Collectifs du Rhône pour un Nouveau Parti Anticapitaliste

Collectifs du Rhône pour un Nouveau Parti Anticapitaliste

 

 

la page facebook du NPA 69

 

 

L'hebdo du NPA

 

 

site national du NPA

 

 

collectif 69 de soutien aux réfugiéEs et migrantEs


Collectif de Vigilance 69
contre l'extrême-droite


 

collectif de soutien
au peuple palestinien

 

 

Identification



 

 

 

 

 

Dimanche 13 juin, MARCHE POUR LES LIBERTÉS CONTRE LES IDÉES D’EXTRÊME DROITE PDF Imprimer Envoyer
Anti fascisme
Samedi, 05 Juin 2021 15:21

"Depuis maintenant plusieurs mois nous constatons un climat politique et social alarmant. S’allier avec l’extrême droite ou reprendre ses idées ne constituent plus un interdit. Les propos et actes racistes et sexistes au travail et dans la vie se propagent. Les attaques contre les libertés et les droits sociaux s’accentuent gravement. Dans ce contexte politique, économique, social et sanitaire les injustices explosent et génèrent une forte misère sociale.

Plusieurs lois liberticides organisent une société autoritaire de surveillance et de contrôle qui empêcheraient d’informer sur des violences policières, déjà trop importantes. De plus, si certaines de ces lois stigmatisent une partie de la population en raison de sa religion, d’autres en ciblent en raison de leur activité militante.

Comme les signataires de l’appel pour les libertés et contre les idées mortifères de d’extrême droite (https://www.appelpourleslibertes.com), nous ressentons toutes et tous l’urgence de construire une réponse forte et unitaire qui dessine l’alliance des libertés, du travail et d’un avenir durable.

 

Les premiers signataires du Rhône  :

: Union Départementale CGT, CNT, CNT-SO, FSU, Union syndicale Solidaires, Syndicat des Avocats de France, UNEF (Union nationale des Étudiants de France)

Associations et collectifs : Alternatiba, Association France Amérique Latine Villeurbanne, ATTAC, ECOVIP (Espace de coordination Colombie vie, paix et dignité), La Jeune Garde Lyon, LDH, Planning Familial

Organisations politiques : ENSEMBLE !, EELV, La France insoumise, NPA, Parti de Gauche, PCF, UCL (Union Communiste Libertaire)

 

 
Manifestation contre les violences de l’extrême-droite Samedi 29 Mai à Lyon à 15h PDF Imprimer Envoyer
Anti fascisme
Lundi, 24 Mai 2021 21:45

"Manifestation contre les violences de l’extrême-droite Samedi 29 Mai à Lyon à 15h de la place de la Croix-Rousse
Depuis maintenant plusieurs années, l’extrême-droite agit en toute impunité à Lyon. Mais depuis quelques mois, notamment du fait d'un climat politique national délétère, les milices d’extrême-droite ont accentué le rythme et le niveau de violence des agressions.

En voici quelques exemples :
Le dimanche 7 Mars 2021 : une quarantaine de fascistes armés, postés devant les locaux de Génération Identitaire (montée du Change au Vieux Lyon), tentent d’attaquer la manifestation féministe du 8 mars, journée internationale de lutte pour les droits des femmes.
Le samedi 20 Mars 2021 : une cinquantaine de fascistes armés attaquent et ravagent les vitrines de la Librairie « La Plume Noire » dans les pentes de la Croix-Rousse alors que se déroulait une récolte alimentaire solidaire pour les plus démuni.e.s.
Le samedi 24 Avril 2021 : une soixantaine de fascistes armés attaquent et essaient de mettre fin, sans y parvenir,  au rassemblement pour la fierté lesbienne devant l’Hôtel de Ville.
Le samedi 1er Mai : une trentaine de fascistes tentent de s'introduire dans le local de la Radio Canut, à côté de la Place Sathonay.

Si la dissolution d’un des groupuscules les plus violents, « Génération Identitaire », vise à casser la dynamique sur le long terme, leurs locaux sont toujours ouverts dans le Vieux-Lyon. Le bar/local « La Traboule », ainsi que la salle de boxe « l’Agogé » (situés montée du Change) permettent aux militants d’extrême-droite les plus radicaux de se retrouver et de commettre ces multiples agressions. A chaque agression commise, le point de départ et d’arrivée se situe dans ou à proximité de leurs locaux dans le Vieux Lyon.

