Collectifs du Rhône pour un Nouveau Parti Anticapitaliste

Collectifs du Rhône pour un Nouveau Parti Anticapitaliste

Dénonçons l’agression israélienne contre les Palestinien.ne.s de Gaza ! PDF Imprimer Envoyer
Internationalisme
Jeudi, 11 Août 2022 16:21

« Communiqué du COLLECTIF 69 DE SOUTIEN AU PEUPLE PALESTINIEN, dont le NPA fait partie :

Nous dénonçons la nouvelle agression meurtrière israélienne contre les Palestinien.ne.s de GAZA !
Nous exprimons notre indignation face à ce nouveau massacre ! Nous sommes solidaires des Palestinien.ne.s et particulièrement des deux millions d’habitant.e.s de Gaza emprisonné.e.s dans un blocus d’un autre âge, illégal et inhumain (et encore renforcé pendant les 250 bombardements du 5 au 7 août 2022) . Ces bombardements ont coûté la vie de 45 personnes, dont 16 enfants, et fait 360 blessés !!

Nous pensons particulièrement à ces enfants : Alaa Qaddoum, 5ans, -Ahmad Alnairab, 11ans,-Momen Alnairab, 5ans, Mohammed Hassouna, 14ans, Khalil Abu Hamads, 17ans, Hazem Salem, 12ans … et à leur familles endeuillées. Faut-il ajouter que ces bombardements que la propagande israélienne prétend ciblés ont détruit des quartiers populaires et des immeubles et équipements publics.

La France est du côté de l’agresseur !

Nous avons l’habitude du parti pris pro-israélien systématique du gouvernement français, mais cette fois il s’est surpassé dans l’ignoble :
Devant les bombardements de civils palestiniens qui n’ont nulle part où fuir et devant une attaque "préventive" (crime de guerre), avoué par Israël lui-même, ce sont les tirs de riposte palestiniens que le gouvernement français condamne ! et dans la même phrase il assure Israël de son attachement INCONDITIONNEL à sa sécurité !
C’est totalement indécent de parler de la sécurité des israéliens et de négliger les 43 morts palestiniens ! Qui se préoccupe de la sécurité des Palestinien.ne.s ?

Quelle analyse faire de cette attaque meurtrière israélienne ?...

Lire la suite...
 
La politique sécuritaire de l’Union Européenne et de ses États tue ! PDF Imprimer Envoyer
Internationalisme
Jeudi, 14 Juillet 2022 21:14

Communiqué du Collectif de soutien aux réfugiés et migrants Lyon-69, dont fait partie le NPA :


"29 morts aux frontières européennes : la politique sécuritaire de l’Union européenne et de ses États tue !


Le 24 juin, des hommes originaires d'Afrique subsaharienne ont tenté de franchir la frontière entre le Maroc et l'enclave espagnole de Melilla.
La police espagnole a réagi à coup de gaz lacrymogènes et de balles en caoutchouc. Côté marocain, des images filmées par des ONG montrent des militaires frappant au sol des personnes inconscientes. Certaines sont blessées dans leur chute, ou asphyxiées dans la bousculade. Aucun secours n'est intervenu pour tenter de les sauver.

Le bilan provisoire de ce drame, c’est la mort de 27 migrants et 2 dans les rangs des forces publiques et des centaines de blessés.
Le Premier ministre espagnol, Pedro Sanchez a condamné ce qu'il a qualifié d’« assaut (...) violent et organisé de la part de mafias qui se livrent au trafic d'êtres humains contre une ville qui est un territoire espagnol » ; et d’une « attaque contre l'intégrité territoriale de notre pays » !


Le communiqué du 25 juin, de cinq organisations marocaines et espagnoles (Collectif des Communautés Subsahariennes au Maroc-CCSM, Caminando Fronteras, ATTAC CADTM Maroc, Association d’Aide aux Migrants en Situation de Vulnérabilité-Maroc/AMSV, Association Marocaine des Droits Humains/AMDH) cible parfaitement les responsabilités en affirmant que « les 27 morts et les centaines de blessés du côté des migrants comme ceux du côté des forces d’ordre marocaines sont le tragique symbole de politiques européennes d’externalisation des frontières de l’Union européenne (UE), avec la complicité d’un pays du Sud, le Maroc ».
Il précise : « Les campagnes d’arrestations, de ratissages des campements, de déplacements forcés visant les personnes en migration à Nador et sa région étaient annonciatrices de ce drame écrit d’avance. »...

Lire la suite...
 
Rassemblement lundi 4 juillet du Collectif des Soutiens et Migrants de la Croix-Rousse PDF Imprimer Envoyer
Divers
Lundi, 04 Juillet 2022 06:48

à 13 h Place de la Comédie à Lyon 1er (métro Hôtel de Ville)

Leur Lettre ouverte à Monsieur G. DOUCET, Maire de Lyon le 1er juillet :
"Monsieur le Maire,
Nous vous alertons sur une situation que vous ne pouvez accepter sur le territoire d’une ville dite hospitalière et accueillante, où il a été déclaré qu’il y aurait zéro enfant à la rue. Le 4 juillet prochain, suite à la fermeture du gymnase Duplat, une vingtaine de mineurs isolés en recours vont se retrouver à la rue. Le 6 juillet, alors que nous avons accepté, dans le cadre d’une négociation entre les avocats d’ICF et les nôtres, la fermeture du squat le Chemineur, pour transférer les mineurs en recours dans une « Station 2 », une vingtaine d’autres mineurs, ne pouvant y trouver leur place vont eux aussi se trouver à la rue. C’est donc une quarantaine de mineurs en recours sans abri… Cette situation est grave. Nous souhaitons toutes et tous que la Station 2 ouvre dans de bonnes conditions et permette ainsi d’augmenter à 90 le nombre de places pérennes pour des mineurs en recours sur la Métropole de Lyon. Cette avancée notoire risque d’être mise en péril si la quarantaine de jeunes n’y trouvant pas leur place perturbent cette opération par leur présence sur les lieux. De plus, il n’est pas admissible que ces jeunes en recours qui seront à 80 % reconnus comme mineurs par le juge des enfants dans les mois qui viennent, errent dans les rues de Lyon. Les collectifs sont épuisés. Ils ne veulent plus faire à la place des institutions ils se retournent vers elles pour qu’elles prennent leur responsabilité. Il a été possible d’accueillir des Ukrainien·nes dans des gymnases. Il devrait être possible d’ouvrir salle, gymnase ou autre, de 20 h à 8 h du matin avec un veilleur de nuit pour permettre que ces jeunes soient mis à l’abri. Votre délégation à l’hospitalité s’était engagée à mettre en place un accueil de jour pour ces mineurs, cela fait près de 2 ans que nous l’attendons. Monsieur le Maire, nous vous appelons à étudier urgemment, avec vos maires d’arrondissements, avec la Métropole et la Préfecture, les propositions de mise à l’abri adaptées à la situation actuelle, qui permettront que s’ouvre dans la sérénité la Station 2 et que les autres mineurs en recours aient des conditions minimales de vie leur permettant d’attendre leur audiencement devant le juge des enfants.
Veuillez agréer nos salutations citoyennes,
Collectif soutiens/migrants Croix-Rousse — Collège sans Frontières Maurice Scève"
Cette adresse email est protégée contre les robots des spammeurs, vous devez activer Javascript pour la voir.

