Collectifs du Rhône pour un Nouveau Parti Anticapitaliste

Collectifs du Rhône pour un Nouveau Parti Anticapitaliste

 

 

la page facebook du NPA 69

 

 

L'hebdo du NPA

 

 

 

site national du NPA

 

 

collectif 69 pour un audit citoyen de la dette


Collectif de Vigilance 69
contre l'extrême-droite


 

collectif de soutien
au peuple palestinien

 

 

Identification



 

 

 

 

 

Mobilisation chaque mardi et le 16 Juin, grève et manif pour l’hôpital PDF Imprimer Envoyer
Mercredi, 03 Juin 2020 19:37

Avec une prime, une médaille et du bla bla , Macron et son ministre Veran pensaient pouvoir calmer la colère des personnels hospitaliers. Ils ont dû déchanter . La sortie du déconfinement a été marquée par des manifestations de soignantEs et de leurs soutiens à Toulouse , Saint Etienne, Nantes, Paris (Hôpital R.Debré) et Lyon. Elles ne cessent de s'amplifier. Le pouvoir a compris que ni les hospitalierEs, ni l'ensemble de la société qui est à leurs côtés, ne se contenteraient de ces miettes. Il tente d'éteindre l'incendie.

grève à l'hôpital St Jean de Dieu le 27 mai

Le "dialogue social" pour continuer comme avant ?

Le 25 Mai, s'est ouvert une "concertation" (pas une négociation !) entre le ministère de la santé, les organisations syndicales et les collectifs. Le pouvoir a compris qu'il lui faudrait lâcher un peu plus que les miettes annoncées. Il n'a pourtant pas du tout l'intention de changer la politique menée depuis des années dont les conséquences ont pourtant été lourdes au cours des dernières semaines.
Dans son interview au JDD du 18 mai Veran le dit clairement :...

Lire la suite...
 
Mobilisation massive de sans papiers pour leur régularisation PDF Imprimer Envoyer
Samedi, 30 Mai 2020 21:30
A Lyon, le 30 mai, dans le cadre de la journée nationale initiée par la Marche des solidarités, plus d’une centaine de sans papiers ont investi l’initiative de sensibilisation menée par le Collectif 69 de soutien aux régugiéEs et migrantEs pour réclamer leur régularisation.
« DES PAPIERS POUR TOUTES ET TOUS
La Marche des Solidarités appelle à une journée de mobilisation nationale le samedi 30 mai et à faire converger tous les appels à la régularisation des Sans-Papiers vers des initiatives communes.

La crise sanitaire actuelle touche très durement les foyers, les squats, les exilés à la rue : c'est la faim, l’insécurité sociale et sanitaire. À cela s'ajoutent la violence et l'angoisse dans les centres de rétention.
Pour les sans-papiers, sans droits, sans revenus : pas d'accès gratuit aux soins et pas de moyens de subsistance…
Pour sauver ces personnes menacées, nous demandons la mise en place immédiate des mesures suivantes :...

Lire la suite...
 
Agir pour l'arrêt de la centrale nucléaire du Tricastin (Drôme) PDF Imprimer Envoyer
Vendredi, 29 Mai 2020 06:15
Le dimanche 31 mai, c’est la date-anniversaire des 40 ans du branchement de la centrale nucléaire du Tricastin (Drôme) au réseau électrique.

Alternatiba Valence, Attac France, le Collectif Halte Aux Nucléaires Gard, Arrêt du nucléaire 34, Extinction Rébellion, Frapna Drôme Nature Environnement, Greenpeace France, Ma Zone Contrôlée, Réaction en Chaîne Humaine, le Réseau “Sortir du nucléaire”, Rhône-Alpes Sans Nucléaire, Stop nucléaire Drôme Ardèche, et STOP Tricastin se mobilisent pour demander la non-prolongation de la centrale du Tricastin au-delà de 40 ans, mais aussi de toutes les vieilles centrales, à EDF et l’ASN (Autorité de sûreté nucléaire) qui doit donner son accord.

Le documentaire d’anticipation Retour à la normale, de Christina Firmino, sorti fin 2018, proposait d’imaginer ce que serait la vie quotidienne après un accident nucléaire sur une centrale identifiée comme celle du Tricastin. Une telle éventualité ne relève malheureusement pas de la pure fiction. En effet, la situation actuelle au Tricastin présente tous les ingrédients pour qu’un scénario accidentel devienne réalité. Qu’il s’agisse des impacts du vieillissement sur des équipements défectueux, des nombreux dysfonctionnements entraînés par une maintenance déficiente ou des risques d’agression externe, la centrale cumule les facteurs de risque. Si certains se retrouvent sur la plupart des centrales françaises, d’autres sont spécifiques à ce site.(...)

