Collectifs du Rhône pour un Nouveau Parti Anticapitaliste

Collectifs du Rhône pour un Nouveau Parti Anticapitaliste

Covoiturage de Lyon pour l’université d’été du NPA du dimanche 21 au mercredi 24 août PDF Imprimer Envoyer
Samedi, 30 Juillet 2022 12:55

Rendez-vous traditionnel et apprécié marquant la rentrée du NPA, l’université d’été se déroulera du dimanche 21 au mercredi 24 août à Port-Leucate, près de Perpignan. Inscrivez-vous et indiquez-nous les places proposées ou recherchées pour le voyage !
Comme chaque année, militantEs et sympathisantEs du NPA se retrouveront pour quatre jours d’ateliers, discussions, projections-débats… dans un cadre convivial, à deux pas de la plage. Dans un contexte qui demeure marqué par la situation sanitaire, toutes les précautions seront prises pour en faire un moment de politique et de convivialité tout en assurant la santé de toutes et tous.

Des cycles, des ateliers

Au programme de l’édition 2022 de notre université d’été, plusieurs cycles consacrés à des questions qui ont marqué l’année qui vient de s’écouler et qui ne manqueront pas de continuer à alimenter nos discussions et nos interventions.
Le premier d’entre eux concernera les dynamiques de guerre et de militarisation à l’échelle internationale, à la suite d’une année marquée par l’agression de Poutine contre l’Ukraine, mais aussi par le renforcement des tensions entre les grands blocs et l’élargissement de l’Otan, par la poursuite de la guerre meurtrière contre le Yémen et de la politique coloniale d’Israël contre les PalestinienEs, ou encore par le retrait/redéploiement des troupes françaises au Mali. Quatre séances composeront ce cycle, avec divers invitéEs, afin de mieux comprendre les enjeux d’une véritable politique internationaliste et anti-impérialiste.
Un second cycle de quatre séances sera consacré aux dynamiques et aux débats qui traversent la gauche sociale et politique, notamment dans la foulée de la séquence électorale présidentielle-législatives. Quels enjeux, face à Macron, aux capitalistes et à l’extrême droite, pour les forces de la gauche radicale, anticapitaliste et révolutionnaire ? Quelle recomposition et quelle intervention en son sein ? Comment construire une véritable gauche de combat, à la hauteur des enjeux ? Autant de questions auxquelles nous essaierons de répondre avec nos invitéEs, représentantEs de divers courants et forces de la gauche radicale.
Comme chaque année, les commissions du NPA (commission écologie, commission d’intervention féministe, commission LGBTI, commission antifasciste, commission santé, commission formation, groupe de travail économique, secteur éducation nationale, etc.) proposeront des ateliers liés aux thématiques sur lesquelles elles interviennent et élaborent toute l’année. En plus du cycle déjà mentionné, la dimension internationaliste sera bien présente, avec des ateliers consacrés au Moyen-Orient, à l’Ukraine, à l’Amérique latine, ou encore au 60e anniversaire de l’indépendance de l’Algérie.

... et des invitéEs...

Lire la suite...
 
Jusqu’à quelle température la centrale nucléaire du Bugey va-t-elle chauffer le Rhône ? PDF Imprimer Envoyer
Lundi, 15 Août 2022 15:03

Communiqué du Réseau Sortir du nucléaire, dont fait partie le NPA, 26 juillet 2022
« Dérogations aux normes de rejets d’eau chaude : EDF autorisée à cuire les poissons à petit feu !
Le 15 juillet 2022, des arrêtés exceptionnels ont été adoptés autorisant EDF, "nécessité publique" oblige, à déroger aux normes limitant l’échauffement des cours d’eau suite aux rejets d’eau chaude des centrales. Ce 22 juillet, ces dispositions ont été prorogées jusqu’au 7 août inclus. Nous alertons sur les conséquences de ces décisions sur la santé des cours d’eau et sur le risque d’une situation "exceptionnelle" qui devienne la nouvelle norme, quitte à asphyxier les milieux aquatiques.