Mineur·es en danger à la rue, il est urgent de les protéger ! voir l'appel des associations...

Lire la suite...
 
Justice pour Pinar Selek ! PDF Imprimer Envoyer
Internationalisme
Lundi, 27 Juin 2022 14:50

"Nous, collectifs de solidarité avec Pınar Selek, sommes choqués et révoltés par la décision grotesque et scandaleuse de la Cour suprême de Turquie qui vient de condamner l’écrivaine et sociologue à la prison à perpétuité.
Absolument rien dans le dossier judiciaire ne tient debout, comme l'avaient démontré les quatre acquittements successifs(*).

Les conséquences pour Pınar en apparaissent d'autant plus inhumaines : la condamnation à perpétuité en elle-même d'une part, mais également les millions d'euros de dommages et intérêts qui vont désormais s'abattre et faire peser sur Pınar et sa famille une pression financière inouïe.

Nous, collectifs de solidarité avec Pınar Selek, restons pleinement mobilisés à ses côtés et allons mettre en oeuvre tout ce qui est possible pour défaire cette décision inacceptable.
Dès maintenant, nous en appelons à l’État Français afin qu'il exprime son soutien ferme et entier à sa ressortissante Pınar Selek, qu’il proteste officiellement auprès des autorité turques et s'engage à protéger Pınar Selek contre toutes les conséquences potentielles de cette décision inique."
La Coordination des collectifs de solidarité avec Pınar Selek
contact : Cette adresse email est protégée contre les robots des spammeurs, vous devez activer Javascript pour la voir.

(*) Sociologue, écrivaine et militante de Turquie aujourd'hui exilée en France, Pınar Selek s'est engagée en Turquie pour la justice, les droits de tou·te·s et contre la violence et le militarisme, et subit pour cela la répression de l'État turc depuis 24 ans.
En 1998, Pınar Selek est arrêtée et emprisonnée à cause de ses recherches. Elle est ensuite accusée d'avoir commis un attentat sur le marché d'Istanbul. Tous les rapports officiels d'expertise concluent à l'explosion accidentelle d'une bonbonne de gaz. Pınar Selek est acquittée à 4 reprises, mais à chaque fois l'État fait appel.
Le seul témoin qui l'avait accusée d'avoir commis un attentat avec lui, un jeune homme kurde, s'est rétracté par la suite car ses aveux avaient été extorqués sous la torture, et il a été acquitté définitivement. Dans ce contexte, la poursuite des accusations contre Pınar Selek révèle donc son unique visée, qui est répressive.

 
Solidarité avec le peuple ukrainien : rassemblement dimanche 26 juin à 18 h place Bellecour PDF Imprimer Envoyer
Internationalisme
Vendredi, 24 Juin 2022 06:04

Le Collectif 69 de soutien au peuple ukrainien a organisé « quatre heures de solidarité avec le peuple ukrainien » mardi 14 juin au CCVA de Villeurbanne. Celles-ci ont été une réussite, rassemblant un public attentif de 130 personnes qui découvraient par des manifestations artistiques (chants, danses, lectures…) que l’Ukraine était une nation et un peuple libre, avec sa langue, son histoire, sa culture, ses échanges historiques avec les peuples voisins russe et biélorusse. A ainsi été présentée la question historique : « l’Ukraine existe » ; la question d’actualité face à la guerre d’agression de Poutine : « l’Ukraine résiste » et la conclusion : « Quelles tâches de solidarité », avec de nombreux témoignages.

Après ce temps fort des « quatre heures », notre activité de solidarité active se poursuivra bien sûr à la rentrée de septembre mais aussi dès ce dimanche car notre collectif se joint au rassemblement du dimanche 26 juin à 18 h place Bellecour, auquel appellent les associations ukrainiennes de Lyon.

Il s’agit après quatre mois de guerre de témoigner, d’informer inlassablement sur cette tragédie dont le peuple ukrainien est victime : des dizaines de milliers de morts et de blessés, des populations bombardées et condamnées à l’exil, des villes rasées ... Malgré l'échec du plan initial de conquête de Kiev, malgré des pertes humaines et matérielles considérables subies par l'armée russe, Poutine s' obstine et persiste dans sa guerre d'agression . Tout est mis en œuvre pour une occupation de l’ensemble du Donbass et pour renforcer son emprise sur les régions riveraines de la mer Noire. Plus que jamais la résistance du peuple ukrainien a besoin de notre solidarité !
Association Lyon-Ukraine · Comité Ukraine 33 · Association Européenne de l’Éducation AuRA · ATTAC Rhône · Comité d’Information pour une Syrie Libre et Démocratique · EELV 69 · Émancipation 69 · Ensemble ! 69 · FSU 69 · La Cimade Lyon · Ligue des Droits de l’Homme 69 · L’Insurgé · MAN · Nouveau Parti Anticapitaliste · Nouvelle Donne 69 · Union des Fédéralistes Européens AuRA · Union syndicale Solidaires Rhône.


