Collectifs du Rhône pour un Nouveau Parti Anticapitaliste

Collectifs du Rhône pour un Nouveau Parti Anticapitaliste

Journée d'action le 15 octobre contre les traités de libre-échange TAFTA/CETA PDF Imprimer Envoyer
Internationalisme
Mercredi, 12 Octobre 2016 12:05
Rendez-vous à 11h à la Fosse aux Ours (Métro ligne D – station Guillotière) à Lyon ce samedi 15 octobre 2016 pour une déambulation et une chorale de casseroles contre les traités de libre-échange TAFTA/CETA : venez avec votre casserole et votre gilet jaune !

Car quelle est en dernière instance la finalité de ces traités de libre-échange négociés par les gouvernants hors de tout véritable contrôle démocratique par les gouvernants sous l'égide de la toute puissante Organisation Mondiale du Commerce ?
Essentiellement poser en principe que l'intérêt des entreprises (et on comprend que l'on entend par là les très très grandes entreprises) doit toujours prévaloir sur les règles que des États prétendraient instaurer dans l'intérêt des populations.

Mais il se trouve que le TAFTA, traité de libre-échange entre les États-Unis et l’Union Européenne, a commencé à faire réagir les peuples d’'Europe. Des manifestations monstres (plus de 300 000 participants) se sont par exemple déroulées en Allemagne.

Hollande, président en campagne électorale, se montre désormais un peu plus circonspect à l'égard de ce finalement trop fameux TAFTA. Mais lui et les membres de son gouvernement ne tarissent pas d'éloges à l'égard du CETA, l'équivalent de TAFTA, négocié cette fois avec le Canada.

Pourtant son processus de ratification est, lui, plus qu'engagé : c’est ce 18 octobre que le Conseil européen doit en effet sauter le pas.
La différence est ténue entre les deux traités, à ceci près que le Canada s'est montré plus conciliant que les États-Unis quant à l'ouverture de son marché aux produits européens : une bonne affaire pour les VRP du made in France que sont nos dirigeants.

Lire la suite...
 
LGBTI : Contre les trahisons du gouvernement, marchons samedi 9 juillet ! PDF Imprimer Envoyer
Divers
Dimanche, 03 Juillet 2016 18:52

Départ avenue Verguin à Lyon 6ème (métro Masséna) à 14 h

Des formes les plus « banalisées » du quotidien (moqueries, injures dans les cours d’école ou les stades…) aux agressions physiques plus violentes, voire meurtrières, l’homophobie, la lesbo¬phobie, la biphobie, la transphobie, demeurent bien présentes dans notre société, malgré une tolérance de façade dont s’accommode parfaitement la société capitaliste et marchande.

Bien-sûr, à force de militantisme, de combats et de fierté, nous avons obtenu des victoires partielles. Le vote des lois instaurant le Pacs, l’aggravation des peines encourues (le délit d’injure homophobe…) et bien évidemment l’ouverture du mariage aux couples de personnes de même sexe constituent de réelles avancées. Mais force est de constater que ces avancées, acquises dans la douleur, sont incomplètes et font persister certaines inégalités, laissant le champs libre à des discriminations et à des violences insupportables.

Trois ans après le mariage pour touTEs, l’avancée des droits pour les personnes LGBTI au point mort
Il y a trois ans, nous sommes ¬descendus massivement dans les rues pour revendiquer le droit de pouvoir choisir de se marier ou non. Après des mois de tergiversation politique, le gouvernement n’a eu d’autre choix que d’accorder le droit au mariage aux couples de même sexe. Mais c’est un mariage au rabais que le gouvernement nous a accordé : 11 nationalités en sont encore privées, les couples homosexuels mariés sont encore obligés d’adopter leurs propres enfants, aucune filiation ne peut être établie en dehors du mariage pour les enfants des couples homosexuels.
De plus, la PMA (procréation médicalement assistée) pour toutes et le changement d’état civil pour les personnes trans, revendications essentielles du mouvement LGBTI, ont été sacrifiés par le gouvernement, soucieux de ménager les réactionnaires de la Manif pour tous, dans une situation politique déjà instable. Nous attendons toujours l’avis du Comité d’éthique sur la PMA, reporté d’année en année. Aucun véritable moyen n’a été mis en place pour lutter contre les LGBTIphobies, qui continuent de faire des ravages dans toutes les sphères de la vie (à l’école, au travail), ou encore pour la santé des LGBTI (VIH/sida, etc.).

Les LGBTI ne seront pas la caution du PS
Malgré cette situation déplorable, à un an de l’élection présidentielle, le gouvernement entend...