La biodiversité aquatique sacrifiée sur l’autel de la production d’électricité nucléaire

En matière de nucléaire, lorsqu’une norme n’est pas respectée, il suffit d’obtenir une dérogation ! Cet été, le Rhône, la Garonne et l’estuaire de la Gironde font malheureusement les frais de ce principe.
Les centrales situées sur des cours d’eau font l’objet d’arrêtés censés limiter l’échauffement généré par le rejet de leurs eaux de refroidissement. Ceux-ci fixent, d’une part, la différence maximale de température entre l’amont et l’aval (avec un delta allant jusqu’à 11°C de moyenne journalière pour la centrale du Blayais !), et d’autre part la température maximale admissible des cours d’eau après rejet. En temps normal, si ces critères sont dépassés, les centrales doivent être arrêtées ou réduire leur puissance pour éviter de réchauffer encore plus des cours d’eau déjà souffrants.
Or, le 15 juillet 2022, des arrêtés exceptionnels ont été publiés sans aucune phase de consultation préalable, "nécessité publique" oblige. Ceux-ci autorisent les centrales de Blayais, Bugey, Saint-Alban et Golfech à s’en tenir au respect de l’écart de température amont/aval et à déroger au seuil fixant la température maximale admissible pour les cours d’eau. Pourtant, ces limites étaient déjà fixées très haut : jusqu’à 36,5°C pour l’eau en aval du rejet dans l’estuaire de la Gironde, température au-delà de laquelle seules quelques espèces de poissons survivent  [1] ! Le 22 juillet 2022, ces dispositions ont quasiment été prorogées à l’identique jusqu’au 7 août inclus. Comment imaginer que la biodiversité aquatique ressortira indemne de trois semaines de cuisson à petit feu ? Quel crédit accorder aux études qui seront menées sur l’impact environnemental de ce mode de fonctionnement, dans la mesure où celles-ci seront réalisées... par EDF elle-même ?
Cette situation est, selon RTE, légitimée par la nécessité d’assurer le bon fonctionnement du réseau électrique et l’équilibre entre production et consommation. Elle constitue la conséquence directe de l’état catastrophique du parc nucléaire,...

Lire la suite...
 
Dénonçons l’agression israélienne contre les Palestinien.ne.s de Gaza ! PDF Imprimer Envoyer
Jeudi, 11 Août 2022 16:21

« Communiqué du COLLECTIF 69 DE SOUTIEN AU PEUPLE PALESTINIEN, dont le NPA fait partie :

Nous dénonçons la nouvelle agression meurtrière israélienne contre les Palestinien.ne.s de GAZA !
Nous exprimons notre indignation face à ce nouveau massacre ! Nous sommes solidaires des Palestinien.ne.s et particulièrement des deux millions d’habitant.e.s de Gaza emprisonné.e.s dans un blocus d’un autre âge, illégal et inhumain (et encore renforcé pendant les 250 bombardements du 5 au 7 août 2022) . Ces bombardements ont coûté la vie de 45 personnes, dont 16 enfants, et fait 360 blessés !!

Nous pensons particulièrement à ces enfants : Alaa Qaddoum, 5ans, -Ahmad Alnairab, 11ans,-Momen Alnairab, 5ans, Mohammed Hassouna, 14ans, Khalil Abu Hamads, 17ans, Hazem Salem, 12ans … et à leur familles endeuillées. Faut-il ajouter que ces bombardements que la propagande israélienne prétend ciblés ont détruit des quartiers populaires et des immeubles et équipements publics.

La France est du côté de l’agresseur !

Nous avons l’habitude du parti pris pro-israélien systématique du gouvernement français, mais cette fois il s’est surpassé dans l’ignoble :
Devant les bombardements de civils palestiniens qui n’ont nulle part où fuir et devant une attaque "préventive" (crime de guerre), avoué par Israël lui-même, ce sont les tirs de riposte palestiniens que le gouvernement français condamne ! et dans la même phrase il assure Israël de son attachement INCONDITIONNEL à sa sécurité !
C’est totalement indécent de parler de la sécurité des israéliens et de négliger les 43 morts palestiniens ! Qui se préoccupe de la sécurité des Palestinien.ne.s ?