 
CONTRE LES AGRESSIONS D'EXTREME DROITE RASSEMBLEMENT MERCREDI 22 JUIN à 18H30 PDF Imprimer Envoyer
Anti fascisme
Mardi, 21 Juin 2022 09:33

L'ultra-droite est encore à l'origine de blessures volontaires dans le quartier de la Croix-Rousse : Adrien Ragot, dit Lassalle, meneur de l'extrême-droite à Lyon et ancien membre de Génération Identitaire, a agressé de plusieurs coups de couteaux deux jeunes en pleine rue pour des motivations racistes. Nous ne reviendrons pas sur les faits, déjà évoqués dans la presse. Adrien Ragot, l'auteur des coups de couteaux, a été jugé en comparution immédiate le 13/06 : le jugement a donné lieu à une interdiction de paraître dans le 1er arrondissement de Lyon, et à 12 mois de prison ferme dont 6 avec sursis, mais sans mandat de dépôt grâce à un aménagement de peine.

Nous regrettons l'inadéquation des décisions de justice par rapport à la dangerosité que présente le condamné et la mouvance fasciste à laquelle il appartient toujours, quoi qu'il en dise. En atteste la présence d'une quinzaine de ses amis identitaires venus le soutenir à la sortie du tribunal, espérant pouvoir en découdre avec les antifascistes.

Nous regrettons ce sentiment d'impunité offerte à l'extrême droite en lieu et place d'une juste réparation citoyenne que nous pensons nécessaire pour donner un signal important à cette mouvance d'ultra-droite que nous subissons et qui est installée à Lyon.

Nous regrettons que l'interdiction de paraître sur Lyon soit limitée au 1er arrondissement. Cela montre que les documents produits par la défense des victimes sur l'engagement du condamné dans les locaux toujours autorisés des ex-Identitaires, la Traboule et l'Agogé, ont été totalement ignorés par le tribunal. Une extension de l'interdiction symbolique au minimum au 5e arrondissement aurait été nécessaire...

Lire la suite...
 
Grève illimitée pour les salaires à l’EHPAD « château de St Priest » PDF Imprimer Envoyer
Entreprises
Dimanche, 12 Juin 2022 15:41

Des aides soignantes en grève illimitée, c’est à voir dans ce reportage télé :
https://mobile.twitter.com/bfmlyon/status/1535150111608774661?s=21&t=U0h-umYEOqloNKzH4PVEug
Dans la résidence, plus de la moitié du personnel a arrêté le travail et continue la lutte malgré la réquisition : quand elles ne travaillent pas, les salariées sont devant l'établissement pour se faire entendre.

Leur pétition est à signer sur https://chng.it/sfJPxY4WN8 :

« Soutien aux salarié.e.s et résident.e.s de l’EHPAD « château de St Priest »
Depuis ce jeudi 9 juin, les salarié.e.s  de l’EHPAD « La résidence du Château » sont en grève pour dénoncer leurs conditions de travail et leurs rémunérations.
Le Groupe Oméris, propriétaire de cet EHPAD, impose sans vergogne une politique de profitabilité au détriment des résident.e.s et des salarié.e.s.
En sous-effectif constant, le personnel épuisé, réquisitionné, n’arrive plus à s’occuper dignement des résident.e.s de cet établissement.  Nos ancien.ne.s sont négligés pour permettre à Oméris de s’en mettre plein les poches.
Bien-sûr, les salaires ne suivent pas. A l’heure où tout augmente, le Groupe n’octroie aucune valorisation salariale. Le travail, le jour, la nuit, les week-end, les jours fériés, sans aucune reconnaissance. Trop, c’est trop.
Les salarié.e.s demandent :
- des embauches pour pouvoir faire correctement leur travail.
- des augmentations de salaire pour vivre dignement
Pour cela, elles et ils ont besoin du soutien de tou.te.s. Signez la pétition. »

Mais pour profiter de la pêche de cette lutte, mieux vaut aller les voir :

elles sont en piquet de grève devant la maison de retraite de 8h à 20 h tous les jours (à l’angle des rues Reynaud et Ravat, à St Priest, arrêt Alfred de Vigny du tram T2)


 
4 heures de solidarité avec la résistance du peuple ukrainien mardi 14 juin PDF Imprimer Envoyer
Internationalisme
Samedi, 11 Juin 2022 22:19

Témoignages, informations, chants, lectures, danses en soutien au peuple ukrainien !
Venez témoigner de votre soutien tout en passant un moment convivial. Soirée gratuite. Tout don reçu sera intégralement reversé pour l'aide humanitaire à l'Ukraine.


Organisé à partir de 18h30 au CCVA de Villeurbanne par le collectif lyonnais d’associations en soutien au peuple ukrainien :
Association Lyon-Ukraine · Comité Ukraine 33 · Ligue des Droits de l’Homme 69 · Union des Fédéralistes Européens AuRA · Union syndicale Solidaires Rhône · Ensemble ! 69 · Association Européenne de l’Éducation AuRA · ATTAC Rhône · Bel’Art (association culturelle biélorusse) · Comité d’Information pour une Syrie Libre et Démocratique · EELV 69 · Émancipation 69 · FSU 69 · La Cimade Lyon · L’Insurgé · MAN · MFPF 69 · Nouveau Parti Anticapitaliste · Nouvelle Donne 69 · PS



Extrait d’une déclaration adoptée par le bureau exécutif de la Quatrième Internationale (mouvement international dont le NPA est solidaire) :

L’invasion de Poutine est une guerre d’agression, visant à soumettre le territoire ukrainien au contrôle russe, dans le cadre du retour d’un grand projet impérialiste russe.

Contre les impérialismes

Les UkrainienEs mènent une lutte de libération nationale contre l’invasion. Nous soutenons leur droit de résister, y compris...

Lire la suite...
 
