Projection-débat du film La Tourmente grecque II le 9 avril à 10h45 Imprimer
Mercredi, 05 Avril 2017 16:36

Le Comité de Solidarité avec le Peuple Grec (CSPG), en partenariat avec Attac, Les Amis du Monde diplomatique, le CADTM, le CAC 69, On Vaulx mieux que ça et les Éclaireuses Éclaireurs de France Jean Bart, organisent la projection-débat du film documentaire La Tourmente grecque II, en présence du réalisateur Philippe Menut.

Cette projection-débat se tiendra le dimanche 9 avril à 10h45 au cinéma Comoedia – 13 Avenue Berthelot, 69007 Lyon (tram T2, arrêt Centre Berthelot).

Tarif : 4,90 euros pour tou-te-s

Vous pouvez réserver vos places ici : http://www.cinema-comoedia.com/film/208134/

En quoi sommes-nous concerné-e-s par la Grèce ? D’abord parce qu’elle est l’illustration la plus dramatique des politiques imposées par l’Union européenne : réduction des sa­laires et des retraites, baisse du pouvoir d’achat, explosion du taux de chômage (de 10 % en 2009 à 23 % actuellement), augmentation de la TVA et des impôts, report à 67 ans de l’âge de départ à la retraite, privatisations, baisse des dépenses pour la santé et l’éducation.

Comment en est-on arrivé là ?

« La Tourmente Grecque II » (75 min), deuxième volet de l'enquête de Philippe Menut sur la situation en Grèce et dans la zone Euro, explique le processus, depuis le début de la crise jusqu'à aujourd'hui : mécanismes de l'endettement public et de l'austérité, perte de démocratie face aux institutions européennes, recul du gouvernement d'Alexis Tsipras lors du sommet de juillet 2015 à Bruxelles…


Un débat nécessaire !

Le débat, largement ouvert, permettra d'aborder de nombreux sujets, en présence du réalisateur. Parmi lesquels :

D’où provient la dette grecque ? Est-elle légitime ? Est-elle différente de la dette des autres pays européens ?

En quoi le niveau d’austérité appliqué à la Grèce préfigure ce qui peut arriver en France et dans une majeure partie de l’Europe ?

Comment s’organise la résistance (grèves, manifs, mobilisations prolongées dans des secteurs tels que les hôpitaux, autogestion…) ?

Quelle peut être notre solidarité avec le peuple grec ?

Avec le soutien du SNES, de ENSEMBLE, du NPA et du Parti de Gauche.