Quelle analyse faire de cette attaque meurtrière israélienne ?...

Lire la suite...
 
Pas de poursuites judiciaires pour des tags à la craie, soutien à Warren Dalle ! PDF Imprimer Envoyer
Mardi, 02 Août 2022 13:09

Warren Dalle, candidat remplaçant de la Nupes dans la 10è circonscription législative du Rhône, et un autre militant sont visés par une enquête préliminaire pour avoir tagué à la craie des messages politiques durant la campagne législative.

Warren Dalle a notamment fait l’objet d’une perquisition à son domicile le lundi 4 juillet à 7h ; les gendarmes ont retourné l’appartement où habitent aussi sa mère et sa grand-mère de 89 ans. Arrivé en cours de perquisition, Warren a spontanément livré le matériel qui se trouvait dans le coffre de la voiture. Les gendarmes ont aussi mis sous scellé un tract de la campagne.
Les deux militants sont accusés de « dégradation ou de détérioration de bien culturel relevant du domaine public mobilier commise en réunion ». En réalité de bien culturel, il s’agit de bancs, de trottoirs et de conteneurs à verre...
Ces poursuites ont été initiées par les mairies de Brignais et de Chaponost où les militants avaient dessiné des graphes à l’aide de bombes aérosols de peinture à la craie. Cette technique permet de faire des inscriptions qui s’effacent à l’eau et donc naturellement en quelques semaines avec les intempéries.
Nous dénonçons l’instrumentalisons de la justice contre des militants politiques et exigeons la fin immédiate des poursuites contre Warren Dalle et son camarade.

Comme Philippe Poutou et le NPA 69, signez la pétition lancée par les Insoumis des Vallons du Lyonnais sur https://www.change.org/p/pas-de-poursuites-judiciaires-pour-des-tags-%C3%A0-la-craie-soutien-%C3%A0-warren-dalle


 
La politique sécuritaire de l’Union Européenne et de ses États tue ! PDF Imprimer Envoyer
Jeudi, 14 Juillet 2022 21:14

Communiqué du Collectif de soutien aux réfugiés et migrants Lyon-69, dont fait partie le NPA :


"29 morts aux frontières européennes : la politique sécuritaire de l’Union européenne et de ses États tue !


Le 24 juin, des hommes originaires d'Afrique subsaharienne ont tenté de franchir la frontière entre le Maroc et l'enclave espagnole de Melilla.
La police espagnole a réagi à coup de gaz lacrymogènes et de balles en caoutchouc. Côté marocain, des images filmées par des ONG montrent des militaires frappant au sol des personnes inconscientes. Certaines sont blessées dans leur chute, ou asphyxiées dans la bousculade. Aucun secours n'est intervenu pour tenter de les sauver.

Le bilan provisoire de ce drame, c’est la mort de 27 migrants et 2 dans les rangs des forces publiques et des centaines de blessés.
Le Premier ministre espagnol, Pedro Sanchez a condamné ce qu'il a qualifié d’« assaut (...) violent et organisé de la part de mafias qui se livrent au trafic d'êtres humains contre une ville qui est un territoire espagnol » ; et d’une « attaque contre l'intégrité territoriale de notre pays » !


Le communiqué du 25 juin, de cinq organisations marocaines et espagnoles (Collectif des Communautés Subsahariennes au Maroc-CCSM, Caminando Fronteras, ATTAC CADTM Maroc, Association d’Aide aux Migrants en Situation de Vulnérabilité-Maroc/AMSV, Association Marocaine des Droits Humains/AMDH) cible parfaitement les responsabilités en affirmant que « les 27 morts et les centaines de blessés du côté des migrants comme ceux du côté des forces d’ordre marocaines sont le tragique symbole de politiques européennes d’externalisation des frontières de l’Union européenne (UE), avec la complicité d’un pays du Sud, le Maroc ».
Il précise : « Les campagnes d’arrestations, de ratissages des campements, de déplacements forcés visant les personnes en migration à Nador et sa région étaient annonciatrices de ce drame écrit d’avance. »...