Nous condamnons les choix politiques de la Préfecture qui ferme les yeux sur les agissements de ces groupuscules ultra violents, interdit notre manifestation le 3 avril, puis empêche notre conférence de presse de se dérouler pour dénoncer justement ces violences.
Nous condamnons également les choix politiques du gouvernement, de plus en plus autoritaires et ouvrant toujours plus de portes à l’extrême-droite.
Soyons nombreuses et nombreux à la manifestation contre les violences de l’extrême-droite et pour la fermeture de leurs locaux : Lyon résiste et résistera aux offensives de l'extrême-droite !"

Premiers signataires : CNT, Ensemble, FI, FSU, Jeune Garde Lyon, NPA, PCF, PG, Planning Familial, Ras l’Front, Solidaires Rhône, Solidaires Etudiant.e.s, Union Communiste Libertaire, Unité Communiste.


 
Le collectif « Fermons les locaux fascistes » dénonce l’attitude de la préfecture... PDF Imprimer Envoyer
Anti fascisme
Samedi, 03 Avril 2021 19:21

Communiqué de presse du collectif « fermons les locaux fascistes » :
"Le collectif « Fermons les locaux fascistes » dénonce l’attitude de la préfecture de ces derniers jours. Tout a été fait pour empêcher la dénonciation publique de l’agression de la librairie Plume Noire du 20 mars par une cinquantaine de fascistes, et de l’impunité avec laquelle agissent les groupes d’extrême-droite sur Lyon. La manifestation de ce samedi avait été déposée il y a 2 semaines. La préfecture a attendu le 31 mars pour recevoir les déposants et leur imposer un trajet alternatif qu’ils ont accepté. Malgré cela, la préfecture a refusé d’accorder un récépissé pour ce parcours et attendu 2 jours avant la manifestation pour l’interdire sur la base du trajet initial, en prétendant ensuite que cette interdiction concernait l’ensemble des parcours, afin d’entretenir la confusion. Ce délai extrêmement court visait manifestement à empêcher tout recours.
Malgré cela, un référé liberté a été dépose hier. Le jugement rendu en fin de matinée a établi, à l’encontre du discours préfectoral, que cette interdiction ne concernait pas le parcours alternatif accepté le 31 mars pour lequel la préfecture refusait de délivrer un récépissé.
Cette décision rendue 1 heure avant la manifestation rendait impossible sa tenue. Le collectif a donc choisi d’organiser une conférence de presse devant l’Opéra. Un gros dispositif policier avec menaces de verbalisation ou de gazage avait comme seul but de ne pas nous laisser dénoncer publiquement les violences d’extrême-droite.

Tous ces faits révèlent un choix politique clair de vouloir cacher les violences menées par des groupes d’extrême-droite sur l’agglomération lyonnaise. Le collectif dénonce l’énergie mise par la préfecture pour interdire une manifestation déclarée, alors même que la préfecture laisse libre cours aux violences exercées par des organisations fascistes pourtant dissoutes : en effet, outre l’attaque de la Plume Noire, en plein jour, la maison de la Mésopotamie, association culturelle kurde de Lyon, a été la cible ce 3 avril d’une attaque par 25 fascistes turcs armés faisant plusieurs blessés, au moment même où les forces de police était plus occupées à chercher à empêcher la tenue de notre conférence de presse. Nous condamnons avec force cette complaisance coupable envers toutes les formes de violence d’extrême-droite. Nous ne laisserons pas faire : nous appellerons très prochainement à une nouvelle date de mobilisation."

Premiers signataires : UCL, CGT 69, CNT 69, Solidaires 69, Planning Familial 69, PCF 69, NPA, PG, Ensemble !, Ras L’Front


 
En interdisant la manifestation antifasciste, la Préfecture donne raison à l’extrême-droite PDF Imprimer Envoyer
Anti fascisme

communiqué du NPA 69 :

Après plusieurs jours de négociation, la Préfecture du Rhône a finalement décidé d’interdire la manifestation antifasciste prévue ce samedi 3 avril à Lyon. Cette manifestation unitaire se voulait une réponse politique de rue à la suite de l’attaque de la librairie libertaire la Plume Noire le samedi 20 mars par une cinquantaine de militants fascistes, ainsi qu’aux multiples agressions de l’extrême-droite à Lyon (attaque de l’Opéra Occupé par les étudiant.e.s du secteur de la culture, agression de militant.e.s féministes et LGBTI qui s’opposaient à une manifestation anti-PMA). Alors que les organisateur.rice.s avaient finalement accepté le parcours imposé par la Préfecture, celle-ci a tout de même pris la décision d’une interdiction pure et simple.

