Collectifs du Rhône pour un Nouveau Parti Anticapitaliste

Collectifs du Rhône pour un Nouveau Parti Anticapitaliste

 

 

la page facebook du NPA 69

 

 

L'hebdo du NPA

 

 

 

site national du NPA

 

 

collectif 69 pour un audit citoyen de la dette


Collectif de Vigilance 69
contre l'extrême-droite


 

collectif de soutien
au peuple palestinien

 

 

Identification



 

 

 

 

 

Initiatives NPA
Soirée de convergence des luttes vendredi 14 juin à 19h PDF Imprimer Envoyer
Écrit par NPA   
Mardi, 11 Juin 2019 06:42

Depuis six mois, la colère gronde dans le pays. Ce qu’ont démontré les gilets jaunes, c’est bien que la combativité ne manque pas. Bien au contraire les luttes sont nombreuses.
Dans la poste, depuis le début de l’année, des grèves se succèdent contre les restructurations et les licenciements. Dans les Hauts de Seine, les postier-es entament leur 15 ème mois de grève !
Dans les hôpitaux, les soignant-es sont excédé-es par le manque de moyens et la surcharge de travail qui a pour conséquences des soins bâclés pour les patients. Contre cela, ce ne sont pas moins de 70 services dans différents hôpitaux qui sont en grève dans toute la France, notamment à Lyon avec le service des urgences de la Croix Rousse, de Saint Joseph…
Dans la fonction publique, les enseignant-es font face à la réforme Blanquer, une réforme qui vise à restreindre l’accès à l’éducation pour toutes et tous, à réduire les effectifs enseignants, à dégrader les conditions de travail des profs et d’études des élèves de la maternelle à la fac.
De plus, de nombreuses grèves se déclenchent sous le ras le bol des salarié-es: localement, ce sont les salarié-es du Grand Lyon, de Pizzorno, de Cogepart, de JST qui se sont mis en grève pour des augmentations de salaires et de meilleures conditions de travail.

Cette soirée, à l'initiative du NPA, vise à la rencontre des salarié-es en lutte en partant d’un constat simple: ce sont les mêmes qui nous attaquent, c’est ensemble qu’il faut contre-attaquer. Il faut créer des liens de solidarités dès à présent car ces liens seront utiles pour nos luttes de demain.
Pour cela la parole sera donnée aux grévistes et anciens grévistes qui nous expliqueront leurs combats.
Interventions de grévistes suivies d'un débat
Soirée conviviale avec repas à prix libre

Réunion sur invitation, contactez les militantEs du NPA ou son Equipe Départementale de Direction pour y participer

Mise à jour le Mardi, 11 Juin 2019 06:43
 
Film débat « Nous vengerons nos pères » jeudi 6 juin à 20h PDF Imprimer Envoyer
Écrit par NPA   
Dimanche, 02 Juin 2019 15:58

Ce documentaire retrace le parcours de jeunes hommes et femmes qui découvrent l’engagement militant à la fin des années 1960. Issu.e.s de familles d’origines juives, ces militant.e.s sont viscéralement antifascistes et s’engagent pleinement dans la solidarité internationaliste aux côtés du peuple Vietnamien. C’est au travers de ces engagements qu’ils et elles deviennent par la suite des militant.e.s de la Ligue communiste révolutionnaire. Certain.e.s y restent quelques années, d’autres sont encore aujourd’hui au NPA.

Ce documentaire permet de mieux comprendre et connaître l’histoire de cette génération convaincue de l’imminence de la révolution. Elle est un fragment de notre courant politique, celui du NPA, qui demeure encore aujourd’hui profondément antifasciste et internationaliste.
Réunion sur invitation, contactez les militantEs du NPA ou son Equipe Départementale de Direction pour y participer


Mise à jour le Jeudi, 13 Juin 2019 08:40
 
Européennes : attention, danger ! Des mobilisations à amplifier, une perspective à construire PDF Imprimer Envoyer
Écrit par NPA   
Dimanche, 26 Mai 2019 20:57

Européennes : attention, danger ! Des mobilisations à amplifier, une perspective anticapitaliste à construire