Lire la suite...
 
Rassemblement lundi 4 juillet du Collectif des Soutiens et Migrants de la Croix-Rousse PDF Imprimer Envoyer
Lundi, 04 Juillet 2022 06:48

à 13 h Place de la Comédie à Lyon 1er (métro Hôtel de Ville)

Leur Lettre ouverte à Monsieur G. DOUCET, Maire de Lyon le 1er juillet :
"Monsieur le Maire,
Nous vous alertons sur une situation que vous ne pouvez accepter sur le territoire d’une ville dite hospitalière et accueillante, où il a été déclaré qu’il y aurait zéro enfant à la rue. Le 4 juillet prochain, suite à la fermeture du gymnase Duplat, une vingtaine de mineurs isolés en recours vont se retrouver à la rue. Le 6 juillet, alors que nous avons accepté, dans le cadre d’une négociation entre les avocats d’ICF et les nôtres, la fermeture du squat le Chemineur, pour transférer les mineurs en recours dans une « Station 2 », une vingtaine d’autres mineurs, ne pouvant y trouver leur place vont eux aussi se trouver à la rue. C’est donc une quarantaine de mineurs en recours sans abri… Cette situation est grave. Nous souhaitons toutes et tous que la Station 2 ouvre dans de bonnes conditions et permette ainsi d’augmenter à 90 le nombre de places pérennes pour des mineurs en recours sur la Métropole de Lyon. Cette avancée notoire risque d’être mise en péril si la quarantaine de jeunes n’y trouvant pas leur place perturbent cette opération par leur présence sur les lieux. De plus, il n’est pas admissible que ces jeunes en recours qui seront à 80 % reconnus comme mineurs par le juge des enfants dans les mois qui viennent, errent dans les rues de Lyon. Les collectifs sont épuisés. Ils ne veulent plus faire à la place des institutions ils se retournent vers elles pour qu’elles prennent leur responsabilité. Il a été possible d’accueillir des Ukrainien·nes dans des gymnases. Il devrait être possible d’ouvrir salle, gymnase ou autre, de 20 h à 8 h du matin avec un veilleur de nuit pour permettre que ces jeunes soient mis à l’abri. Votre délégation à l’hospitalité s’était engagée à mettre en place un accueil de jour pour ces mineurs, cela fait près de 2 ans que nous l’attendons. Monsieur le Maire, nous vous appelons à étudier urgemment, avec vos maires d’arrondissements, avec la Métropole et la Préfecture, les propositions de mise à l’abri adaptées à la situation actuelle, qui permettront que s’ouvre dans la sérénité la Station 2 et que les autres mineurs en recours aient des conditions minimales de vie leur permettant d’attendre leur audiencement devant le juge des enfants.
Veuillez agréer nos salutations citoyennes,
Collectif soutiens/migrants Croix-Rousse — Collège sans Frontières Maurice Scève"
Cette adresse email est protégée contre les robots des spammeurs, vous devez activer Javascript pour la voir.

Mineur·es en danger à la rue, il est urgent de les protéger ! voir l'appel des associations...

Lire la suite...
 
Décès de notre camarade Christian Banliat PDF Imprimer Envoyer
Vendredi, 08 Juillet 2022 06:21

Ce samedi 2 juillet, des centaines de personnes sont descendues dans la rue à Lyon pour le droit à l’IVG et son inscription dans la constitution ; nul doute, cher camarade, que tu aurais aimé y être, toi qui a participé à tant de luttes et de manifestations pour l’émancipation des femmes et des hommes.

Certains anciens ont connu Christian du temps de Ras le Front, où il militait d’arrache-pied pour que les comités antifascistes soient à l’offensive sur l’agglomération. Il nous entraînait à construire ces groupes, avec un humour et une générosité qui rendaient agréables les tâches les plus difficiles.