Flash mob' à Lyon le 1er juin pour que Total se retire de Russie PDF Imprimer Envoyer
Internationalisme
Vendredi, 03 Juin 2022 19:11

Le 1 juin, Alternatiba, Greenpeace et le Collectif 69 de soutien au peuple ukrainien (Association Lyon-Ukraine · Comité Ukraine 33 · Association Européenne de l’Éducation AuRA · ATTAC Rhône · Bel’Art (association culturelle biélorusse) · Comité d’Information pour une Syrie Libre et Démocratique · EELV 69 · Émancipation 69 · Ensemble ! 69 · FSU 69 · Ligue des Droits de l’Homme 69 · L’Insurgé · MAN · MFPF 69 · Nouveau Parti Anticapitaliste · Nouvelle Donne 69 · UD CGT 69 · Union
syndicale Solidaires Rhône) ont réalisé une action symbolique devant un site TotalEnergies dans Lyon.

L'action a eu lieu devant la station service TotalEnergies de l'avenue Tony Garnier dans le 7ieme arrondissement de Lyon. Les participants se sont allongés sur le sol avec des panneaux dénombrant les victimes civiles ukrainiennes de la guerre. Derrière eux, une banderole annonçait "Total finance la guerre en Ukraine: STOP!".

Les associations dénoncent le comportement du pétrolier. TotalEnergies continue d’exploiter gaz et pétrole en Russie alors que les troupes russes sèment la mort en Ukraine. En 2021, ce business avec l’oligarchie lui a permis de tirer 15 milliards € de bénéfices, pour un chiffre d’affaires de 180 milliards € ! Toutes les majors pétrolières occidentales se sont retirées de Russie, sauf TotalEnergies.


Greenpeace et les Amis de la Terre l’ont mise en demeure de cesser toutes ses opérations en Russie, car elles sont « susceptibles d’alimenter les violations des droits humains et libertés fondamentales par la Russie ».

Suite aux pressions, le géant de l’énergie a annoncé qu’il suspendait ses nouveaux investissements, puis qu’il arrêterait tout achat de pétrole russe d'ici à fin 2022.
Mais la multinationale continue de distribuer le gaz russe, qui représente 30 % de sa production, et à l’extraire de l’Arctique. TotalEnergies continue donc de financer l’effort de guerre du régime de V. Poutine, en procurant de confortables revenus au Kremlin.

D’après l’ONG Europe Beyond Coal, la France a importé de Russie 347 millions € de charbon, près de 5,7 milliards € de pétrole...

Lire la suite...
 
Boycott de la Compagnie BATSHEVA à la Maison de la Danse PDF Imprimer Envoyer
Internationalisme
Dimanche, 29 Mai 2022 14:16

Communiqué du Collectif 69 de soutien au peuple palestinien :
« La troupe israélienne "Batsheva danse compagnie" sera à nouveau à la "Maison de la danse de Lyon".
Occasion pour nous de rappeler le rôle de cette compagnie et de la nécessité de boycotter les ambassadeurs de l'état d'Israël.
Nous vous invitons à nous rejoindre devant la Maison de la danse Mardi 31 mai à 19h15 Maison de la danse 8 Avenue Jean Mermoz 69008 Lyon (Tramway : Ligne T2 station Bachut - Mairie du 8e, Ligne T6 Grange-Rouge - Santy)

BATSHEVA, AMBASSADEUR DE L’APARTHEID
Nous dénonçons la présence de la troupe nationale de danse israélienne Batsheva qui se produit en ce moment ici à la « Maison de la Danse » de Lyon. Cette troupe est financée par le gouvernement israélien et par de nombreuses entreprises coloniales (tels les Vignobles Carmel, dont les vins sont issus du Golan syrien et de la région d’Hébron) et par des entreprises d’armement israéliennes, dont Eastronics et IDB International.

Et cette troupe est présentée par les dirigeants israéliens comme « le meilleur ambassadeur d’Israël à l’étranger ».
Mais la culture ne peut en aucun cas servir de blanchiment à l’occupation, à la colonisation, à la démolition des maisons palestiniennes, à l’attaque des lieux de culte musulmans et chrétiens, pas plus qu’à la torture des enfants palestiniens ou au blocus de Gaza.
On ne peut pas assassiner de sang froid des journalistes, comme Shireen Abu-Akhleh, ou emprisonner les artistes palestiniens et prétendre que la culture n’aurait aucun rapport avec la politique !

Que diriez-vous si un ballet financé par l’Etat russe venait se produire en ce moment en France ?
Cela ne risque pas, n’est-ce pas ? Parce que nos gouvernants ont pris des sanctions, y compris dans les domaines culturel et sportif, contre la Russie en raison de son invasion de l’Ukraine.
Non au deux poids, deux mesures !
ON NE DANSE PAS AVEC L’APARTHEID ! BOYCOTT ISRAËL !
DES SANCTIONS CONTRE LE RÉGIME D’APARTHEID ISRAÉLIEN !"


 
Info publique sur plusieurs agressions contre des militant·es de la Jeune Garde et du milieu antifa PDF Imprimer Envoyer
Anti fascisme
Samedi, 21 Mai 2022 19:00

Le milieu militant antifasciste et plus largement luttant contre l’extrême droite et ses idées est secoué depuis quelques semaines par une vague d’agressions, perpétrées non pas par un groupuscule fasciste mais par des militant·es se revendiquant elles et eux-mêmes de l’antifascisme. À Lyon, Paris, et ailleurs, ces agressions blessent déjà, menacent des manifestations, remettent en cause des initiatives unitaires. Des versions mensongères ou approximatives des faits sont propagées par les auteur·rices des agressions, cherchant à aggraver la crise. Au contraire, pour les organisations lyonnaises signataires de ce texte, l’urgence est au rétablissement du calme, à l’exposition claire des faits, à la condamnation des agressions et à la désescalade. L’heure est également à la remise en cause des pratiques virilistes dans les milieux antifascistes sur des bases féministes claires.
Nous analysons aujourd’hui que nous devons collectivement et clairement communiquer sur les faits qui se sont déroulés et ne pas laisser les réseaux sociaux être envahis par des versions des faits mensongères ou approximatives. Nous espérons que cette communication clarifiera à Lyon et dans les autres villes l’origine de la crise, ses tenants et aboutissants, éclairera les nécessaires prises de position, et nous permettra ensuite de reprendre notre lutte contre l’extrême droite et pour de nouvelles conquêtes sociales.