Les vents mauvais continuent de souffler sur l’Europe. Sur les braises d’une Union européenne faite pour les banques et par les barbelés, l’extrême droite engrange le fruit des colères légitimes pour les dévoyer sur le terrain du racisme et de la lutte du touTEs contre touTEs. L’opération de Macron - transformer l’élection en plébiscite pour sa politique, celle là-même qui est contestée depuis six mois dans la rue et sur les rond-points - a échoué : ce scrutin est devenu un référendum anti-Macron au seul profit du Rassemblement national, que Macron et LREM ont désigné durant la campagne comme leur seul adversaire, au sein d’une alternative mortifère.
Le Pen et Macron, les deux meilleurs ennemis ont fait cavalier seul dans les urnes sur le dos des intérêts du monde du travail, de la très grande majorité de la population. Arrivé en tête le 26 mai, le danger du RN, notre pire ennemi, est donc lourd. D’autant plus dans un tableau où les forces de gauche sont historiquement faibles. Si EELV a pu profiter notamment des préoccupations écologiques grandissantes et des mobilisations pour la justice climatique pour engranger des voix, le faible score des autres composantes de la gauche - quels que soient leur histoire et leur programme - est un signal adressée à touTEs.


Plus que jamais, l’heure est à la construction des résistances, à travailler à leur convergence. Les votes ne nous protègent pas des injustices sociales, de la casse des services publics, du racisme et de la xénophobie, du réchauffement climatique, nous en avons encore la preuve ce soir. Sur les lieux de travail et d’étude, sur les ronds-points, nous devons nous organiser, débattre de comment, ensemble, notre camp social peut reprendre la main et remporter des victoires sur nos revendications. Les résultats de ce soir, s’ils sonnent comme un avertissement, ne font pas disparaître les luttes de ces derniers mois qui doivent continuer.
Ces résultats montrent aussi que les petits calculs boutiquiers ne peuvent plus être de mise. Personne ne peut prétendre représenter à lui seul un quelconque rassemblement, une quelconque expression populaire des intérêts de la majorité. Il y a urgence à tracer une perspective d’émancipation, révolutionnaire, à regrouper les forces de l’anticapitalisme, à reconstruire une représentation politique pour les exploitéEs.
Contre les ennemis du monde du travail, meilleurs amis du capital, le combat continue.


Mise à jour le Dimanche, 26 Mai 2019 20:58
 
Soirée formation du NPA sur le climat lundi 6 mai à 20h PDF Imprimer Envoyer
Écrit par NPA   
Mardi, 30 Avril 2019 08:03

Si la question du climat avait semblé se faire discrète en France depuis la fin de la COP 21, la publication du rapport spécial du GIEC qui alerte sur les conséquences d'un réchauffement de 2°, mais surtout l'amplification ininterrompue des mobilisations écologistes viennent changer la donne. Ces dernières prennent désormais un caractère massif (marche pour le climat,  grèves de jeunes, …) et débordent les cadres habituellement « minorisants » imposés par les organisations environnementalistes.

Ces mobilisations arrivent car l'avenir est plus qu'inquiétant. Montée des eaux plus rapide que prévue, accélération de la sixième extinction de masse, baisse des rendements agricoles particulièrement exacerbée dans les pays du Sud, augmentation de la fréquence et de la gravité des vagues de chaleur, des cyclones et des pluies destructrices... A ces phénomènes s'ajoutent les bouleversements sociaux qu'ils entraînent (compétition accrue des impérialismes pour le contrôle des ressources, déplacements massifs de populations, financiarisation de la nature, dérive autoritaire des États, etc.) mais aussi la possibilité d'une réaction en chaîne aux effets catastrophiques (scénario connu sous le nom de planète étuve).
Pour avoir une chance de maintenir le réchauffement sous 1,5 °C, il faut réduire de moitié les émissions de gaz à effet de serre d'ici 2030, or ceux-ci ne cessent d'augmenter. Nous devons prendre la mesure de l'urgence qui s'impose à nous pour agir en conséquence.

