Collectifs du Rhône pour un Nouveau Parti Anticapitaliste

Collectifs du Rhône pour un Nouveau Parti Anticapitaliste

Pour sauver des vies et des emplois, il faut réquisitionner l’usine Luxfer ! PDF Imprimer Envoyer
Entreprises
Mercredi, 13 Mai 2020 22:43

L'usine Luxfer de Gerzat (Puy de Dôme) a pour principale activité la production de bouteilles d' aluminium d' oxygène utilisées tant pour les soins médicaux (oxygénothérapie) que par les pompiers (Appareil Respiration Isolant).

Elle a été privatisée en 1995, un groupe industriel britannique en devient le propriétaire. Elle est la seule dans la communauté européenne à produire ce genre d'équipement. En 2018, le groupe décide la fermeture de l’usine pourtant très rentable avec 22 millions d'euros de chiffre d'affaire et 12% de profit en 2018. LE COÛT SOCIAL DE CETTE OPÉRATION : 136 LICENCIEMENTS

Un collectif de salariés épaulé par une intersyndicale CGT-CFDT riposte et empêche les bulldozers envoyés par la direction de casser leur outils de travail; les salariés ont occupé le site 24H/24.
Un projet de reprise sous forme de coopérative est élaborée par les employés.
En pleine pandémie du COVID-19, nous observons que dans de nombreux services de santé (hospitalier, médecine de ville, pompiers) et médico-sociaux(EHPAD, service de soins à domicile), le besoin en bouteille d’oxygène s’est amplifiée. Ceci met en lumière que les produits fabriqués par LUXFER correspondent à un besoin social qui prend toute sa valeur en cette période de crise sanitaire.

Les salarié-e-s en lutte ont entrepris des démarches pour interpeller l'opinion publique et proposer un projet de redémarrage immédiat de l’activité. Les produits finis seraient disponibles dans un délais de six à neuf semaines. La direction de Luxfer touche 250 000 Euros (crédit d’impôt) par an non remboursables et ce même après leur déclaration de départ du territoire français. Les ouvriers le LUXFER sont toujours en lutte, ...

même si ils ont du arrêter l’occupation de l’usine mi-mars, à cause du confinement . Ils étaient aussi présents lors de la mobilisation contre la réforme des retraites et ont reçu le soutien de la part de tous les secteurs mobilisés.
Plusieurs manifestations et rassemblements ont été organisés pendant cette période.

Le soutien continue encore avec une déclaration commune de l’ensemble des organisations syndicales de salariés de la région Auvergne Rhône Alpes.
Pour le NPA, il faut procéder à la réquisition de l’usine par l’expropriation des moyens de production, sans indemnisation ni retour possible au secteur privé, et placer la production sous contrôle des ouvriers du site, car seuls les travailleurs/ses peuvent être garants de l'emploi et de la santé de toutes et tous.
Le NPA appelle aussi à signer la pétition initiée par les salarié-es :
https://www.change.org/p/nationalisation-d%C3%A9finitive-de-l-usine-luxfer-gerzat