Le contexte

Nous nous sommes jusque là abstenu de toute communication publique, compte tenu de la procédure de dissolution qui visait la GALE, afin de ne pas donner prise à une instrumentalisation répressive par le gouvernement. De plus, nous n’avons pas comme pratique de diffuser des conflits sur les réseaux sociaux, ceci pour ne pas donner d’éléments à nos ennemis et à la police.
Les agressions par des groupes autonomes, en particulier la GALE, contre les militant·es du mouvement social lyonnais ne sont pas nouvelles : le 1er mai 2021 contre des militant·es CGT et de l’intersyndicale, en juin 2021 contre un militant LFI qui avait dû être exfiltré d’une manifestation, pour ne citer que les événements les plus récents.
Malgré ces pratiques détestables, nos organisations n’ont jamais considéré que le gouvernement puisse être un « arbitre » face à de telles pratiques, et nous nous sommes opposé·es à la procédure de dissolution visant ce groupe et avons participé au rassemblement de soutien et l’avons fait connaître...

Lire la suite...
 
Manif samedi 30 avril à 16h contre les attaques de la Turquie au Kurdistan PDF Imprimer Envoyer
Internationalisme
Vendredi, 29 Avril 2022 12:33

à l’appel du Centre Culturel Mésopotamie de Lyon, place Bellecour.
Chaque organisation de la coordination lyonnaise prendra la décision de s'y associer ou non. Le délai est trop court pour faire un appel commun.

Déclaration de la Coordination Nationale Solidarité Kurdistan, dont le NPA fait partie :

« Depuis le 17 avril l’armée turque a lancé une offensive dans le nord de l’Irak contre les forces du PKK. Troupes aéroportées, avions de chasse, hélicoptères, obusiers sont engagés contre les zones libres du Kurdistan. En parallèle, les forces de Barzani attaquent les Yezédis dans la région de Shengal.
Erdoğan et Barzani ont poussé le cynisme jusqu’à coordonner leurs attaques contre la résistance kurde et la minorité kurde victime des massacres de Daesh.
L'offensive turque menée en territoire Irakien s’étend sur un large front dans les régions de Zap, Avashin, Werxele. Des villages sont bombardés à Birïndara, Ertus, Sehid et alentour.
Erdoğan profite de la guerre en Ukraine qui mobilise l’attention de l’opinion publique pour poursuivre et amplifier ses attaques contre les populations Kurdes, tant en Turquie avec les centaines d’arrestations, condamnations, tortures que dans les zones libres du Kurdistan du sud (Rojava)

Face aux agressions, occupations de territoires, à la remise en cause des libertés, des droits humains, il ne peut y avoir de condamnation à géométrie variable. Les Kurdes, qui combattent les agressions de la Turquie et de son complice Barzani, sont des combattants de la liberté au même titre que les Ukrainiens qui résistent face à l’envahisseur russe.
Il ne peut y avoir d’un côté une mobilisation des instances européennes et internationales pour condamner la Russie et son Président Vladimir Poutine et le silence face à la guerre menée contre les Kurdes.
Il ne peut y avoir de référence à des crimes de guerre en Ukraine et le silence face aux exactions de l’armée turque à l’encontre des civils kurdes. Le fait que la Turquie soit membre de l’OTAN ne la dispense pas du respect du droit international.
· La CNSK appelle toutes organisations démocratiques de défense des droits humains, les syndicats et partis politiques à réagir avec force contre l’inacceptable.
· Elle invite l’opinion publique française à soutenir le combat que livrent les forces Kurdes contre l’envahisseur
· Appelle les instances dirigeantes de notre pays à réagir face à ce nouveau coup de force du Président Recep Tayyip Erdoğan.
· Demande le retrait immédiat des forces armées turques du Kurdistan d’Irak et une protection internationale pour les civils kurdes bombardés. »


 
Macron réélu, le combat continue, dimanche 1er Mai, tou·te·s dans la rue ! PDF Imprimer Envoyer
Entreprises
Vendredi, 29 Avril 2022 07:21

à 10h30 place J. Macé, rejoignez le cortège du NPA !
Attention, il n'y a pas de TCL le 1er mai
Dimanche soir, en conclusion d’une non-campagne et comme symptôme d'une crise démocratique sans précédent, Macron a été réélu. Le « tout-sauf-Macron » ne l'a pas emporté sur le « tout-sauf-Le-Pen », et c’est tant mieux pour notre camp social, tant cette dernière représentait un danger mortel. Mais les combats restent devant nous…

Un président mal élu

Le pire a été évité : en politique plus qu'ailleurs, deux maux, mêmes très graves, doivent toujours être hiérarchisés. D'un côté une droite dure, ultra-libérale, technocratique, policière, liée aux vieux partis de gouvernement, à l’État et ses appareils, aux firmes du CAC 40, mais sans base sociale de masse et détestée par une grande partie du pays. De l'autre une extrême droite raciste en quête de respectabilité, avec malheureusement une certaine base populaire...
L'abstention s’élève à 28 % : il s'agit du second score le plus important de l'histoire de la Ve République... derrière l'élection de 1969 qui avait opposé deux candidats de droite. Près d'un tiers des électeurEs ne veulent même plus jouer cette comédie.

Le nombre de votes blancs et nuls s’élève à plus de 3 millions (6,2 %), un chiffre là encore particulièrement élevé. Au total, Macron n’a donc été élu que par 38,52 % des inscritEs.

Rouleau compresseur

La crise politique, démocratique, qui met en cause la légitimité de ce président à nouveau mal élu, s'accentue. Le boulevard pour l'extrême droite devrait donc encore s’élargir avec une Marine Le Pen qui, de son côté, a gagné 2,7 millions de voix par rapport au second tour de 2017. Autant le dire : durant cinq ans, Macron, avec ses politiques racistes, autoritaires et antisociales, n’a nullement été un « rempart »...

Lire la suite...
 