Cette formation se donne donc comme premier objectif de caractériser et comprendre le basculement, ses causes et ses effets, mais également de discuter des réponses apportées par la classe dirigeante à la crise écologique, pour pouvoir, à notre tour, apporter les nôtres.
Le basculement climatique est un phénomène total, l'appréhender correctement nécessite une approche globale croisant les sciences naturelles, l'économie et évidemment l'étude des rapports sociaux et de classe. Oublier un des aspects de l'analyse ne peut conduire qu'à une impasse, à l'exemple de ceux qui considèrent le problème comme simplement technologique, ou de ceux qui voient dans les lois économiques l'annonce d'une catastrophe inévitable.
Le second enjeu de la formation sera d'ouvrir la discussion sur notre intervention au sein des mobilisations écologistes et l'élaboration d'un programme écologiste qui réponde aux enjeux de la crise sociale et écologique.

Réunion sur invitation, contactez les militantEs du NPA ou son Equipe Départementale de Direction pour y participer


Mise à jour le Dimanche, 02 Juin 2019 16:01
 
Soirée débat lundi 8 avril sur la COMMUNE DE PARIS de 1871 PDF Imprimer Envoyer
Écrit par NPA   
Mardi, 02 Avril 2019 06:48

En mars 1871, à la suite de la défaite du Second Empire face au futur empire allemand, la Troisième république est proclamée. Rapidement, cette république bourgeoise abandonne la ville de Paris aux travailleurs qui vont se gouverner par eux-mêmes, en instaurant notamment l’élection et la révocabilité des élus. Nous avons le premier pouvoir ouvrier de l’histoire. Celui-ci est pourtant écrasé violemment au cours de la « semaine sanglante » par une partie du camp républicain.
Que pouvons-nous apprendre des communards ? Comment défendre aujourd’hui la perspective d’un pouvoir des travailleurs ?  

Réunion sur invitation, contactez les militantEs du NPA ou son Equipe Départementale de Direction pour y participer


Mise à jour le Mardi, 30 Avril 2019 07:37
 
Mécanismes de l’exploitation capitaliste : les comprendre pour la combattre PDF Imprimer Envoyer
Écrit par NPA   
Vendredi, 08 Février 2019 01:20

Mécanismes de l’exploitation capitaliste : les comprendre pour la combattre : formation lundi 11 février
Formation / débat lundi 11 février à 20h
La richesse et la puissance des unEs est un prélèvement sur le travail des autres : salaire et profit, travail et capital. Cette opposition fondatrice est la source du conflit irréductible qui divise et brutalise la société.
Le capitalisme remodèle et exacerbe les oppressions plus anciennes (de genre, nationales, « de race » etc). Les inégalités et les divisions sociales renforcent son pouvoir et ses profits. Exploitation et oppressions se combinent quand les bas salaires et la précarité des oppriméEs font baisser le « coût du travail », quand les dominations nationales permettent le pillage ou l’échange inégal.
Le capitalisme détruit la nature pour alimenter le flux sans cesse croissant des marchandises.

Afin de fonder la légitimité de nos luttes et l’objectif de transformation sociale, nous examinerons les mécanismes de l’économie capitaliste : le travail comme marchandise, la monnaie comme mesure de toutes choses, l’accumulation et la croissance comme seule possibilité.
Qu’est-ce que : la marchandise, la monnaie, la force de travail, la valeur, les diverses formes et les métamorphoses du capital, le profit dans tous ses états.
Par la critique de l’existant, nous mettrons en perspective la possibilité d’un monde dans lequel la monnaie ne serait plus la mesure de toute chose, le travail ne serait pas un marché (ni le travailleurSE une marchandise), où les choix productifs ne seraient plus mesurés par la rentabilité. Un projet socialiste pour l’humanité.

Réunion sur invitation, contactez les militantEs du NPA ou son Equipe Départementale de Direction pour y participer

Mise à jour le Samedi, 06 Avril 2019 20:19
 
En 2019, comment étendre la contre-offensive ? Soirée débat du NPA mercredi 16 janvier PDF Imprimer Envoyer
Écrit par NPA   
Dimanche, 13 Janvier 2019 14:37

L’année 2019 commence sous le signe de la contestation sociale, et l’on ne peut que s’en féliciter.
La force propulsive de la mobilisation de centaines de milliers de femmes et d’hommes qui s’engagent, pour beaucoup, pour la première fois dans des blocages, des manifestations, des assemblées générales… permet non seulement de tenir dans la durée, mais surtout de changer le fond de l’air. Et ils et elles ont imposé un premier recul au gouvernement.

