Collectifs du Rhône pour un Nouveau Parti Anticapitaliste

Collectifs du Rhône pour un Nouveau Parti Anticapitaliste

COMMUNIQUE DU NPA 69 SUR LE SECOND TOUR DES ELECTIONS MUNICIPALES PDF Imprimer Envoyer
Vendredi, 28 Mars 2014 11:18

A l'image des résultats nationaux, le 1er tour sur Lyon est un désaveu certain pour le PS et Gérard Collomb : il paraît loin le temps où il était réélu dès le 1er tour. C'est qu'il incarne, à l'échelle locale, la politique social-libérale et sécuritaire du gouvernement Hollande-Ayrault. Comme eux, il privatise les services publics,  inféode sa politique aux intérêts du MEDEF, sacrifie tout enjeu écologique, met en concurrence les territoires, désigne les roms en bouc-émissaires, laisse prospérer l'extrême droite. Et il en soutient les contre-réformes destructrices comme celle de Peillon sur les rythmes scolaires. Cette "gauche", de renoncements en trahisons, produit du désespoir. Les 44% d’abstention sur Lyon sont bien le signe d'une rupture radicale entre le système politique et la population : les conditions de vie du plus grand nombre ne font que s’aggraver et, de votes en votes, rien ne change.

L'extrême-droite progresse, la droite aussi, tentant d'incarner l'opposition à Collomb. Elles parlent au nom du "peuple"… Et pourtant, il n'y a jamais rien à attendre d'elles, sinon le pire. Elles n'ont vocation qu'à servir les plus puissants et à détruire, pour cela, toutes les solidarités. Le discours anti-système de l'extrême-droite n'est qu'un leurre : elle est bel et bien partie prenante de ce système qui la fait prospérer, la met en valeur et reprend ses idées racistes, sexistes, homophobes et nationalistes.

Les politiques de droite et d'extrême droite sont toujours anti-sociales.

C'est pourquoi il est important qu'elles subissent, dimanche, lors du 2nd tour, une véritable défaite. Mais il est nécessaire, aussi, que la politique social-libérale menée par Gérard Collomb et ses alliés d'EELV soit très clairement sanctionnée. C'est pour cela qu'au-delà de nos réserves politiques vis-à-vis des démarches en présence, le NPA 69 appelle à voter, au second tour, pour les listes situées résolument à la gauche du Parti Socialiste et d'EELV : dans le 1er et le 4ème, celles soutenues par le Front de Gauche. Pour le reste des secteurs, si pas une voix ne doit aller à la droite et à l’extrême droite, nous ne formulons aucune consigne de vote.

L'urgence est de construire une riposte et une opposition de gauche aussi acharnée à défendre les intérêts des salarié-es, des chômeurs/ses, de la jeunesse, les droits des femmes, des étrangers, l'écologie.., que Collomb et Hollande le sont à satisfaire les intérêts du Medef. Le combat pour une autre société débarrassée du profit, de l'exploitation et des oppressions, au service du plus grand nombre, ne sera gagné que par nos luttes et nos mobilisations. Il faut reprendre la rue. C’est pour cela que nous donnons rendez-vous à tou-tes pour la marche nationale contre le gouvernement, contre l’extrême droite, pour l’abandon du « pacte de responsabilité », pour une juste distribution des richesses le 12 avril prochain sur Paris : « Maintenant, ça suffit ! »

Celles et ceux qui sont en colère contre la politique d’austérité et de cadeaux aux patrons menée par le gouvernement, celles et ceux qui refusent de laisser l’extrême-droite en profiter doivent se retrouver partout dans les villes, les quartiers, les entreprises, la jeunesse pour préparer cette manifestation qui ne restera pas sans lendemain.