait du projet, point barre...

 

Lire la suite...
 
Pour nos retraites et contre Macron, manif intersyndicale jeudi 5 décembre PDF Imprimer Envoyer
Mardi, 03 Décembre 2019 04:35

à 10h30, de la Manufacture des tabacs (métro Sans Souci) à J. Macé
manif vendredi 6 décembre à 11h30 de J. Macé à la Préfecture (au moins à l'appel de Solidaires 69...)
manif samedi 7 décembre à 14h à partir de J. Macé

TouTEs en grève jusqu’au retrait !

À quelques jours de la journée de grève interprofessionnelle du 5 décembre, le climat social se réchauffe et accroît l'affrontement avec le pouvoir. Retraites, racisme, violences faites aux femmes, climat... La possibilité d’une convergence des colères contre la politique de Macron fragilise un gouvernement qui alterne effets d’annonces, déclarations méprisantes et menaçantes, et tentatives de division.

Des effets d’annonce… sans effets !

Après la journée de grève et de manifestation historique des soignantEs, Macron a annoncé à grand bruit un « plan d’urgence » : le troisième en six mois. Mais ce n’est qu’un effet d’annonce, qui ne répond pas à l’essentiel : le manque d’effectifs et de lits, les salaires trop bas, les heures supplémentaires non payées, la dégradation incessante des conditions de travail. Une nouvelle journée de mobilisation est prévue ce 30 novembre.
Au lendemain d’une mobilisation historique (150 000 personnes dans tout le pays) contre les féminicides samedi dernier, le « Grenelle des violences conjugales » n’accorde pas un euro pour mettre en œuvre les maigres propositions !
Et face à la précarité grandissante des étudiantEs, la réponse du gouvernement est encore à côté de la plaque...

Lire la suite...
 
Poursuite de la mobilisation des personnels et usagers des hôpitaux samedi 30 novembre PDF Imprimer Envoyer
Jeudi, 28 Novembre 2019 23:30

autour d’initiatives de sensibilisation des professionnels, des patients et de leurs familles dans et autour des établissements. Rassemblement à 14h00 devant l’Hôpital E. Herriot place d’Arsonval à Lyon 8ème (métro Grange Blanche)

dans le cadre de l’appel national des collectifs : Inter-Blocs, Inter-Urgences, Inter-Hôpitaux et les associations : Printemps de la Psychiatrie et Coordination Nationale des Comités de Défense des Maternités et des Hôpitaux de Proximité ainsi que les organisations syndicales représentatives médicales et paramédicales : AMUF, APH, CFE-CGC, CFTC, CFDT, CGT, SUD, UNSA,

Le point de vue du NPA :

Plan urgences hôpital : un « ballon d’oxygène »… pour continuer comme avant

(paru dans l’Anticapitaliste Hebdo du 28 novembre 2019 : abonnez-vous !)

À deux semaines du 5 décembre, le pouvoir a pris conscience du danger que représente la mobilisation hospitalière qui ne cesse de s’amplifier. Pour déminer le terrain, le Premier ministre a présenté, le 20 novembre, avec la ministre de la Santé, un plan...

Lire la suite...
 
Algérie : un nouveau souffle pour impulser l’auto-organisation PDF Imprimer Envoyer
Samedi, 23 Novembre 2019 23:08

La marée humaine qui a inondé toutes les villes du pays le 1er novembre 2019, et plus particulièrement Alger, a consacré indiscutablement un nouveau souffle mobilisateur de notre Hirak révolutionnaire, à l’aube de son neuvième mois.
Par son ampleur, la mobilisation a permis non seulement la réappropriation populaire d’une date historique prestigieuse, à l’occasion de son 65e anniversaire, mais elle a aussi unifié en un seul combat la lutte pour l’indépendance et la souveraineté nationales d’hier avec la lutte pour les libertés démocratiques, l’égalité et la justice sociale d’aujourd’hui. Sinon, quelles que soient les spéculations sur les chiffres, il est évident que nous étions plusieurs millions à l’échelle nationale à confirmer, sans équivoque, notre rejet du régime, du pouvoir de fait actuel et de son simulacre de scrutin présidentiel du 12 décembre prochain.