Le mouvement ouvre des espaces démocratiques de discussion dans notre camp social, et encourage l’ensemble des luttes. Il est capital de soutenir et construire encore la mobilisation comme une révolte de notre classe sociale, de ne pas céder le terrain aux différents courants d’extrême droite ou à ceux qui proposent des portes de sortie institutionnelles.
Ce souffle de renouveau et d’espoir dans la possibilité de se battre, pas seulement pour ne pas perdre des droits acquis, mais pour gagner sur des revendications, a traversé d’autres secteurs. La mobilisation contre les violences faites aux femmes poursuit le renouveau du mouvement féministe, qui encourage des dizaines de milliers de femmes à chercher à imposer l’application de l’égalité dans tous les aspects de la vie. Les marches pour la justice climatique ont regroupé autour de la priorité de la transition écologique. Enfin la jeunesse scolarisée est descendue dans la rue pour contester les diverses formes d’une école dominée par la sélection.

Pour le NPA , il n’y aura pas de raccourci à la construction de l’unité d’action la plus large du monde du travail, pour un blocage de l’économie, pour une grève générale qui mettent en place des outils d’auto-organisation à tous les niveaux, pour permettre de poser la question du pouvoir, de qui dirige la société.
Il s’agit aussi de lier les morts d’ordre sociaux et écologiques, ainsi que des revendications pour que les colères se fédèrent contre le gouvernement : pour la suppression des taxes et autres impôts indirects injustes, à commencer par la TVA sur les produits de première nécessité, et pour une réelle taxation des grandes fortunes et des profits des grandes entreprises ; pour une augmentation générale des salaires, des pensions et des minimas sociaux, ainsi qu’une indexation des revenus sur les prix ; pour un développement massif des services publics, la gratuité et l’extension des transports en commun, des solutions écologiques alternatives au tout-voiture et au tout-camion, et l’arrêt de toute spéculation sur les logements qui conduit à habiter toujours plus loin de son lieu de travail.

Le débat autour du RIC doit être l’occasion de mettre en avant la nécessité, en dehors des structures institutionnelles,...

Mise à jour le Samedi, 02 Février 2019 19:44
Lire la suite...
 
Pour que vive le combat anticapitaliste ! PDF Imprimer Envoyer
Écrit par NPA   
Samedi, 29 Décembre 2018 20:27

L’année 2018 s’achève sous le signe de la contestation sociale, et l’on ne peut que s’en féliciter. Personne n’avait vu venir le mouvement des Gilets jaunes, qui a pris de court aussi bien le gouvernement que le mouvement ouvrier organisé. Cette mobilisation résonne comme un coup de tonnerre dans le ciel d'une Macronie qui, si elle était loin d’être sereine, se pensait toujours intouchable et autorisée à manœuvrer son rouleau compresseur libéral, avec en perspective la destruction du système de retraites par répartition et le dynamitage des services publics.

Avec les Gilets jaunes… et les autres

Si le NPA a été, comme l’ensemble des organisations de gauche, surpris par ce mouvement inédit, il a jeté ses forces dans la bataille et continue, à l’heure où certains Cassandre pronostiquent la fin d’une mobilisation qui n’a cessé de les inquiéter, de s’y investir pleinement. Soutenir et construire loyalement la mobilisation, tout en y défendant des idées et des perspectives politiques en toute indépendance : telle est l’attitude que nous essayons de conserver, animés par le refus de tout sectarisme et de tout opportunisme, en tenant de combiner le soutien à la radicalité du mouvement et la nécessité, pour faire réellement reculer Macron, d’une jonction entre Gilets jaunes et secteurs organisés du mouvement ouvrier.
En cette fin d’année, le NPA continue ainsi d’agir concrètement dans les luttes, au côté de celles et ceux qui refusent de se laisser écraser et mépriser par Macron et sa clique, et de proposer des perspectives politiques et revendicatives à l’ensemble...