Lire la suite...
 
Déambulation contre l'aéroport de NDDL le 9 janvier à 14h PDF Imprimer Envoyer
Divers
Vendredi, 08 Janvier 2016 00:34
Le collectif ZAD Lyon appelle à une mobilisation pour protester à la fois contre le projet d'aéroport de Notre-Dame-des-Landes et contre la probable expulsion des zadistes qui, sur place, s'opposent au projet (décision de justice le 13 janvier).
Cette mobilisation de soutien aura lieu ce samedi 9 janvier, au départ de la Place Carnot, Lyon 2ème, à 14h aux pieds de la statue de la République.
Elle prendra la forme d'une "déambulation festive et intégralement non-violente", où le mot d'ordre est : "Amène ton Avion !" ; chacunE étant invitéE à se fabriquer un avion en carton (voir modèles ici et ).
La déambulation sera suivie d'une réunion publique sur le thème "Contre l'expulsion de la ZAD, contre la reprise des travaux à NDDL, on s'organise !", à la Maison pour tous des Rancy, à 16h, au 249 rue de Vendôme, Lyon 3ème, en vue de préparer les prochaines mobilisations déjà prévues à Lyon les 13 et 16 janvier.

Voici le texte d'appel :

 

Lire la suite...
 
LYON : LES POSTIERS ET POSTIERES GRÉVISTES TIENNENT BON PDF Imprimer Envoyer
Service public
Mardi, 30 Avril 2013 10:01

OB Poste Lyon DR.jpg
Crédit Photo:
DR

Depuis le 2 avril, les postierEs du 8e arrondissement à Lyon sont en grève majoritaire contre la restructuration de leur bureau. Ils/elles ont reçu le soutien d'Olivier Besancenot mardi 16 avril.


La technique de la direction de La Poste est maintenant bien rodée : on supprime deux tournées en prétextant une baisse de l’activité (mensonge éhonté, les immeubles poussent comme des champignons dans le 8e) et on les remplace par de la mutualisation ou « sécabilité » : une forme de travail gratuit qui oblige les facteurs et factrices à faire des tournées supplémentaires pour remplacer leurs collègues en congé ou en RTT, etc.
Face à l’intransigeance de la direction, le piquet de grève s’est organisé en AG depuis le début du mouvement. Le choix a été fait de se tourner vers l’extérieur : des délégations partent voir les autres bureaux, apparaissent lors de la manifestation du 9 avril contre l’ANI, et vont à la rencontre des usagers. Et ça marche ! Mardi 16, les bureaux des 1er, 2e, 4e, 5e arrondissement et de Dardilly se sont mis en grève et ont envoyé des délégations sur le piquet de Lyon 8. Le même jour, après avoir transmis un message de soutien en début de grève, Olivier Besancenot est venu leur apporter son soutien et a été chaleureusement accueilli.

Une direction qui fait pression

Pour briser la grève, La Poste ne recule devant rien : pression sur les non-grévistes, emploi illégal d’intérimaires pour distribuer le courrier dans des voitures de location via le site antigrève de Corbas. Ces derniers se retrouvent avec du courrier confidentiel entre les mains : chéquiers, cartes bancaires, déclarations d’impôts, etc. Un gréviste témoigne : « Ils ne sont pas formés, et avec la pression qu’ils ont, on retrouve des paquets ­d’enveloppes posés sur les boîtes aux lettres ! »


Voilà donc le visage de la privatisation : suppressions d’emplois, salaires toujours plus bas, dégradation des conditions de travail… et pour les usagers, des files d’attentes interminables aux guichets, la fermeture des bureaux de poste, un courrier qui arrive de plus en plus tard, même pour les recommandés.

PostierEs et UsagerEs doivent se battre côte à côte pour imposer le monopole d’un vrai service public postal. En attendant, la mobilisation lyonnaise continue !

 
débrayage à ACI (Filiale Renault) Villeurbanne PDF Imprimer Envoyer
Entreprises
Jeudi, 07 Février 2013 15:58

Les trois équipes de l’usine d’ACI de Villeurbannne (filiale de Renault) ont débrayé massivement (plus de 80% des effectifs) mardi dernier. Dans le cadre d'une journée nationale de mobilisation dans tout le groupe Renault, les travailleurs d'ACI ont tenu à rester mobilisés.
Le site a vu des centaines de postes supprimés ces dernières années avec le non-remplacement des départs en retraite. Alors que la productivité a doublé en quelques années, que les jours de congés imposés ou de chômage partiel étaient fréquents ces derniers mois et que l'avenir du site est incertain, les ouvriers devraient encore accepter « l'accord de compétitivité » que Renault impose à toutes ses filiales. Avec ce troisième débrayage, les travailleurs ont exprimés leur détermination à se battre contre ce véritable chantage à l'emploi qui prévoit la suppression de plus de 8000 emplois sur l'ensemble du groupe, le gel des salaires (c'est-à-dire leur diminution), la perte de 8 jours de RTT, une mobilité géographique subie (un refus étant assimilé à une rupture de contrat).