Macron réélu, le combat continue ! PDF Imprimer Envoyer
Divers
Lundi, 25 Avril 2022 22:28

En conclusion de cette non-campagne et comme symptôme d'une crise démocratique sans précédent, Macron a été réélu. Avec 58 %, son libéralisme autoritaire l'a donc emporté sur le libéralisme crypto-fasciste et raciste porté par Le Pen. Le « tout-sauf-Macron » ne l'a pas emporté sur le « tout-sauf-Le-Pen », et c’est tant mieux pour notre camp social, tant cette dernière représentait un danger mortel. Le pire a donc été évité : en politique plus qu'ailleurs, deux maux, mêmes très graves, doivent toujours être hiérarchisés. D'un côté une droite dure, ultra libérale technocratique, policière, liée aux vieux partis de gouvernement, à l’État et ses appareils, aux firmes du CAC40, mais sans base sociale de masse et détestée par une grande partie du pays. De l'autre une extrême droite populiste mais lissée, démagogique et menteuse, en quête de respectabilité, avec malheureusement une certaine base populaire...

Avec un taux d'abstention de 28 %, il s'agit du second score le plus important de l'histoire de la Ve République... derrière l'élection de 1969. Près d'un tiers des électeurs ne veulent même plus jouer cette comédie. Le taux de vote blanc et nul ne sera connu que plus tard, mais il pourrait a priori atteindre aussi un record. La crise politique, démocratique, qui met en cause la légitimité de ce président à nouveau mal élu, s'accentue. Son bilan négatif est sans appel, et ce second mandat s'annonce comme un approfondissement des attaques sociales, démocratiques et idéologiques réactionnaires. Le boulevard pour l'extrême droite devrait donc encore s'élargir...

Il y a urgence à tracer une perspective d’émancipation, à construire une gauche de combat. Le NPA est favorable à ce que dans les prochaines élections législatives, il y ait des candidatures d’union pour faire face à la droite et à l’extrême droite, sur la base d’un programme de contestation du macronisme et de rupture avec les politiques capitalistes. C’est la raison pour laquelle nous avons répondu positivement à l’invitation à discuter avec l’Union populaire, avec la ferme volonté d’aboutir à des candidatures unitaires à gauche. Mais c'est aussi, et peut-être surtout, le troisième tour social qui s'ouvre dans la rue, sur nos lieux de travail et d'études, à commencer contre la « réforme » annoncée de nos régimes de retraites. Des luttes sociales à construire pour résister à l’offensive de Macron II, condition indispensable pour changer la donne durablement.

Pour tout cela, nous aurons besoin à la fois d'unité et de radicalité. Partis, syndicats, associations et collectifs écologistes, antiracistes, féministes, LGBTI : il faut construire un front commun et durable de notre classe, articulant mobilisations de rue et batailles idéologiques, en particulier contre l’extrême droite. De ce front et des luttes multiples pourrait alors émerger une force politique anticapitaliste, antifasciste, féministe, écologiste et internationaliste, pour la transformation révolutionnaire de la société. C’est nécessaire et c’est urgent.


 
Solidarité avec la résistance ukrainienne : rassemblement samedi 23 avril PDF Imprimer Envoyer
Internationalisme
Mercredi, 20 Avril 2022 03:18

de 13 à 15h place Bellecour
à l’appel de Association Lyon-Ukraine, Comité Ukraine 33, Association Européenne de l’Education AuRA, ATTAC 69, Cimade Lyon, Comité d’Information pour une SYrie Libre et Démocratique, Emancipation, ENSEMBLE ! 69, Ligue des Droits de l'Homme 69, L’Insurgé, Nouvelle Donne 69, NPA, Planning Familial 69, Union des Fédéralistes Européens AuRA, Union syndicale Solidaires 69

pour info, vient de paraître,
signé par des Organisations anticapitalistes de Russie, d’Ukraine et de pays de l’Otan, un

« Manifeste internationaliste contre la guerre

La guerre criminelle lancée par l’impérialisme russe contre l’Ukraine est la plus grave menace pour la paix mondiale depuis la fin de la guerre froide. Elle porte la possibilité d’une conflagration mondiale à un point jamais atteint depuis les initiatives de paix de Mikhaïl Gorbatchev.
Le principal responsable de cette dangereuse évolution est l’impérialisme étatsunien, qui a profité de la chute de l’Union soviétique pour consolider son réseau militaire mondial, étendre sa présence dans diverses régions du monde et lancer des guerres d’invasion en Afghanistan et en Irak. Washington a favorisé en Russie et en Europe de l’Est l’adoption d’un programme néolibéral brutal qui a créé les conditions d’une dérive d’extrême droite dans la plupart de ces pays, en particulier en Russie où les États-Unis ont soutenu le coup d’État antidémocratique de Boris Eltsine en 1993.

Souligner cette responsabilité historique du vainqueur de la guerre froide n’exonère en rien le gouvernement d’extrême droite de Vladimir Poutine de ses ambitions expansionnistes grand-russes, de sa propre poussée militariste, de son interventionnisme réactionnaire mondial accru et, surtout, de son invasion meurtrière de l’Ukraine, l’invasion la plus brutale d’un pays par un autre depuis l’invasion américaine de l’Irak...

Lire la suite...
 
Manif contre l'extrême droite et les politiques qui la nourrissent samedi 16 avril PDF Imprimer Envoyer
Anti fascisme
Samedi, 16 Avril 2022 07:28

A l'appel de Alternatiba ANV, ATTAC,Jeune Garde, LDH, Planniing Familial, FSU, Solidaires, UNEF Lyon, UD CGT, Ensemble!, FI, NPA, PCF, PG, UC, UCL, ...


Le point de vue du NPA :
"Contre Le Pen et les politiques libérales, riposte sociale et antifasciste !
Comme en 2017, Macron et Le Pen sont qualifiés pour le second tour. L’extrême droite, dont Zemmour, représente un tiers des voix, et Le Pen pourrait gagner l’élection. Une menace sans précédent contre les libertés démocratiques, contre les populations d’origine immigrée, pour surexploiter les travailleurs.
Son discours pseudo social est un mensonge : elle est contre l’augmentation des salaires, et les amis de l’extrême droite sont les grands patrons comme Bolloré.
Comme en 2002, la meilleure réponse face à l’extrême droite, c’est la mobilisation de masse des classes populaires, des exploité·e·s et de tou·te·s les opprimé·e·s.