Mise à jour le Mardi, 15 Janvier 2019 21:05
Lire la suite...
 
Classes, Conscience, Partis, Syndicats : soirée de débat et de formation du NPA jeudi 8 novembre PDF Imprimer Envoyer
Écrit par NPA   
Samedi, 03 Novembre 2018 19:01

La définition de la classe ouvrière, au sens historique et de sa réalité aujourd'hui, permet de prendre du recul dans les périodes où les luttes peine à remporter des victoires. Quelles sont les modifications du niveau de conscience de classe et comment les anticapitalistes et révolutionnaires peuvent intervenir dans cette évolution? C'est dans l'articulation entre classe, partis et syndicats que peuvent se comprendre les leviers disponibles pour reconstruire la conscience de classe et la perspective révolutionnaire.

Si vous êtes intéresséE par les soirées de débat et de formation du NPA, contactez-nous !

Mise à jour le Dimanche, 18 Novembre 2018 18:37
 
C’est le moment de soutenir le NPA ! PDF Imprimer Envoyer
Écrit par flo   
Lundi, 25 Décembre 2017 18:49

Cette année encore, la souscription sera vitale pour nos finances. Pas de dépenses courantes 2018 sans souscription 2017, sans parler du reste... Nous ne pouvons compter que sur les cotisations et les dons pour imprimer nos tracts, affiches et autocollants, payer le déplacement des militants dans le cadre d'activités internes ou externes, rémunérer nos quelques permanents, payer nos locaux, participer aux échéances unitaires, etc.
Quelque soit la forme ou le front de vos luttes quotidiennes, nous serons tous d'accord sur un point : Macron est le gendre idéal de sa classe. Tout son projet n'est qu'approfondissement et potentiel aboutissement d'une réaction néo-libérale désormais aussi vieille que lui. Régression sociale avec la remise en cause de plus d'un siècle de luttes sociales : destruction du code du travail et du principe même de sécurité sociale. Régression démocratique avec le retour au sources d'une Ve République épanouie : l'Etat fort.
Deux régressions, deux fronts inséparables pour gagner une guerre de classe dont les effets sont connus : explosion des inégalités et des discriminations, décomposition politique et sociale, déréliction climatique et écologique. Sans riposte d'ampleur, nous le savons, la réaction ne s'arrêtera pas là. De leur point de vue, il y a encore beaucoup à détruire. C'est dire le défi qui nous attend. Mais rien n'est terminé, rien n'est perdu. Pour cela, dans la rue, sur les lieux de vie, de travail et d'étude, il faudra à notre camp social de l'unité, de la radicalité, de la démocratie, des masses en mouvements, de l'auto-organisation, un projet et une stratégie, mais aussi des organisations syndicales... et politiques. Et c'est là que le NPA peut jouer son rôle. Alors soutenez-nous ! 300 000€ pour le NPA !

faîtes un don !

2 moyens de paiement : le chèque à l'ordre de «NPA souscription» à envoyer au NPA c/o Maison des Passages
ou la carte bleue en ligne à https://souscription.npa2009.org/
Les dons ouvrent droit à une réduction d’impôts égale à 66% de leur montant

 

Mise à jour le Mardi, 27 Février 2018 23:47
 
Pour vous procurer « L’Anticapitaliste », hebdomadaire du NPA, abonnez-vous ! PDF Imprimer Envoyer
Écrit par NPA   
Mercredi, 30 Décembre 2015 08:00

Suite à une augmentation importante des tarifs de diffusion en kiosque, l'hebdomadaire du NPA n'est disponible que sur abonnements (par chèque ou prélèvement) ou en vente auprès des militantEs.


Télécharger

les anciens numéros

Mise à jour le Vendredi, 26 Janvier 2018 08:53
 
Olivier Besancenot sur Foutou'art (meeting à Villeurbanne) PDF Imprimer Envoyer
Écrit par Stéphane   
Jeudi, 04 Avril 2013 11:21

 

 

 

Foutou'art

Mise à jour le Lundi, 08 Juillet 2013 22:22