Lire la suite...
 
Mardis de la colère : les soignantEs comptent sur notre soutien PDF Imprimer Envoyer
Lundi, 25 Mai 2020 20:41

En attendant la journée nationale de grève du 16 juin, les soignantEs se mobilisent lors des mardis de la colère :
- à l’hôpital du Vinatier les mardis à 14h30 (mais il n’est pas toujours possible de rentrer dans l’hôpital)
- devant Edouard Herriot place d’Arsonval (Lyon 8ème) – métro Grange Blanche mardi 26 de 13h30 à 15h
- à l’entrée de St Jean de Dieu 290, route de Vienne (Lyon 8ème) – bus C12 mercredi 27 de 13 à 14h30
- devant Lyon sud chemin du Revoyet à Pierre Bénite – bus C7 et 88, … mardi 26 de 11h30 à 13h30
soyons nombreuxSES à être présents en soutien !

le tract CGT, Collectif Inter-Urgences et SUD de l’hôpital Edouard Herriot :
« Dé-confinons Nos Colères !!! Rassemblement Revendicatif, Appel au Soutien des Usagers
Mardi 26 mai 2020 De 13h30 à 15h devant l’hôpital Edouard Herriot
Pénurie de matériel, manque de lits, salaires de misère... La crise que nous traversons met en lumière l’état de délabrement de l’hôpital public et les conditions de travail dangereuses autant pour les patients que pour les agents de l'hôpital.
Vous nous avez soutenus depuis le début de la crise par vos nombreux dons et applaudissements à 20H. Aujourd’hui, nous avons besoin de vous et de votre soutien.

Par ses réponses, le gouvernement a affiché son mépris, une nouvelle fois : Primes (et encore, pas pour tous), médailles, défilé le 14

Lire la suite...
 
"Nos vies valent plus que leurs profits" émissions du NPA en ligne tous les mercredis à 20h05 PDF Imprimer Envoyer

voir le jour même le lien sur le site national du NPA npa2009.org


Pour revoir le meeting du NPA du 10 mai : https://npa2009.org/videos/meeting-en-ligne-du-npa-10-mai-2020

L'émission du 27 mai : https://youtu.be/jZtHxDBjoPM

L'émission du 20 mai : https://www.npa2009.org/videos/lanticapitaliste-lemission-20-mai-2020
L'émission du 13 mai :   https://youtu.be/0dqqKoJUZ2Y
L'émission du 6 mai  :   https://youtu.be/vtek8mrueSE


 
Contre l'islamophobie et le vandalisme de Génération Identitaire PDF Imprimer Envoyer
Dimanche, 17 Mai 2020 19:49

communiqué du Collectif 69 de Vigilance contre l’extrême-droite :
"Le 25 mars dernier, les églises de France ont fait sonner leurs cloches pour célébrer leur fête de l’Annonciation. La grande mosquée de Lyon a souhaité se joindre à cette action symbolique en faisant un appel à la prière du haut de son minaret, proposant ainsi aux musulmans de joindre leurs prières à celles des catholiques.
Cette initiative a déclenché les réflexes primaires de haine de Génération Identitaire, qui a projeté sur ce minaret leur volonté de « faire taire les musulmans ».
Par cet acte, Génération Identitaire démontre une nouvelle fois sa visée antidémocratique, en s’attaquant à la liberté de culte.
Le député du Rhône Thomas Rudigoz a dénoncé cet acte en apportant son soutien au recteur de la mosquée, Kamel Kabtane, et a demandé la dissolution de Génération Identitaire. Génération Identitaire a répondu en vandalisant la permanence électorale du député, en y collant des affiches accusant Thomas Rudigoz de « complicité avec l’islamisme ».


Ces appels à la haine ne doivent pas rester sans réponse, et nous condamnons l’attaque de la permanence électorale de Thomas Rudigoz , comme toutes les autres agressions perpétrées par Génération Identitaire.
Nous ne laisserons pas l’extrême-droite tenter de faire régner la peur par ses actions violentes et ses discours racistes et islamophobes.
Le Collectif 69 de Vigilance contre l’extrême-droite luttera toujours contre l’implantation de l’extrême-droite et la diffusion de ses idées à Lyon et alentours. Rassemblons-nous contre ces idées de haine qui s’enracinent si nous les laissons prospérer et exigeons la fermeture du local lyonnais et la dissolution de Génération Identitaire."

