Collectifs du Rhône pour un Nouveau Parti Anticapitaliste

Collectifs du Rhône pour un Nouveau Parti Anticapitaliste

31 MARS, FIN DE LA TREVE HIVERNALE : MANIF CONTRE TOUTES les EXPULSIONS suivie d'une fête à l'AmphiZ PDF Imprimer Envoyer
Divers
Samedi, 30 Mars 2019 20:24

"De plus en plus de gens, des personnes isolé·e·s, des étudiant·e·s des migrant.e.s ne peuvent plus payer un loyer ni même trouver un toit. En 2017, 125 000 jugements d’expulsion ont été rendus, plus de 15000 expulsions forcées ont été réalisées par la police ainsi que 250 000 coupures d’énergie. En 2018, en France, 566 SDF sont morts dans la rue.
L’urgence au logement est là !
Avec la fin de la trêve hivernale, partout, le 31 mars va sonner le retour, des opérations policières pour expulser de chez eux des précaires et mal-logé·e·s. Pourtant dès le 9 Mars, la Métropole a déjà commencé à fermer les hébergements d’urgences.

Aucune solution n’est proposée sinon la rue.
Les travailleurs sociaux réunis récemment pour manifester leur inquiétude et leur indignation nous alertent : L’hébergement d’urgence est en danger !

À titre indicatif, sur la semaine du 25 février au 3 Mars 2019, 73 % des 2283 personnes qui ont demandé une mise à l’abri au 115 ont été refusés

Mais pas les moyens pour y faire face !
Ces dernières années, les demandes d’hébergement d’urgence ont considérablement augmenté mais l’enveloppe pour financer ces hébergements a baissé de 20 Millions d’euro en 2018.
Aussi depuis des années dans l’agglomération lyonnaise, des enseignants et des parents sont contraints de faire dormir des enfants à l’école. Pour soutenir et mettre à l'abri des familles sans toit ou des migrant.e.s privé.e.s de logement, plusieurs occupations de bâtiments vides ont eu lieu comme l'Amphi Z, la maison Mandela, la Trappe sur Villeurbanne, ou le collège Maurice Scève à Lyon 4eme, soit plus de 500 personnes seules, mineurs isolés, familles et enfants.
Ces squats sont menacés d’expulsion dès ce printemps, les personnes qui y ont trouvé refuge se verront contraints de retourner à la rue

Contre les expulsions, réquisitions !
A Lyon selon les chiffres de l’INSEE 8,4% des logements sont vides (près de 24 000). Malgré la demande pressante des associations...

la Préfecture refuse de réquisitionner des bâtiments vides depuis parfois plusieurs années. La Métropole a même déboursé 1,8M d’euros pour mieux faire surveiller ces bâtiments et empêcher les gens de s’y abriter.

C’est que les politiques actuelles sont plus soucieuses de préserver la spéculation que de préserver la vie des gens !
Droit au logement pour tous et toutes !
Résistance à toutes les expulsions !
Manifestons ensemble Dimanche 31 Mars à 10h45 métro Charpennes à Villeurbanne

La manifestation rejoindra l’amphi Z qui fête plus d’un an d’occupation et de Résistance. On vous accueille 12 rue Baudin Villeurbanne, (métro Cusset) : REPAS, Tournoi de foot, prise de parole et musique."

Signataires : Les habitants de l’Amphi Z, Collectif de Soutien à l’Amphi Z, Agir Migrants-Maison-Mandela, collège Maurice Scève, groupe hébergement en danger, La Trappe, Jamais Sans Toit Rhône.


Appel des habitants de l’Amphi Z et de leur Collectif de Soutien à l’Amphi Z :
"Tout.e.s à l'amphi Z le dimanche 31 mars pour fêter les 15 mois d'occupation du bâtiment à la fin de la trêve hivernale.
Depuis décembre 2017, l'ancien centre de formation des pompiers au 12 rue Bodin à Villeurbanne est occupé, ainsi que deux autres bâtiments (la Trappe et la maison Mandela) appartenant à la Métropole, par 350 Migrants en attente de régularisation.
À l'occasion de la fin de la trêve hivernale, les procédures d'expulsion sont relancées menaçant dès le mois d'avril les familles qui vivent ici depuis plus d'un an .
Pour l'amphi Z, depuis le mois de janvier trois reports d'audience ont été obtenus au tribunal d'instance de Villeurbanne. L'audience sur le fond par rapport à la requête d'expulsion par la Métropole est reportée au 10 avril.
Nous n'accepterons aucune expulsion quelque soit le calendrier imposé par les projets de travaux de la Métropole sans un engagement ferme de la préfecture pour un relogement inconditionnel et pérenne avec un accompagnement social d'insertion pour la régularisation de tous les habitants cette parcelle.
Nous ne pouvons pas nous substituer à l'État pour faire son travail et répondre à ses obligations d'hébergement envers les demandeurs d'asile et le respect du droit au logement pour tous les autres.
Nous avons fait réaliser une économie substantielle à l'État de 2,730 Millions d'euros sur une base de 20 euros/jour par habitant et comme nous n'enverrons pas la facture, nous demandons aujourd'hui la réquisition d'immeubles pour loger ces populations pour lesquelles aucune solution n'est proposée pour le moment.
La vie s'est organisée sur ces lieux sans subventions des institutions mais grâce à l'auto organisation des habitants et de leurs soutiens ainsi qu'à la solidarité des associations,collectifs et citoyens qui ont apporté leur contribution. Et ceci malgré des conditions matérielles difficiles.
Nous vous invitons à manifester votre soutien sous toutes ses formes à l'occasion d'une grande fête anniversaire de l'amphi Z en participant au rassemblement du 31 mars à 11h au métro Charpennes pour se diriger en cortège vers l'amphi Z, pour le programme suivant :
11h00 : Manif à partir des Charpennes
14h - 15h : Repas à l'Amphi Z
15h - 16h : 2 matchs de foot (Collège MS /Amphi Z)
16h - 17h : Prises de parole
17h - 19h : Concerts ACS (rap conscient) + Melissa Nefeli (chanson latino engagée)
19h - 20h : Repas + Projection du film de l'Amphi Z (pendant le repas)
20h30-22h : Concert dansant avec Kombo Kafeta (rumba, bossa nova, cumbia) + spectacle de feu (à confirmer)
Entrée et repas midi et soir à PRIX LIBRE (en soutien au collectif)"