Aucune confiance dans Macron

Nous ne pouvons faire aucune confiance à Macron pour combattre l’extrême droite...

Lire la suite...
 
Russie hors d’Ukraine ! rassemblement dimanche 10 avril à 16h à Bellecour PDF Imprimer Envoyer
Internationalisme
Dimanche, 10 Avril 2022 14:23
à l’appel des associations ukrainiennes de Lyon

Pour info, l'appel du Réseau européen contre la guerre, dont fait partie le NPA :

"Nous, collectifs de mouvements sociaux, syndicats, organisations et partis, d’Europe de l’Est et de l’Ouest, opposés à la guerre et à tous les néo-colonialismes dans le monde, voulons construire un réseau par en bas, indépendant de tout gouvernement POUR :
La défense d’une Ukraine indépendante et démocratique!
Le retrait immédiat des troupes russes de tout le territoire ukrainien. L’arrêt de la menace nucléaire que constitue la mise en état d’alerte des armes nucléaires russes et le bombardement des centrales ukrainiennes !
Le soutien à la résistance (armée et non armée) du peuple ukrainien dans sa diversité, en défense de son droit à l’autodétermination
L’annulation de la dette extérieure de l’Ukraine !
L’accueil sans discrimination de tous les réfugié-e-s d’Ukraine et d’ailleurs !
Le soutien au mouvement anti-guerre et démocratique en Russie et la garantie du statut de réfugié-e politique aux opposant-e-s à Poutine et aux soldats russes qui désertent !

 

Lire la suite...
 
Collectif pour la fermeture des locaux fascistes sur la procédure de dissolution du GALE PDF Imprimer Envoyer
Anti fascisme

Communiqué de presse du collectif pour la fermeture des locaux fascistes sur la procédure de dissolution du GALE

Le ministère de l’Intérieur vient de lancer la procédure de dissolution du GALE (Groupe Antifasciste Lyon et Environ), choisissant de donner des gages aux droites extrêmes qui la réclamaient. Alors que les attaques de groupes fascistes sont toujours plus nombreuses, en particulier à Lyon, l’Etat préfère sanctionner les personnes qui s'organisent pour se défendre face à ces attaques, plutôt que punir les attaquants qui ont pignon sur rue et qui n'hésitent pas revendiquer leurs forfaits. A l’heure actuelle, les locaux fascistes sont toujours ouverts dans Lyon, malgré les demandes répétées de fermetures de la part des associations, syndicats ainsi que des politiques. Récemment à Paris, la violence d'extrême droite a franchi un nouveau cap avec l'assassinat par balle, en pleine rue, du rugbyman argentin Federico Martin Arumburu. Alors que cet assassinat n'a à ce jour suscité aucune réaction publique du gouvernement, celui-ci préfère s'en prendre à un groupe antifasciste, montrant où se situent ses priorités. Le collectif “Fermons les locaux fascistes” dénonce cette procédure injustifiée et dangereuse.

Lyon le 26/03/22

 
Rassemblement jeudi 31 mars pour le droit à un logement digne pour touTEs PDF Imprimer Envoyer
Divers
Mercredi, 30 Mars 2022 09:13

« Rassemblement jeudi 31 mars pour Mobilisation pour le droit à un logement digne pour toutes et tous à l'occasion de la fin de la trêve hivernale

A l’initiative de l’inter-organisations logement 69 : Collectif Hébergement en Danger, Collectif Jamais Sans Toit, Collectif Sans Papiers 69 (CSP 69), Collectif Solidarités Cusset, Coordination d’Action pour le Logement Lyon et environs (CALLE), Espace Communal de la Guillotière (ECG), Intersquats 69, Médecins du Monde Auvergne Rhône Alpes (MDM), Migrations Minorités Sexuelles et de Genre (2MSG)

L’inter-organisations logement 69 appelle à un rassemblement le jeudi 31 mars, à l’occasion de la fin de la trêve hivernale, afin de dénoncer la reprise des expulsions, de locataires ou d’habitant.e.s de lieux de vie informels, et des coupures des fluides (électricité, gaz) . Nous dénonçons également la remise à la rue des personnes hébergées pendant la trêve hivernale.
Après un répit dû à la crise sanitaire, aujourd’hui en France ce sont 40 000 personnes qui sont menacées d’expulsion. Selon la Métropole de Lyon il y a 20 000 personnes mal-logées et près de 2 500 personnes sans-abris sur notre territoire.
Pourtant l’article L 345-2-2 du code de l’action sociale et familiale précise que : « Toute personne sans abri en situation de détresse médicale, psychique ou sociale a accès, à tout moment, à un dispositif d'hébergement d'urgence. [...] »...

Lire la suite...
 
Russie hors d’Ukraine : rassemblement dimanche 27 mars à 16h à Bellecour PDF Imprimer Envoyer
Internationalisme
Dimanche, 27 Mars 2022 11:13

à l’appel des associations ukrainiennes de Lyon
Une réunion a eu lieu le 24 mars à Lyon pour un appel commun de soutien à la résistance ukrainienne par des associations démocratiques, syndicats et partis. Le contenu en discussion reprend l’appel national, sorti pour les initiatives le 17 mars, par un large collectif inter-associatif, avec le soutien de syndicats, et de membres des différentes diasporas afin de porter collectivement les revendications suivantes :

"Les associations signataires appellent à manifester dans toutes les villes de France, pour exprimer notre solidarité avec la population d’Ukraine victime du crime d’agression commis par le gouvernement russe contre leur pays.
Les associations organisatrices invitent tous les responsables politiques européens à mobiliser toute leur énergie pour :
- obtenir un cessez-le-feu et le retrait des troupes russes d’Ukraine,
- obtenir la fin immédiate des attaques ciblées et indiscriminées contre les civils et infrastructures civiles en Ukraine,
- fournir aux victimes de la guerre toute l’assistance humanitaire possible, et assurer un passage sûr pour les civils pris dans le conflit,
- accueillir dans les différents pays toutes les personnes contraintes de quitter l’Ukraine à la recherche d’un refuge,
- s’assurer qu’aucune personne, quelle que soit sa nationalité, ne soit bloquée aux frontières ukrainienne ou européenne (externes ou internes de l’UE), et que toutes puissent trouver une protection dans des conditions dignes et respectueuses de leurs droits, dans l’Union européenne,
- mobiliser des moyens pour que les activistes ukrainien·nes pour la démocratie et les droits humains soient protégé·es, accueilli·es, et soutenu·es,
- assurer par tous les moyens possibles un soutien et une protection aux acteurs de la société civile russe et belarusse qui sont opposés à la guerre,
- préserver les canaux d’information permettant aux populations ukrainienne, russe et belarusse de recevoir des informations fiables,
- lutter contre l’impunité des responsables de crime d’agression et de crimes de guerre...