Le CV69 est composé de Agir pour l'égalité, Attac, Collectif de Soutien au Peuple Grec, COllectif Villeurbannais pour un Rassemblement Antilibéral, Confédération Nationale du Travail - Education, Ensemble !, Europe Ecologie Les Verts, Fédération Syndicale Unitaire, Homosexualité Et Socialisme, Ligue des Droits de l'Homme, Mouvement Français pour le Planning Familial, Nouveau Parti Anticapitaliste, Parti Communiste Français, Parti de Gauche, Ras l'front, Réseau des MJC de Lyon, Solidaires - Education, Union Nationale des Etudiants de France


 
Appel pétition :Il faut « revaloriser les emplois et carrières à prédominance féminine » PDF Imprimer Envoyer
Vendredi, 15 Mai 2020 21:43
Tribune et pétition : https://www.change.org/p/emmanuel-macron-revalorisez-les-emplois-f%C3%A9minis%C3%A9s
« Aide-soignante, infirmière, aide à domicile, agente d’entretien ou caissière : parce que désignés comme des « métiers de femmes », ceux-ci souffrent d’une dévalorisation salariale, que dénoncent, dans une tribune au « Monde », des chercheurs et l’ensemble des représentants syndicaux. Tribune. Si tous les soirs nous applaudissons le travail du personnel soignant et de toutes les personnes qui continuent à occuper leurs emplois et assurent ainsi la continuité de nos vies quotidiennes, n’oublions pas que la majorité de ces emplois sont très féminisés. Ce sont les soignantes, infirmières (87 % de femmes) et aides-soignantes (91 % de femmes), mais aussi des aides à domicile et des aides ménagères (97 % de femmes), des agentes d’entretien (73 % de femmes), des caissières et des vendeuses (76 % de femmes), ce sont aussi des enseignantes (71 % de femmes).

Ces métiers sont différents. Ils exigent des niveaux de qualification et des diplômes différents, existent pour certains dans les secteurs privés et publics, mais ils sont tous marqués par cette féminisation, ce sont des «métiers de femmes», implicitement pour les femmes. Il s’agit d’éduquer, soigner, assister, nettoyer, conseiller, écouter, coordonner… bref, de faire appel à des «compétences présumées innées», si «naturelles» quand on est femme…
Cette dévalorisation est l’un des facteurs expliquant les 26 % d’écarts salariaux entre les femmes et les hommes (« Comparer...

Lire la suite...
 
17 avril : Journée internationale des luttes paysannes PDF Imprimer Envoyer
Samedi, 18 Avril 2020 19:34

L’occasion pour parler de l’Appel : Nourrir Lyon en temps de crise (et après)

Pour une marché d'intérêt métropolitain


A la suite de cet appel figure la déclaration de Via Campesina, mouvement mondial de paysanNEs
La Confédération paysanne fait partie des premiers signataires de cet appel, qu’elle demande de relayer massivement, appel à créer un Marché d'intérêt métropolitain dans le Grand Lyon pour augmenter son autonomie alimentaire.
D'un côté des paysans obligés de surgeler ou détruire leur production faute de débouchés ; de l'autre des consommateurs placés sur liste d'attente avant d'être approvisionnés par des AMAP ou autres filières courtes. La crise sanitaire et la fermeture des marchés ont mis en évidence la fragilité des liens entre l'agglomération lyonnaise et son bassin agricole, qui est pourtant l'un des plus riches de France. Pour sortir de cette aberration, une centaine d'acteurs de l'alimentation régionale demandent à David Kimelfeld de doter la Métropole, dont il est toujours président, d'un Marché d'intérêt Métropolitain.
« Appel : Nourrir Lyon, autrement, localement, solidairement

Alors que la crise sanitaire bouleverse la société toute entière, nous observons en tant qu'acteurs de l'alimentation durable lyonnais une crise alimentaire à laquelle il s'agit de répondre avec urgence, justice et solidarité. Cette crise peut nous donner l'opportunité d'améliorer l'autonomie alimentaire de notre territoire. Toutes les conditions sont réunies : d'un côté, la volonté de soutenir les producteurs locaux, accompagner le besoin de consommer des produits frais, sains et de qualité, et favoriser l'accessibilité alimentaire dans les espaces périphériques ; de l'autre, le besoin de trouver des moyens d'écouler en toute sécurité avec des modes de paiement adaptés la production agricole locale qui doit s'adapter face à l'arrêt brutal d'une bonne part de ses débouchés habituels.