Elle s’est même faite menaçante quant à toute tentative de rassemblement de plus de 6 personnes aux abords du lieu de départ théorique de la manifestation ou devant la librairie attaquée.

Si prompte à interdire la manifestation antifasciste, la Préfecture a été cette fois beaucoup plus tolérante en autorisant un rassemblement organisé par les « pro-vies » (anti-IVG) le dimanche 28 mars, soit une semaine plus tôt. Elle a également semblé peu réactive pour stopper la progression d’un groupe de cinquante militants d’extrême droite, armés et cagoulés, faisant des saluts nazis, un samedi après-midi en plein centre-ville, attaquant une librairie et repartant en groupe.
Après des années d’agressions et d’attaques par les groupuscules fascistes, la violence semble pour la Préfecture être du côté de celles et ceux qui luttent contre ces militants ultra-violents et racistes. En renvoyant dos à dos la haine raciste, antiféministe, LGBTIphobe des fascistes, et les idées de solidarité, de défense des droits humains, de progrès et de démocratie portées par les organisations appelant à la manifestation, la Préfecture et le ministère de l’Intérieur confirment qu’ils ne sont pas des alliés...

Lire la suite...
 
Interdiction de la manif régionale antifasciste du samedi 3 avril ! PDF Imprimer Envoyer
Anti fascisme
Vendredi, 02 Avril 2021 09:42

Il y a deux semaines, la librairie « La Plume noire » dans le quartier de la Croix-Rousse à Lyon a été attaquée par une cinquantaine de fachos, entraînant des dégâts matériels mais fort heureusement aucun blessé. C’est un lieu emblématique de la lutte antifa, de la solidarité et c’est par ailleurs le local lyonnais de l’Union communiste libertaire. Ce n’est malheureusement pas la première fois que l’extrême droite se livre à ce type d’action violente et de coup de force, dans une ville où elle a pignon sur rue (bar, salle de sport…).

Suite à cette agression, un communiqué local largement signé par syndicats, associations et partis politiques, est sorti : https://nouveaupartianticapitaliste.org/sites/default/files/cp-unitaire-plume-noire-v2.pdf

Un appel national aussi très largement signé est sorti il y a quelques jours (et publié sur Mediapart) : https://nouveaupartianticapitaliste.org/communique/toutes-solidaires-de-la-plume-noire-manifestation-antifasciste-lyon-samedi-3-avril

Le NPA a sorti un communiqué pour manifester sa solidarité auprès de la librairie attaquée et plus largement des antifas et libertaires :https://nouveaupartianticapitaliste.org/communique/apres-lattaque-de-la-librairie-la-plume-noire-lyon-solidarite-antifasciste

Sous le mot d’ordre « contre les violences d’extrême-droite et pour la fermeture des locaux fascistes ! », une manifestation a été appelée pour samedi 3 avril. Après avoir demandé un changement de parcours, ce qui a été accepté par les organisateurs, la préfecture du Rhône vient d’interdire totalement la manifestation pour risques de « troubles à l‘ordre public ».

Le collectif unitaire „Fermons les locaux fascistes“ a décidé des réponses à apporter : - un communiqué de presse unitaire ; - un référé lancé par les déposants de la manif, qui même, s'il désavoue la préfecture, n'annule pas la décision d'interdiction ; - une conférence de presse, soit vendredi soit symboliquement samedi à 14h au lieu de départ de la manif ; - et peut-être la préparation d'une nouvelle date de manif mais ce point reste à trancher.

Par ailleurs, une campagne de soutien financier pour aider librairie a aussi été lancée et nous la relayons : https://www.paypal.com/donate/?cmd=_s-xclick&hosted_button_id=53ZEFL6TM45T2

Contre le duel Macron - Le Pen, construisons une alternative anticapitaliste et antifasciste en luttant dès maintenant

Qu’on parle du RN ou des groupuscules radicaux, l’extrême droite est bien présente et active, confiante sur ses thématiques mises au cœur de l’actualité par le gouvernement. Affaiblie par les crises sanitaire et sociale, Macron met en scène un duel avec Marine Le Pen pour espérer s’imposer en 2022. Le RN est proclamé, par le gouvernement, premier parti d’opposition, ...