Mais la plupart ont rencontré Christian dans les débuts du Nouveau Parti Anticapitaliste : nous nous réunissions chez Christiane et Christian, rue Audry ; nous nous retrouvions  souvent nombreux dans le petit salon, parfois plus de quinze, étudiant-e-s, Cheminot-e-s, profs, ouvrier-e-s, artistes, Chômeur-se-s, infirmier, maraicher bio, mère au foyer, agent de sécurité, inspectrice du travail… tout un concentré de peuple porté par l’espoir soulevé par la victoire au référendum sur le « très néo-libéral » Traité Constitutionnel Européen, militant-e-s enthousiastes à la perspective d’un autre monde possible. Cette période fut, a bien des égards, très excitante, même si à ce moment-là, comme aujourd’hui, la construction d’une unicité idéologique n’était pas chose aisée...

 

Lire la suite...
 
Rassemblement en défense du droit à l’avortement samedi 2 juillet PDF Imprimer Envoyer
Jeudi, 30 Juin 2022 16:19

Organisé par le Planning Familial du Rhône, soutenu par le Collectif Droits des Femmes, dont fait partie le NPA
Dans le cadre de l’initiative « Avortement en Europe, les femmes décident »
à 15h à Bellecour

Le point de vue du NPA :

« My body my choice ! »

Le 24 juin, la Cour suprême des États-Unis est revenue sur l’arrêt Roe vs Wade garantissant le droit à l’avortement. Depuis, la liste des États interdisant l’IVG ou réduisant drastiquement son accès ne cesse de s’allonger : le Missouri, l’Arkansas, l’Oklahoma, le Kentucky… Certains n’acceptant aucune exception, même en cas de viol, même en cas d’inceste, même en cas de risque vital pour la femme.

50 pas en arrière

Pour les centaines de milliers de femmes concernées dans ces États, la situation est catastrophique : tenter d’accéder à l’avortement dans un État ou un pays voisin pourrait les mettre en danger, et pour les femmes précaires, parmi lesquelles nombre de femmes racisées, cela ne sera de toute façon pas une option, le voyage étant trop cher. C’est un retour en arrière terrible en matière de droits humains et d’accès à l’autonomie pour les femmes. Et la Cour suprême pourrait ne pas s’arrêter là : l’accès à la contraception, notamment la contraception d'urgence, et le mariage entre personnes du même sexe pourraient aussi être menacés.
Pouvoir planifier sa grossesse, pouvoir choisir de faire des enfants ou non devrait être un droit inaliénable. Ceux qui attaquent ce droit sont des hypocrites car les femmes ont pratiqué, pratiquent et pratiqueront toujours des avortements. Autoriser l’avortement ne fait pas augmenter le nombre d’avortements, interdire l’avortement ne fait pas diminuer le nombre d’avortements. La seul chose qui change lorsque l’on interdit l’avortement, c’est le nombre de femmes qui en meurent.


Interdire l’avortement c’est volontairement laisser des femmes mourir. Dans le monde, une femme meurt toutes les neuf minutes...

Lire la suite...
 
Solidarité avec le peuple ukrainien : rassemblement dimanche 26 juin à 18 h place Bellecour PDF Imprimer Envoyer
Vendredi, 24 Juin 2022 06:04

Le Collectif 69 de soutien au peuple ukrainien a organisé « quatre heures de solidarité avec le peuple ukrainien » mardi 14 juin au CCVA de Villeurbanne. Celles-ci ont été une réussite, rassemblant un public attentif de 130 personnes qui découvraient par des manifestations artistiques (chants, danses, lectures…) que l’Ukraine était une nation et un peuple libre, avec sa langue, son histoire, sa culture, ses échanges historiques avec les peuples voisins russe et biélorusse. A ainsi été présentée la question historique : « l’Ukraine existe » ; la question d’actualité face à la guerre d’agression de Poutine : « l’Ukraine résiste » et la conclusion : « Quelles tâches de solidarité », avec de nombreux témoignages.