D'une crise sanitaire à une crise agricole et alimentaire...

Lire la suite...
 
Pour la nationalisation de la FAMAR, dernière usine de production de la chloroquine PDF Imprimer Envoyer
Jeudi, 09 Avril 2020 18:05
Joignez-vous à la pétition en ligne sur https://nationalisationfamar.wesign.it/fr

Entretien avec Frédéric Gibert, élu CGT au CSE de l’usine pharmaceutique FAMAR de Saint Genis Laval, entreprise en redressement judiciaire (!), à côté de Lyon :

Votre production de médicaments est prévue d’être délocalisée voire arrêtée, peux-tu nous expliquer les causes ?


Les causes : le site pharmaceutique est issu du Groupe Rhône Poulenc puis Aventis, qui l'a cédé en 2004 au Groupe grec FAMAR : détenu par MARINOPOULOS, il fut sévèrement touché par la crise grecque.

4 banques ont mis la main sur les titres FAMAR en 2017, peu après que MARINOPOULOS ait fait remonter environ 30 millions € de FAMAR, dans des conditions douteuses. Ce prélèvement a plongé FAMAR dans de graves difficultés de trésorerie, empêchant les sites comme celui de St Genis Laval de produire, malgré un carnet de commandes bien rempli (impossibilité d'acheter les matières premières).
Les banques grecques ont confié la gouvernance au fonds d'investissement PILLARSTONE, avec pour objectif de valoriser les actifs en vue d'une vente. Le déblocage de trésorerie s'est fait au compte-gouttes, prolongeant la période de difficultés financières, de livraison intermittente des clients et de paiement erratique des fournisseurs. Ces revirements ont enclenché une spirale de baisse d'activité,...

Lire la suite...
 
2011 - 2020 SOLIDARITÉ AVEC LE COMBAT DU PEUPLE SYRIEN Rassemblement dimanche 15 mars PDF Imprimer Envoyer
Samedi, 14 Mars 2020 15:42

attention, le rassemblement du 15 mars est annulé !

à 15h-18h / Place Louis Pradel, 69001 Lyon, métro Hôtel de Ville
C’est une dictature vieille de 50 ans que la jeunesse syrienne a défiée en mars 2011, en manifestant massivement et pacifiquement à travers le pays. Très vite elle a été rejointe par ses ainés.
Mais depuis, neuf ans durant, le régime et ses alliés se sont employés à transformer le pays en champs de ruine en bombardant avec tout type d’armes y compris des armes interdites par toutes les conventions internationales : Napalm, chimique, phosphorique et bien d’autres inconnues à ce jour et que les Russes ont testées sur des cobayes réels, des Syriens désarmés.
Leur cible, ce sont les populations civiles dans des villes et villages libérés du joug du régime dont le crime est simplement de vivre sur leur propre terre !
Des civils, de ce fait, punis, assiégés, affamés et privés de soin, parce que les hôpitaux, comme les écoles, sont les premiers visés par les bombardements.
Une population qu’on déplace de force, dont les biens sont pillés par les milices communautaires du régime et ses alliés.
Neuf ans de crimes de guerre et crimes contre l’humanité.
Neuf ans de vétos russe, chinois au Conseil de Sécurité
Neuf ans de promesses, non tenues, des soi-disant amis de la Syrie.

Le pays est pratiquement vidé de sa population, des centaines de milliers de morts et de détenus, et la communauté internationale joue le statut quo. Même les promesses d’accueil de réfugiés ne sont pas à la hauteur de la tragédie.
Des Syriens semblent approuver l’intervention de l’armée turque à Idlib, espérant un desserrement de l’étau qui étrangle atrocement la région depuis des mois. Or une telle intervention ainsi que le retournement des relations tumultueuses entre Erdogan et Poutine porte la menace d'une déstabilisation aggravée de la région et au-delà, avec la multiplication de confrontations armées aux conséquences imprévisibles.
En dépit d’une situation tragique, on ne doit pas occulter l’héritage précieux de cette révolution...

Lire la suite...
 
Pour vous procurer « L’Anticapitaliste », hebdomadaire du NPA, abonnez-vous ! PDF Imprimer Envoyer
Mercredi, 30 Décembre 2015 08:00

Suite à une augmentation importante des tarifs de diffusion en kiosque, l'hebdomadaire du NPA n'est disponible que sur abonnements (par chèque ou prélèvement) ou en vente auprès des militantEs.


Télécharger

les anciens numéros