Mardi 14 juillet : défilé manif pour les 1ères de corvée Imprimer
Divers
Samedi, 11 Juillet 2020 21:44
à 14h , devant l'hôpital E. Herriot (métro Grange Blanche)
"Notre 14 juillet ! Appel à un défilé-manifestation pour les “premiers de corvée” Au plus fort de la crise sanitaire qui a frappé notre pays, le Président Emmanuel Macron promettait de se « réinventer », notamment en questionnant notre modèle économique. Faire produire nos masques, nos tests, nos médicaments, nos aliments, nos vêtements dans de lointains pays, c’était absurde, disait-il. Pour notre santé, pour la planète. Il promettait également de questionner notre modèle social, de ne pas oublier celles et ceux sur qui le pays tient tout entier.
« Il faudra nous rappeler que notre pays tient tout entier sur des femmes et des hommes que nos économies reconnaissent et rémunèrent si mal. » Emmanuel Macron, 13 avril 2020 En pleine crise du coronavirus, le Président de la République promettait à ces femmes et à ces hommes de grands changements, de revaloriser leur métier, à toutes celles et tous ceux qui nous ont permis de continuer à vivre, malgré tout. Et aujourd’hui ? Rien, toujours rien. Pire, même. Les lits d’hôpitaux continuent d’être supprimés, les soignantes, femmes de ménage, éboueurs, caissières, routiers, pompiers, livreurs, toujours sous-payés, déconsidérées… Nous n’avons pas oublié. Le pays confiné. Eux, elles, sur le pont, à nous soigner, nous sauver, nous alimenter, nous sourire. Laisser les seuls marchés financiers décider « était une idée folle », disaient déjà nos dirigeants en 2008 lors de la crise financière. Et pourtant. 
4 milliards d’euros. C’est le montant des dividendes versés pendant la crise sanitaire Covid-19 aux actionnaires du géant pharmaceutique Sanofi, celui de l’ami du président, le PDG Serge Weinberg reçu dès 2017 à l’Élysée. Le pouvoir actuel veut « rebondir », « relancer  »… les mêmes mots qu’en 2008, pire qu’avant. Droit dans le mur écologique et social... Nos dirigeants ne changeront pas. Préparons notre monde d’après. Le 14 juillet 1789, le peuple prenait la Bastille. Liberté, égalité surtout, fraternité, puis notre Première République. Le 14 juillet, pour notre fête nationale, nous appelons les lyonnaises, les lyonnais, les habitantes et habitants de la région, à défiler aux côtés de celles et ceux qui ont permis à notre pays de continuer à vivre, pour ne pas laisser nos vies et l’avenir de la planète à nos nouveaux seigneurs. Pour reprendre notre destin en main, en commun.  Elles, eux, les indispensables, nos indispensables, seront en tête du défilé, ils nous ouvriront la voie et nous serons derrière eux, avec eux. Elles et ils portent notre société, à nous de les porter !"   Défilé-manifestation à l’appel de collectifs et organisations engagés dans la justice sociale et climatique de (liste au 5 juillet) : Fakir Lyon, Alternatiba ANV Rhône, ATTAC Rhône, Collectif Bas les Masques, Collectif Inter Hosto Lyonnais, Convergence Gilets Jaunes/Blouses Blanches, SUD / Hospices Civils de Lyon, SUD Hôpital Edouard Herriot, CGT Hôpital Edouard Herriot, CGT Santé et action sociale 69, CGT Vinatier, Maison de l’écologie Lyon, Collectif Unitaire 69 (chômeur·se·s, intermittent·e·s, intérimaires, précaires), Gilets Jaunes (assemblée Lyon et environs, Lyon Centre, Lyon teo), Printemps Jaune, CNNR-Lyon…