Après ce temps fort des « quatre heures », notre activité de solidarité active se poursuivra bien sûr à la rentrée de septembre mais aussi dès ce dimanche car notre collectif se joint au rassemblement du dimanche 26 juin à 18 h place Bellecour, auquel appellent les associations ukrainiennes de Lyon.

Il s’agit après quatre mois de guerre de témoigner, d’informer inlassablement sur cette tragédie dont le peuple ukrainien est victime : des dizaines de milliers de morts et de blessés, des populations bombardées et condamnées à l’exil, des villes rasées ... Malgré l'échec du plan initial de conquête de Kiev, malgré des pertes humaines et matérielles considérables subies par l'armée russe, Poutine s' obstine et persiste dans sa guerre d'agression . Tout est mis en œuvre pour une occupation de l’ensemble du Donbass et pour renforcer son emprise sur les régions riveraines de la mer Noire. Plus que jamais la résistance du peuple ukrainien a besoin de notre solidarité !
Association Lyon-Ukraine · Comité Ukraine 33 · Association Européenne de l’Éducation AuRA · ATTAC Rhône · Comité d’Information pour une Syrie Libre et Démocratique · EELV 69 · Émancipation 69 · Ensemble ! 69 · FSU 69 · La Cimade Lyon · Ligue des Droits de l’Homme 69 · L’Insurgé · MAN · Nouveau Parti Anticapitaliste · Nouvelle Donne 69 · Union des Fédéralistes Européens AuRA · Union syndicale Solidaires Rhône.


 
CONTRE LES AGRESSIONS D'EXTREME DROITE RASSEMBLEMENT MERCREDI 22 JUIN à 18H30 PDF Imprimer Envoyer
Mardi, 21 Juin 2022 09:33

L'ultra-droite est encore à l'origine de blessures volontaires dans le quartier de la Croix-Rousse : Adrien Ragot, dit Lassalle, meneur de l'extrême-droite à Lyon et ancien membre de Génération Identitaire, a agressé de plusieurs coups de couteaux deux jeunes en pleine rue pour des motivations racistes. Nous ne reviendrons pas sur les faits, déjà évoqués dans la presse. Adrien Ragot, l'auteur des coups de couteaux, a été jugé en comparution immédiate le 13/06 : le jugement a donné lieu à une interdiction de paraître dans le 1er arrondissement de Lyon, et à 12 mois de prison ferme dont 6 avec sursis, mais sans mandat de dépôt grâce à un aménagement de peine.

Nous regrettons l'inadéquation des décisions de justice par rapport à la dangerosité que présente le condamné et la mouvance fasciste à laquelle il appartient toujours, quoi qu'il en dise. En atteste la présence d'une quinzaine de ses amis identitaires venus le soutenir à la sortie du tribunal, espérant pouvoir en découdre avec les antifascistes.

Nous regrettons ce sentiment d'impunité offerte à l'extrême droite en lieu et place d'une juste réparation citoyenne que nous pensons nécessaire pour donner un signal important à cette mouvance d'ultra-droite que nous subissons et qui est installée à Lyon.

Nous regrettons que l'interdiction de paraître sur Lyon soit limitée au 1er arrondissement. Cela montre que les documents produits par la défense des victimes sur l'engagement du condamné dans les locaux toujours autorisés des ex-Identitaires, la Traboule et l'Agogé, ont été totalement ignorés par le tribunal. Une extension de l'interdiction symbolique au minimum au 5e arrondissement aurait été nécessaire...

Lire la suite...
 