Lire la suite...
 
Solidarité avec la résistance du peuple ukrainien ! Rassemblement contre la guerre dimanche 20 mars PDF Imprimer Envoyer
Internationalisme
Dimanche, 20 Mars 2022 15:25

à 16h à Bellecour, à l'appel des associations ukrainiennes

Cela fait maintenant plus de deux semaines que l’Ukraine subit l’invasion et les bombardements de l’armée russe. Une guerre d’agression qui se poursuit et qui, malgré les gesticulations de Macron, aussi crédible en chef de guerre qu’en protecteur des peuples, Poutine continue d’affirmer qu’il ira jusqu’au bout de ses « objectifs ».

Ne pas tout confondre

La situation tragique du peuple ukrainien exige toute notre solidarité face à cette agression et au risque d’écrasement par l’impérialisme russe, une solidarité qui doit se traduire en gestes concrets et en manifestations de rue. Cette solidarité ne peut être subordonnée à des analyses générales sur les « rapports de forces inter-impérialistes », même si celles-ci sont indispensables à la compréhension de la situation et de ses possibles évolutions.

Car nous ne confondons pas la guerre d’agression contre l’Ukraine et le conflit plus global entre, d’une part, la Russie de Poutine et, d’autre part, le bloc UE-Otan sous leadership étatsunien, beaucoup plus puissant que le premier. Et nous ne confondons pas davantage la légitime résistance ukrainienne à l’agression russe et les politiques hostiles des USA et de l’Otan contre la Russie...

Lire la suite...
 
Rassemblement pour la régularisation des sans papiers samedi 19 mars à 14h PDF Imprimer Envoyer
Divers
Dimanche, 13 Mars 2022 20:11

« CAMPAGNE NATIONALE CONTRE LE RACISME ET LES VIOLENCES D’ÉTAT

EXILÉS DANGEREUX ? NON ! Exilés EN DANGER !
Liberté de circulation, d'installation ! RÉGULARISATION

Qui sont les mineurs étrangers sans famille ?

Ni des flux, ni des chiffres, mais des enfants à protéger : nombreux sont à la rue.
Le pays est menacé d'invasions ?
Non, avec un taux d'immigration de 0,4%, la France accueille deux fois moins d'exilés que l'Allemagne, la Belgique, les Pays-Bas, trois fois moins que la Suède, l'Autriche.

"Nous devons anticiper et nous protéger contre des flux migratoires irréguliers importants" (Macron le 16 août)
Non, avec un taux d'immigration de 0,4%, la France accueille deux fois moins d'exilés que l'Allemagne, la Belgique, les Pays-Bas, trois fois moins que la Suède, l'Autriche.
Le pays est confronté à une crise migratoire ?
Non, il subit un mode de gouvernement fondé sur des logiques policières… alors que beaucoup de personnes se mobilisent pour accueillir, héberger…
Les exilés coûtent cher ?
Non, ils participent à l'économie et à la vie du pays : beaucoup payent des cotisations sociales, l'impôt (TVA) ; ils veulent travailler et vivre en autonomie.
Les exilés sont dangereux ?
NON ! La xénophobie d'État est un bon moyen pour diviser, détourner l'attention alors que le gouvernement s'attaque à tous les acquis sociaux et aux libertés fondamentales.

Nous exigeons :..

Lire la suite...
 
Contre la guerre de Poutine, solidarité avec les UkrainienNEs : rassemblement jeudi 10 mars PDF Imprimer Envoyer
Internationalisme
Dimanche, 06 Mars 2022 08:26

à 18h devant le consulat de Russie (55, rue Sgt M. Berthet à Lyon 9ème - métro Gorge de Loup) à l'appel de LDH, FSU, Ensemble !, PG-FI, Mouvement de la Paix, etc

le point de vue du NPA :

A BAS LES GUERRES IMPÉRIALISTES !
SOLIDARITÉ AVEC LES UKRAINIEN·NE·S CONTRE LA GUERRE DE POUTINE !
L’agression militaire contre l’Ukraine doit être nommée comme ce qu’elle est : une guerre, menée par la deuxième armée du monde, contre un pays et un peuple qui n’ont absolument pas les moyens d’imposer un rapport de forces militaire contre Poutine et ses troupes.
En attaquant massivement l’Ukraine, la Russie a franchi un cap que d’aucuns imaginaient encore, il y a quelques semaines, infranchissable, à commencer par Macron et les siens, se vantant d’avoir réussi à raisonner Poutine et à empêcher la guerre.

Avec les UkrainienEs contre l’agression

L’objectif de la guerre de Poutine, avec ses conceptions chauvines et autocratiques, est d’étendre les territoires sous le contrôle de la Russie, contre l’autodétermination de l’ensemble des populations ukrainiennes, contre toutes les contestations populaires de son pouvoir et de celui de ses alliés biélorusse, kazakh… Il prétend signifier, brutalement, à l’OTAN dirigée par les USA, une opposition à toute extension de cette alliance militaire – mais il est en train, au contraire de la relégitimer aux yeux des populations d’Europe orientale. Et une fois de plus, entre ambitions impériales et chaos inter-impérialiste, ce sont les populations qui trinquent.

La résistance de la population ukrainienne à l’avancée des troupes russes a semble-t-il contrecarré dans un 1er temps les plans de Poutine...

Lire la suite...
 
<< Début < Précédent 1 2 3 Suivant > Fin >>

Page 1 sur 3