Collectifs du Rhône pour un Nouveau Parti Anticapitaliste

Collectifs du Rhône pour un Nouveau Parti Anticapitaliste

Rassemblement lundi 4 juillet du Collectif des Soutiens et Migrants de la Croix-Rousse PDF Imprimer Envoyer
Divers
Lundi, 04 Juillet 2022 06:48

à 13 h Place de la Comédie à Lyon 1er (métro Hôtel de Ville)

Leur Lettre ouverte à Monsieur G. DOUCET, Maire de Lyon le 1er juillet :
"Monsieur le Maire,
Nous vous alertons sur une situation que vous ne pouvez accepter sur le territoire d’une ville dite hospitalière et accueillante, où il a été déclaré qu’il y aurait zéro enfant à la rue. Le 4 juillet prochain, suite à la fermeture du gymnase Duplat, une vingtaine de mineurs isolés en recours vont se retrouver à la rue. Le 6 juillet, alors que nous avons accepté, dans le cadre d’une négociation entre les avocats d’ICF et les nôtres, la fermeture du squat le Chemineur, pour transférer les mineurs en recours dans une « Station 2 », une vingtaine d’autres mineurs, ne pouvant y trouver leur place vont eux aussi se trouver à la rue. C’est donc une quarantaine de mineurs en recours sans abri… Cette situation est grave. Nous souhaitons toutes et tous que la Station 2 ouvre dans de bonnes conditions et permette ainsi d’augmenter à 90 le nombre de places pérennes pour des mineurs en recours sur la Métropole de Lyon. Cette avancée notoire risque d’être mise en péril si la quarantaine de jeunes n’y trouvant pas leur place perturbent cette opération par leur présence sur les lieux. De plus, il n’est pas admissible que ces jeunes en recours qui seront à 80 % reconnus comme mineurs par le juge des enfants dans les mois qui viennent, errent dans les rues de Lyon. Les collectifs sont épuisés. Ils ne veulent plus faire à la place des institutions ils se retournent vers elles pour qu’elles prennent leur responsabilité. Il a été possible d’accueillir des Ukrainien·nes dans des gymnases. Il devrait être possible d’ouvrir salle, gymnase ou autre, de 20 h à 8 h du matin avec un veilleur de nuit pour permettre que ces jeunes soient mis à l’abri. Votre délégation à l’hospitalité s’était engagée à mettre en place un accueil de jour pour ces mineurs, cela fait près de 2 ans que nous l’attendons. Monsieur le Maire, nous vous appelons à étudier urgemment, avec vos maires d’arrondissements, avec la Métropole et la Préfecture, les propositions de mise à l’abri adaptées à la situation actuelle, qui permettront que s’ouvre dans la sérénité la Station 2 et que les autres mineurs en recours aient des conditions minimales de vie leur permettant d’attendre leur audiencement devant le juge des enfants.
Veuillez agréer nos salutations citoyennes,
Collectif soutiens/migrants Croix-Rousse — Collège sans Frontières Maurice Scève"
Cette adresse email est protégée contre les robots des spammeurs, vous devez activer Javascript pour la voir.

Mineur·es en danger à la rue, il est urgent de les protéger ! voir l'appel des associations... sur https://blogs.mediapart.fr/les-invites-de-mediapart/blog/260522/mineur-es-en-danger-la-rue-il-est-urgent-de-les-prote-ger

"Les droits de l’enfant ne se discutent pas, encore moins au profit d’affichages politiciens de “lutte contre l’immigration”. » Face au nombre croissant d’enfants migrants en grand danger faute de prise en charge, une soixantaine d'associations locales de terrain et d'organisations nationales tirent la sonnette d’alarme. Ils demandent que « la présomption de minorité soit inscrite explicitement dans la loi."