Défaite de Macron et percée de l’extrême droite : une gauche de combat, c'est nécessaire et possible PDF Imprimer Envoyer
Lundi, 20 Juin 2022 08:33

Les résultats du second tour des élections législatives sont une défaite pour le pouvoir en place. Emmanuel Macron est en effet très loin d’obtenir la majorité absolue des députés, confirmant son illégitimité et son statut de « président mal élu ». Les défaites de plusieurs figures de la Macronie, de Richard Ferrand à Christophe Castaner en passant par Amélie de Montchalin, qui rejoignent Blan-quer battu au premier tour, témoignent du rejet qu’inspirent Macron et les siens.
La composition de l’Assemblée nationale laisse augurer d’une poursuite et d’une amplification de la situation d’instabilité politique, avec une « majorité présidentielle » minoritaire et dans l’incapacité de gouverner seule. Au vu de la politique qu’il a menée lors de son premier mandat et de la campagne de l’entre-deux tours, radicalement anti-NUPES, c’est à n’en pas douter sur sa droite que Macron va chercher des appuis, en durcissant encore un peu plus sa politique.

La crise démocratique se poursuit et se renforce, avec une très forte abstention et une déformation importante des votes en raison du mode de scrutin, qui n’inclut toujours aucune forme de proportionnelle. L’abstention est particulièrement forte dans la jeunesse et dans les classes populaires, qui se sont senties peu concernées par une campagne que le pouvoir en place a tout fait pour rendre inaudible.
Les scores de la NUPES s’inscrivent dans la lignée des résultats du premier tour des législatives — et de la présidentielle — et témoignent de l’existence d’une dynamique significative et positive à gauche. La FI multiplie son nombre de députéEs par cinq, ce qui confirme la présence d’un important rejet « sur la gauche » de Macron et des politiques néolibérales, et d’une aspiration à plus de justice sociale, d’écologie et de démocratie, voire d’un espoir dans un monde meilleur. Malgré les critiques que nous avons pu formuler à l’égard de la NUPES, nous nous félicitons que des millions de personnes se soient saisies de ses candidatures pour exprimer leur colère contre Macron et en-voyer à l’Assemblée un nombre élevé de députés représentant une gauche de rupture avec le social-libéralisme...

Lire la suite...
 
4 heures de solidarité avec la résistance du peuple ukrainien mardi 14 juin PDF Imprimer Envoyer
Samedi, 11 Juin 2022 22:19

Témoignages, informations, chants, lectures, danses en soutien au peuple ukrainien !
Venez témoigner de votre soutien tout en passant un moment convivial. Soirée gratuite. Tout don reçu sera intégralement reversé pour l'aide humanitaire à l'Ukraine.


Organisé à partir de 18h30 au CCVA de Villeurbanne par le collectif lyonnais d’associations en soutien au peuple ukrainien :
Association Lyon-Ukraine · Comité Ukraine 33 · Ligue des Droits de l’Homme 69 · Union des Fédéralistes Européens AuRA · Union syndicale Solidaires Rhône · Ensemble ! 69 · Association Européenne de l’Éducation AuRA · ATTAC Rhône · Bel’Art (association culturelle biélorusse) · Comité d’Information pour une Syrie Libre et Démocratique · EELV 69 · Émancipation 69 · FSU 69 · La Cimade Lyon · L’Insurgé · MAN · MFPF 69 · Nouveau Parti Anticapitaliste · Nouvelle Donne 69 · PS



Extrait d’une déclaration adoptée par le bureau exécutif de la Quatrième Internationale (mouvement international dont le NPA est solidaire) :

L’invasion de Poutine est une guerre d’agression, visant à soumettre le territoire ukrainien au contrôle russe, dans le cadre du retour d’un grand projet impérialiste russe.

Contre les impérialismes

Les UkrainienEs mènent une lutte de libération nationale contre l’invasion. Nous soutenons leur droit de résister, y compris...

Lire la suite...
 
Pour vous procurer « L’Anticapitaliste », hebdomadaire du NPA, abonnez-vous ! PDF Imprimer Envoyer
Mercredi, 30 Décembre 2015 08:00

Suite à une augmentation importante des tarifs de diffusion en kiosque, l'hebdomadaire du NPA n'est disponible que sur abonnements (par chèque ou prélèvement) ou en vente auprès des militantEs.


Télécharger

les anciens numéros