Fuite en avant du pouvoir

Cette mobilisation populaire historique constitue, on ne peut mieux, une réponse cinglante au chef de l’état-major de l’armée qui, avec son mépris et son arrogance habituels, menaçait la veille « l’insignifiante minorité » qui s’est opposée à son agenda électoral et à la continuité du régime. Mais, au lendemain d’une aussi grande démonstration populaire, le pouvoir de fait a continué sa fuite en avant en faisant la sourde oreille. L’ancien ministre de la Justice de Bouteflika, propulsé chef d’une prétendue commission électorale « indépendante », annonçait sans la moindre honte que cinq candidats sont retenus pour la prochaine mascarade électorale. Il s’agit de cinq personnalités triées sur le volet : un ancien ministre, deux anciens Premiers ministres et deux anciens alliés du régime Bouteflika. Il s’agit d’un coup de force contre la volonté populaire par excellence !
C’est dans ce contexte, où le rapport de forces politique est instable entre les résidus du régime libéral et autoritaire de Bouteflika...

Lire la suite...
 
Un collectif unitaire en cours de construction dans le Rhône pour défendre les retraites PDF Imprimer Envoyer
Mardi, 26 Novembre 2019 10:34
voir le site https://reformedesretraites.fr/

 

Macron et le gouvernement ont annoncé un report de la réforme des retraites, vraisemblablement à l’été prochain. Ne soyons pas dupes de la communication du gouvernement, leur projet reste le même: détruire le système de retraite par répartition au profit d'un système par points. Les conséquences sont connues: baisse du niveau des pensions, augmentation de l'âge de départ (légal ou réel), alignement par le bas de tous les régimes spécifiques, etc. Cette réforme touchera les travailleur.se.s les plus précaires d'entre nous, et notamment les femmes. Une intersyndicale regroupant syndicats de salarié.e.s, lycéen.ne.s et étudiant.e.s a d'ores et déjà appelé à une journée de grève le jeudi 5 décembre. Il nous paraît important d'appuyer cette démarche, notamment par un travail politique d'information à une large échelle pour s'opposer au discours dominant. La question des retraites n'est pas une question technique ou "budgétaire", c'est une question politique et de choix de société. Nous savons que les moyens pour financer un système de retraite par répartition et égalitaire existent ! C’est dans ce cadre que le NPA a invité toutes les organisations (associatives, syndicales et politiques) intéressées à se réunir, pour échanger sur les actions à engager localement et de manière unitaire (4 pages informatifs, tracts, meeting unitaire, intervention dans l'espace public, conférence de presse, etc.). Ont participé à une réunion des Gilets Jaunes de Lyon centre, ATTAC, le Planning Familial, la CNT-SO, l’UNEF Tacle, la FA, FI, le NPA Jeunes, le PG, l’UCL. Un Collectif en défense des retraites et de la protection sociale est né, il ne demande qu’à s’élargir…

télécharger le 1er tract du Collectif

 

 
Manif contre les violences faites aux femmes samedi 23 novembre à 14h PDF Imprimer Envoyer
Jeudi, 21 Novembre 2019 22:46

place Bellecour (Lyon 2ème), à l’appel du Collectif Droits des Femmes : Planning Familial 69, Filactions, OLF 69, Collectif Metoo Lyon, Cabiria, Fédération du Rhône de la Ligue des Droits de l’Homme, Lesbian and Gay Pride de Lyon, Frisse, UD CGT 69, CFDT Lyon Rhône, Solidaires 69, Solidaires Étudiant-e-s, Sud Éducation 69, Sud Santé Sociaux, FSU 69, Ensemble, Groupe Graine d’Anar de la Fédération Anarchiste, NPA, PS du Rhône, Union Communiste Libertaire, Parti de Gauche, PCF Rhône

Le point de vue du NPA :

Pour en finir avec les violences faites aux femmes : mobilisation générale !

132 femmes assassinées par leur (ex) conjoint depuis janvier 2019 (chiffre du 12 novembre), 250 viols ou tentatives de viol par jour en France… Plus personne ne peut dire qu’il/elle ne savait pas : depuis deux ans, les témoignages, les affiches avec des messages choc contre les féminicides, ont fait voler en éclat la loi du silence qui étouffait la parole des femmes.

