Etudier est un droit, pas un privilège ! AG et rassemblement vendredi 19 juillet Imprimer
Écrit par NPA   
Vendredi, 19 Juillet 2019 02:42

appel du Collectif des Etudiant-es Etranger-es, de Solidaires Etudiant-es et de l'Unef (Tacle) :
« Parcoursup : un échec total ! L'an passé nous avons connu la première boucherie de Parcoursup : en effet ce sont près de 220 000 néo-bachelier-e-s qui se sont retrouvé-e-s sans place dans l'enseignement supérieur. On compte à peu près 180 000 condidat-e-s qui auraient quitté-e-s la plateforme en cours et 45 000 considéré-e-s comme inactif-ves. Au total, ce sont environ un quart des candidat-e-s qui n'ont pas eu d'affectation. Face à une plateforme qui a rencontré de nombreux défauts, des délais très courts, un nombre de place réduit et une pression considérablement importante (communication ministérielle, avis des conseils de classe, etc..), beaucoup de jeunes ont choisis des filiaires par défauts par peur de se retrouver sur le carreau.

Sélection en Master... La loi légalisant la sélection en Master qui existe depuis 2016 ne garantit plus une place en master malgré l'obtention d'une licence. Cela bloque l'accès à la poursuite d'étude à de nombreuxses étudiant-e-s, avec des p laces en master réduites ou une obligation à la mobilité avec très peu d'aide.

Bienvenue en France : c'est une arnaque ! Cette année nous avons fait face à la mise en place du programme Bienvenue en France augmentant les frais d'inscriptions pour les étudiant-es venant de l'extérieur de l'Union Européenne en passant à 2700€ de frais d'inscription en licence et 3770€ en Master. Par ailleurs, la plateforme Campus France par laquelle passe les,gine, interdiction de demander lors d'une candidature...

Une université adaptée aux besoin du grand patronat Le gouvernement, en sélectionnant d'autant plus et en augmentant les frais d'inscriptions, fait le choix de fermer les universités aux classes populaires et de réduire le budget des université. Cela lui permet de s'adapter aux besoin du patronat en faisant des économies sur l'éducation!

Si vous êtes :
- LYCEEN.E REFUSE.E DANS VOTRE VOEUX DE REFERENCE
- LYCEN.E NON INSCRIT.E SUR PARCOURSUP
- LYCEN.E REFUSE.E OU EN ATTENTE SUR TOUS VOS VOEUX
- ETUDIANT.E ETRANGER.E AVEC OU SANS PAPIER REFUSE.E
- ETUDIANT.E DONT LA REORIENTATION A ETE REFUSEE
- ETUDIANT.E REFUSE.E EN MASTER
Prenez contact avec nous !

 

Avec ou sans papiers, inscriptions des étudiant-e-s étranger-e-s !


Nous réclamons l'inscription immédiate des étudiant-es étranger-es avec ou sans papiers et/ou demandeurs d'asiles dont les dossiers ont été rejetés par la présidence pour motif que leur situation n'est pas urgente. Nous réclamons l'inscription immédiate de nos camarades. Déjà la situation administrative qui leur est réservée par la préfecture les met en situation de danger et d'insécurité quotidiennement.Pouvoir étudier nous permet d’espérer un avenir meilleur. Certain.es d’entre nous, se sont fait apriori écarter de la procédure d’inscription mise en place au prétexte,pour la présidence,que nous ne serions pas dans une situation d'urgence. Risquer de se faire interpellerpar la police à la gare ou à son domicile, n'est ce pas une situation d'urgence? Être interdit de travailler, ne pas avoir le droit à un logement, risquer tous les jours de se faire enfermer puis expulser, ne constituent elles pas des situations d'urgence ?!

Pour cela nous réclamons :  Pour une fac ouverte pour toutes et tous !
- Des inscriptions pour toutes et tous
- Régularisation pour toutes et tous
- Un toit pour toutes et tous

Nous appelons vendredi 19 juillet sur le campus des quais Lyon II :
- Assemblée Générale à 14h
- Rassemblement de soutien à 15h »

Mise à jour le Dimanche, 25 Août 2019 14:45