La direction s'engage, de son côté, à ne pas fermer le site... jusqu'en 2016 !
Un premier pas vers un « tous ensemble » ? Ce « plan de compétitivité » concerne l'ensemble du groupe Renault.

Seule une convergence des différents sites du groupe et plus largement de toutes les boîtes en lutte du secteur automobile serait à même de faire reculer la direction de Renault, ainsi que son prétendu concurrent PSA.

Le NPA soutient sans réserve les ouvriers mobilisés. Il est urgent d'interdire les licenciements et de répartir le travail entre touTes.

 
Non aux restructurations des Centres d'Interruption Volontaire de Grossesse PDF Imprimer Envoyer
Service public
Mardi, 15 Janvier 2013 14:34

Le collectif de défense de l'IVG Rhône appelle à un Rassemblement le mardi 22 janvier 2013 à 18h devant les Hospices Civils de Lyon (3 quai des Célestins)

pour déposer les pétitions, proposer notre argumentaire et rencontrer Monsieur DEROUBAIX, nouveau Directeur Général des HCL.

La pétition en ligne : http://luttes-unitaires-rhone.org/spip.php?article7

A l'appel du Collectif de Défense de l’IVG Rhône, composé d’associations féministes : Femmes Solidaires du Rhône, le Planning Familial, Cabiria, Femmes Égalité, Osez le Féminisme 69 ; de syndicats : CGT santé, SUD santé sociaux, SUD éducation ; d’organisations politiques : Gauche Unitaire, Parti de Gauche Coordination des Groupes Anarchistes, NPA, Lutte Ouvrière; des professionnelles des centres IVG.

 

Lire la suite...
 
Pas de privatisation des cantines! PDF Imprimer Envoyer
Service public
Vendredi, 12 Octobre 2012 10:10

Le Conseil Général du Rhône a décidé le 20 juillet 2012 de la mise en place de délégations de service public (DSP), c’est-à-dire de la privatisation de toutes les cantines (confection et service) des départements du Rhône d’ici 2020.

Déjà 12 établissements du Rhône sont sous DSP, une liste de 24 cantines de collège à privatiser a été publiée. Le rythme d’externalisation de la restauration scolaire serait de 10 par an.

Solidarité avec les salariéEs menacéEs

Pour les personnels des cantines concernées, trois possibilités leur sont proposées :

1) un redéploiement dans la fonction publique territoriale (sans réel lien avec leur métier et leurs qualifications) ;

2) une aide financière pour quitter la fonction publique ;

3) rejoindre l’entreprise sous-traitante.

C’est inacceptable !

La privatisation, c’est :

Pour les élèves et leurs familles

- Hausse des prix

- Difficultés d’accès pour les enfants défavorisés.

-Baisse de la qualité et des quantités

- Hausse de la durée d’attente

-Pressions accrues pour finir son plateau plus vite

-Agression publicitaire

Pour les salariéES

-Précarisation (contrats courts, flexibles et incomplets)

-Augmentation de la charge de travail

-Baisse des effectifs

- Hausse des risques ...

Toutes et tous
en grève et au rassemblement

le jeudi 18 octobre 2012 de 10 à 12 heures devant l’hôtel du département,

( 29 cours Liberté, Lyon 3 )

A l’occasion d’un Comité Technique Paritaire
( à l’initiative de syndicats d’agents territoriaux et de l’Education nationale )

 
Les vendredis - Veille silencieuse de protestation contre l’occupation de la Palestine PDF Imprimer Envoyer
Internationalisme
Vendredi, 13 Février 2009 06:48

Les vendredis de 18h à 19h

Veille silencieuse de protestation contre l’occupation de la Palestine par Israël et pour exiger la Paix

Perron de l’Hôtel de Ville, Place des Terreaux, Lyon 1er (métro A - Hôtel de Ville)

Veilles organisées par les "Femmes en Noir"

http://collectif69palestine.free.fr/

Lire la suite...
 
<< Début < Précédent 1 2 3 4 Suivant > Fin >>

Page 4 sur 4