Un système qui repose sur ces violences

Tout est fait pour que celles-ci apparaissent comme «  normales  ». En disciplinant les femmes par les violences, cela rend possible leur surexploitation, que ce soit par le travail gratuit réalisé dans le cadre de la famille ou par le travail sous payé dans le cadre du précariat.
L’exigence portée aujourd'hui par le mouvement féministe à travers le monde est forte et claire : « ni una menos » ! nous ne voulons plus aucune victime ! Partout dans le monde, la mobilisation des femmes est massive et radicale. Il ne s’agit plus de revendiquer l'égalité en droit, mais l’égalité réelle. En effet, nous ne nous contenterons plus de mots inscrits dans la loi, il faut aller au-delà, puisque cela ne suffit pas.

Obtenir l’égalité réelle

Pour avoir l’égalité réelle, il faut en finir avec l'inaction, les tolérances face aux violences qui permettent au système de...

Lire la suite...
 
Rassemblement des gilets jaunes samedi 16 novembre à Bellecour PDF Imprimer Envoyer
Vendredi, 15 Novembre 2019 06:23

à partir de 13h

Un an de mouvement : contre Macron et son monde, avec les Gilets jaunes !

Ce week-end, les Gilets jaunes sont à nouveau dans la rue pour un « Acte 53 » qui marque le premier anniversaire du début de ce grand mouvement de contestation du pouvoir.

Lorsque, courant octobre 2018, les premiers appels à se mobiliser le 17 novembre 2018 contre la hausse de la taxe sur les carburants ont commencé à circuler, nul ne pouvait s’attendre à ce qui allait se passer dans les semaines suivantes. Ce jour là, 300 000 personnes ont occupé 2000 points de blocage dans tout le pays, lançant ainsi un mouvement populaire inédit exigeant la démission de Macron. Et un an plus tard, nul ne peut contester que celui-ci a contribué à bouleverser le climat social et politique, mais aussi à bousculer l’ensemble des organisations du mouvement ouvrier.
Durement réprimé par le pouvoir et calomnié par les médias à son service, le mouvement a su très vite contraindre Macron et le gouvernement à des reculs. Après l'annulation pour 2019 de la hausse de fiscalité sur les carburants décidée le 5 décembre, Macron a du annoncer ensuite quelques mesures, le plus souvent en faux-semblants : 100 euros de plus par mois pour certains salariéEs au Smic, des heures supplémentaires sans impôts ni cotisations sociales, et une exemption de hausse de CSG pour les retraitéEs gagnant moins de 2000 euros mensuel. Le tout est évalué à 10 milliards d'euros.

C’est une vraie leçon de choses pour l’ensemble du mouvement ouvrier qui a globalement raté la convergence nécessaire...

Lire la suite...
 
La précarité détruit des vies : rassemblement mardi 12 novembre PDF Imprimer Envoyer
Dimanche, 10 Novembre 2019 20:24

Ce vendredi 8 novembre 2019, un étudiant de Lyon 2 s'est immolé par le feu devant le CROUS de Lyon. Par ce geste devant un lieu de pouvoir, il voulait dénoncer la précarité organisée par une société capitaliste toujours plus violente : « Cette année, faisant une troisième L2, je n'avais pas de bourses. Et même quand j'en avais, 450 euros par mois, est-ce suffisant pour vivre ? ». Brûlé à 90%, il est aujourd'hui entre la vie et la mort.

Le NPA exprime tout son soutien à cet étudiant, à ses proches, à son syndicat Solidaires Etudiant.e.s. Notre espoir, notre souhait le plus ardent, est qu’il vive, qu’il guérisse, et qu’il retrouve avec la santé, la force de poursuivre son combat pour un monde débarrassé de l’exploitation, de l’oppression et du racisme.

Car cet étudiant n’est pas un « paumé » sur lequel il conviendrait d’écraser une larme misérabiliste avant de passer à autre chose. Victime d’une précarité impitoyable qui blesse et tue tous les jours, qui épuise les corps, ferme les esprits et contraint au désespoir, il n’en désigne pas moins lucidement les responsables de ce système insupportable qui écrase des vies pour les intérêts d’une minorité : « J'accuse Macron, Hollande, Sarkozy et l'UE de m'avoir tué, en créant des incertitudes sur l'avenir de toutEs. J'accuse aussi Le Pen et les éditorialistes d'avoir créé des peurs plus que secondaires ».

Oui, les choix politiques sont responsables de la situation sociale et des drames individuels. Le NPA dénonce les politiques qui sont menées depuis des dizaines d'années, encore aggravées par Macron, qui accroissent la précarité des classes populaires, des jeunes et des femmes, qui creusent les inégalités et le taux de pauvreté, qui réduisent l'espérance de vie des personnes précarisées, qui n'offrent qu’un avenir bouché à une jeunesse qui en crève.