Lire la suite...
 
TouTEs solidaires de la Plume noire: manifestation antifasciste à Lyon samedi 3 avril PDF Imprimer Envoyer
Anti fascisme
Lundi, 29 Mars 2021 06:49

attention : le départ de la manif a changé,

il est à la Manufacture de tabacs, métro Sans souci

Le samedi 20 mars à 14h, la librairie la Plume Noire située au 8 rue Diderot sur les pentes de la Croix-Rousse, a été attaquée par une cinquantaine de militants d’extrême-droite cagoulés ; alors que se tenait dans les locaux une récolte de produits de premières nécessités pour les bénéficiaires de l’association PESE (Pour l’Égalité sociale et l’écologie).
Cette attaque était préméditée, préparée depuis l’annonce de la dissolution de Génération identitaire le 3 mars 2021.
Il ne s’agit pas de la première attaque que subit notre librairie : en 1997, elle avait été victime d’un incendie criminel; en 2016, une trentaine d’individus masqués avaient brisé les vitrines et tenté de pénétrer à l’intérieur du local ; en décembre 2020, ce sont deux bénévoles de l’association PESE qui avaient été roués de coups.

Cette fois-ci, c’est à coups de pavés que les nazillons ont brisé la porte d’entrée et les vitrines ; certains ont tenté d’entrer pour agresser physiquement les 8 personnes présentes à l’intérieur. Heureusement, il n’y pas eu de blessé.es et les voisin.es ont grandement participé à ce que l’attaque ne dure pas plus longtemps. Cette attaque a été à l’image de l’extrême-droite lyonnaise : sournoise et violente.
Après avoir effectué quelques saluts nazis et scandés des insultes homophobes, les assaillants ont pu repartir en groupe, traverser plusieurs rues des pentes avant de poser avec une banderole dérobée sur la devanture de la librairie sans être nullement inquiétés par les forces de l’ordre pourtant prévenues de l’attaque.
Plus tard, nous avons appris de la part de policiers eux-mêmes que ce groupe dangereux avait été repéré dès le début et suivi sur les caméras de surveillance. Néanmoins ils ne sont pas intervenus et les ont laissés repartir tranquillement après l’attaque… Nous n’attendons rien du bras armé de l’Etat, mais cette tolérance vis à vis de ces attaques successives est une nouvelle preuve évidente de l’impunité des groupes d’extrême-droite sur Lyon.

Nous savons pertinemment que cette attaque a un lien direct avec la dissolution de Génération Identitaire, notre implication politique contre l’extrême-droite et la symbolique que représente notre librairie.
Depuis la dissolution de GI, notre camp social se doutait qu’une action violente se préparait soit contre une manifestation progressiste, soit contre des militant.es ou groupes identifiés. Le message inscrit sur notre devanture la nuit suivant l’attaque ne laisse pas de doute : « on ne dissous pas une Génération, retenez la leçon », accompagnée d’une croix celtique, un symbole fasciste.
Notre implication politique depuis des années dans les collectifs unitaires luttant contre les groupes d’extrême-droite à Lyon...

Lire la suite...
 
Rassemblement antifasciste dimanche 20 décembre à 14h PDF Imprimer Envoyer
Anti fascisme
Samedi, 19 Décembre 2020 12:56

