Collectifs du Rhône pour un Nouveau Parti Anticapitaliste

Collectifs du Rhône pour un Nouveau Parti Anticapitaliste

Chaine humaine des Gilets Jaunes, entre la France et la Suisse, samedi 31 août PDF Imprimer Envoyer
Divers
Vendredi, 30 Août 2019 17:00

Info transmise par le NPA de Haute Savoie :

Rassemblement Place des Nations à Genève devant le siège de l’ONU, à partir de 15H30 Acte 42 : Événement national frontière France/Suisse

Pour stopper les violences policières et défendre le droit de manifester, samedi 31 août, les Gilets jaunes de France et les Gilets de Suisse se donnent la main autour de GENÈVE pour l'événement NATIONAL : https://youtu.be/3WYbdKzAmqk 1ère partie côté France : ✔ 9h : rassemblement en France sur le rond-point Porte de France (à St Genis Pouilly) Distribution de pancartes ✔ 10h : départ à pied du rond-point Porte de France vers la douane de Ferney-Voltaire (8km) ✔ 12h-13h : passage du flambeau en Suisse aux Gilets jaunes suisses et français déjà sur place et mise en place d'une chaîne humaine à partir du parking P47 Pendant ce temps, tenue d’un rond-point avec ralentissements, tractage et informations (RIC, violences policières, ...)

2ème partie côté Suisse : Chaîne humaine de Gilets jaunes France et Suisse depuis la frontière (de Ferney-Voltaire) jusqu'à la Place des Nations de Genève (ONU). ✔ Entre 12h et 13h : deux lieux d'arrivée au choix pour les participants : Place des Nations ou parking P47 après la douane de Ferney-Voltaire ✔ 13h30 à 14h30 : la chaîne humaine est progressivement constituée entre le parking P47 et la Place des Nations ✔ 14h30 à 15h30 : les participants rejoignent la Place des Nations en file indienne sur le trottoir ✔ Vers 15h30 : l’ensemble des participants sont regroupés sur la Place des Nations ✔ 16h à 18h sur la Place des Nations : remise du flambeau, remise de médailles aux victimes, prises de parole ✔ 18h à plus tard au Parc Rigot (juste à côté de la Place des Nations) : moment de détente, de restauration, de musique et de partages Présentation de l'organisation suisse : https://m.youtube.com/watch?v=uz2dd0LiwFM&feature=youtu.be

Après 42 semaines de manifestations réprimées dans une violence inédite par les forces aux ordres du gouvernement Macron, les citoyennes et les citoyens de France et de Suisse appellent conjointement à l'arrêt définitif de l'utilisation des armes de guerre, en particulier le LBD40...

Interpellé successivement par le Haut commissariat des droits de l'homme, par Amnesty International, par le Conseil de l'Europe, par la Ligue européenne des droits de l'homme et même par la Société française des ophtalmologues pour la gravité des violences policières observées depuis le début du mouvement des Gilets jaunes, le gouvernement français a répliqué qu'il "veillait à ce que l'usage de la force soit maîtrisé, contrôlé et proportionné" et que "les tirs de LBD40 étaient interdits sur d'autres parties du corps que sur le torse et les membres supérieurs ou inférieurs". Les 25 ou 26 manifestants éborgnés et tous les autres mutilés seront certainement ravis de l'apprendre... Encore un "détail" : le LBD est classé dans la catégorie « matériel de guerre » par la réglementation internationale. Cependant, fin 2018, la France s’est portée acquéreuse par voie d’un marché public, de 1280 nouveaux LBD. Le LBD utilisé par les forces de l’ordre françaises est de fabrication suisse. Son fabricant, Brügger & Thomet à Thoune, le qualifie comme « arme létale limitée ». La situation est aggravée par l’emploi par la France de munitions plus dangereuses et non conformes au mode d’emploi du fabricant suisse. Une résolution a par ailleurs été déposée par Guy Mettan, un député du Grand Conseil genevois (Parlementaire cantonal), pour interdire l'exportation des LBD et faire respecter les Conventions de Genève, ignorées depuis le 17 novembre 2018 en France. Car, contrairement à ce qu'on pourrait croire, ces conventions de droit humanitaire en matière de protection des civils ne s'appliquent pas uniquement dans le canton de Genève mais bien internationalement.

 

Info supplémentaire : Le médic Jean DAVID, nommé Petit Jean, est arrivé sur la Place des Nations le 15 août après une marche de 2000km, la Marche Blanche des Médics, qui l’a fait traverser la France depuis Aubagne, de bas en haut deux fois pour parler à Emmanuel Macron. Le Président, à l’encontre duquel une plainte pour crime contre l’humanité a été déposée à la Cour pénale internationale, n’a pour l’instant pas répondu à sa demande. Tout au plus, il a donné à Petit Jean un accusé de réception disant que Christophe Castaner et Agnès Buzyn étaient susceptibles d'y donner suite. Notre médic a entamé une grève de la faim devant l’ONU jusqu’à ce que Macron daigne l’écouter et se positionner clairement et publiquement sur les violences policières émanant de son gouvernement. NB : un médic est un secouriste qui soigne tous les blessés en manifestation sans distinction (policiers, manifestants, passants, …) Interview de Petit Jean à son 1er jour de grève : https://www.youtube.com/watch?v=caK-CsG6iN8