Dans sa lettre cet étudiant nous invite à continuer de lutter, notamment pour les 32h de travail hebdomadaire, le salaire étudiant, le salaire à vie...

Lire la suite...
 
Manif de solidarité avec le Rojava samedi 9 novembre à 15h30 Place Bellecour PDF Imprimer Envoyer
Vendredi, 08 Novembre 2019 20:50

Avec le soutien de la Coordination Lyonnaise Solidarité Kurdistan (Association Culturelle Mésopotamie, Amitiés Kurdes de Lyon Rhône Alpes, Association France Kurdistan du Rhône, Confédération nationale du travail, DiEM25 Lyon, Ensemble Rhône, Étudiants communistes du Rhône, Mouvement des jeunes communistes du Rhône, Mouvement pour la Paix, NPA Rhône, PCF du Rhône, UD CGT 69, Union Syndicale Solidaires du Rhône)

ci-dessous un article de l’Anticapitaliste, l’hebdo du NPA : abonnez-vous !

Erdogan et Poutine veulent écraser le Rojava

Cela fait maintenant un mois qu’Erdogan a débuté sa troisième offensive en Syrie, ironiquement baptisée « Source de paix ». Prévue depuis longtemps par l’autocrate turc, l’invasion du Rojava a pu être déclenchée à la faveur du retrait des unités françaises et étatsuniennes de la région.
Le but affiché est de créer une « zone de sécurité » d’une profondeur de 30 km à l’intérieur du territoire syrien pour en chasser les Forces démocratiques syriennes (les forces armées de l’Administration autonome du nord et de l’est de la Syrie (AANES), composées de Kurdes, d’Arabes et de minorités ethniques syriennes), détruire le confédéralisme démocratique et y remplacer les populations kurdes par les réfugiéEs syriens (3,6 millions sont aujourd’hui en Turquie après avoir fui le chaos et les massacres engendrés par le boucher Assad)...

Lire la suite...
 
Bulletin du NPA Lyon distribué sur le secteur Santé Social PDF Imprimer Envoyer
cliquer sur l'image à droite pour lire le bulletin
 
Grève vendredi 20 sept. et manif à 14h à Charpennes et marche samedi 21 sept. à 10h30 à Bellecour PDF Imprimer Envoyer
Mardi, 17 Septembre 2019 23:07

Mobilisation générale pour changer le système, pas le climat !

Un été de tous les dangers climatiques

Le mois de juillet 2019 a été le plus chaud jamais enregistré avec deux épisodes de canicule en France métropolitaine. Des centaines de milliers d'hectares de forêt irremplaçables sont partis en fumée en Amazonie et des feux de forêt inédits ont ravagé le Groenland, la Sibérie et l'Alaska.
L’augmentation de la température moyenne de la Terre de 1 °C depuis 200 ans provoque déjà des catastrophes dont les pauvres sont les principales victimes. Ils et elles sont des dizaines de millions contraint·e·s de fuir, sans le droit au statut de réfugié·e·s.

Sortir au plus tôt, complètement des combustibles fossiles

La combustion du charbon, du pétrole, du gaz émet des gaz à effet de serre. Il faut diviser par cinq leur utilisation.
Il faut arrêter le nucléaire, dangereux et producteur de déchets ultra-toxiques pour des millénaires . Réaffecter les sommes extravagantes qu’il engloutit (EPR de Flamanville, Bure) aux infrastructures et à la recherche dans les renouvelables. Cette transformation radicale doit inclure la reconversion de tou.te.s les travailleur.euse.s des secteurs concernés vers ceux où des centaines de milliers d’emplois nouveaux peuvent être créés.

Sortir au plus tôt, complètement des combustibles fossiles

Lire la suite...
 
Bulletin NPA Lyon du 12 septembre 2019 pour les cheminotEs PDF Imprimer Envoyer
cliquer sur l'image à gauche pour lire le bulletin
 
Pour vous procurer « L’Anticapitaliste », hebdomadaire du NPA, abonnez-vous ! PDF Imprimer Envoyer
Mercredi, 30 Décembre 2015 08:00

Suite à une augmentation importante des tarifs de diffusion en kiosque, l'hebdomadaire du NPA n'est disponible que sur abonnements (par chèque ou prélèvement) ou en vente auprès des militantEs.


Télécharger

les anciens numéros