Esplanade de la Grande Côte, en haut des escaliers de la montée de la grande côte, à la jonction de la rue du bon pasteur et de la rue des pierres plantées (plateau de la Croix Rousse, métro Croix Rousse)
« METTONS FIN AU NOUVEAU CYCLE DE VIOLENCES FASCISTES À LYON
Rassemblement le 20/12 à 14h (Esplanade Montée de la Grande Côte)
La ville de Lyon a été le témoin depuis près de 10 ans d'une montée en puissance des violences fascistes à Lyon : agressions racistes, LGBTphobes, contre des militantes syndicalistes, associatifs ou politiques, ou de simples passant dont la tenue était associés par leurs auteurs à "la gauche", attaques ou dégradation de locaux politiques, associatifs, de lieux de cultes (mosquée, synagogues) ont eu lieu ces dernières années.
Si la fermeture du bastion social, local fasciste, a représenté un coup d'arrêt à ces violences, celles-ci ont repris depuis l'été avec une nouvelle vigueur : incendie de mosquées, saccage du restaurant "le tonton burger", menace contre les locaux du PCF... Et la dernière en date : l'agression très violente de 2 bénévoles d'une association d'entraide, à l'issue d'une collecte de jouets pour les fêtes de fin d’année, devant la librairie libertaire la plume noire où elle avait lieu, ce samedi 12 décembre 2020.
Les locaux fascistes, tels que la Traboule, local de Génération identitaire ou l'Agogé, salle de boxe de la même organisation, servent de lieu d'organisation à une mouvance qui tente d'imposer par la violence et la terreur contre les minorités et le mouvement social son projet politique.

Suite à cette violente agression en date, nous entendons réaffirmer le refus de la violence d'extrême droite à Lyon, qui s'exerce contre les minorités, les bénévoles associatifs qui ne correspondent pas à leur vision du monde, et le mouvement social et progressiste.
Nous appelons à nous rassembler ce dimanche 20 décembre à 14 h, sur l'esplanade de la croix rousse, en haut de la monté de la grande côte.
Nous continuerons d'exiger des pouvoir publics la fermeture des locaux fascistes !
Il est grand temps de reconstruire un front unitaire sur la lutte contre l’extrême-droite à Lyon. »

Premiers signataires : Union communiste Libertaire, Solidaires Rhône, Union Départementale CGT 69, Union Départementale CNT 69, FSU 69, CNT-SO 69, Planning Familial du Rhône, Jeune Garde Lyon, Unité Communiste, Mouvement National Lycéen, NPA 69, Ensemble ! Rhône, Parti de Gauche du Rhône, France Insoumise 69…
Soutien : Groupe Graine d’Anar de la Fédération Anarchiste


 
A Lyon, nouvelles attaques par l'extrême-droite PDF Imprimer Envoyer
Anti fascisme
Lundi, 28 Octobre 2019 06:01

Communiqué du Collectif de vigilance 69 contre l’extrême-droite :
« Il a fallu de longs mois pour que les militants d'extrême droite ayant attaqué le local du PCF pour la 4e fois soient interpellés, jugés et condamnés. Les autorités lyonnaises s’en félicitaient ainsi que de la dissolution du Bastion Social et de la fermeture de leur local.
Et voilà que le week-end du 20/10/19, les agressions continuent :
- contre le local de l'Union Syndicale Solidaires Rhône, rue Garibaldi (après des attaques contre les locaux de la CGT et de la CNT antérieurement), avec l'agression physique d'un syndicaliste présent.
- dégradation de la plaque commémorative de la rafle antisémite de la rue Sté Catherine le 9 février 1943.
Le CV 69 condamne ces agressions et assure le Syndicat Solidaire et le syndicaliste blessé de toute sa solidarité.

Le CV69 exige que les autorités locales et nationales se donnent  les moyens d'une lutte efficace et dans la durée contre l'extrême-droite et ses groupuscules violents qui une fois dissous se reconstituent.
Cela passe aussi par un débat au Conseil Municipal pour une prise de position ferme et publique sur la mise au ban de ces groupes et de leur idéologie raciste, antisémite et islamophobe, comme l'ont fait plusieurs conseils municipaux de grandes agglomérations.
Cela passe aussi par la dénonciation de leur volonté d'implantation territoriale (Vœux Lyon) et une campagne contre leurs locaux, véritables « camps de base » pour se regrouper, diffuser leur idéologie de haine et passer à l'acte violent contre les personnes.
Le CV69 reste disponible pour toute campagne unitaire. »
Le CV69  est composé de Agir pour l'égalité, Attac, Collectif de Soutien au Peuple Grec, COllectif Villeurbannais pour un Rassemblement Antilibéral, Confédération Nationale du Travail - Education, Ensemble !, Europe Ecologie Les Verts, Fédération Syndicale Unitaire, Homosexualité Et Socialisme, Ligue des Droits de l'Homme, Mouvement Français pour le Planning Familial, Nouveau Parti Anticapitaliste, Parti Communiste Français, Parti de Gauche, Ras l'front, Réseau des MJC de Lyon, Solidaires - Education, Union Nationale des Etudiants de France