Collectifs du Rhône pour un Nouveau Parti Anticapitaliste

Collectifs du Rhône pour un Nouveau Parti Anticapitaliste

VIO.ME DOIT VIVRE ! PDF Imprimer Envoyer
Internationalisme
Dimanche, 14 Juillet 2019 17:19
Lettre du Comité de Solidarité avec le Peuple Grec à l’Ambassadeur de la Grèce
"Madame ou Monsieur l’Ambassadeur de Grèce ,
Nous avons l’honneur de vous solliciter pour que vous interveniez  auprès du gouvernement de la Grèce en ce qui concerne les graves menaces qui pèsent sur la poursuite de l’activité de l’entreprise VIO.ME, située dans la banlieue de Thessalonique.
Sans salaire depuis mai 2011 et sans travail du fait de l’abandon de l’usine par leurs employeurs, les travailleurs de Vio.Me, à la suite d’une décision prise lors de leur assemblée générale, avaient fait part de leur détermination à ne pas devenir les proies d’un chômage permanent mais plutôt de s’organiser afin de faire fonctionner l’usine eux-mêmes. En octobre 2011, par le biais d’une proposition officielle,

ils avaient revendiqué la constitution d’une coopérative ouvrière, demandant une reconnaissance légale pour leur propre coopérative ainsi que pour celles qui suivront. Ils ont revendiqué, en parallèle, l’argent nécessaire pour faire fonctionner l’usine.
Or , il est prévu une série de mises aux enchères des terrains utilisés par VIO.ME . Même si celle du 13 juin dernier n’a pas abouti, d’autres séances sont programmées. Un prix de départ très bas augmente le risque que l’usine soit transformée en un tas de ferraille.
Les employés de la coopérative VIO.ME et les solidaires qui les soutiennent depuis huit ans, se trouvent une fois de plus dans une situation difficile
En travaillant pour maintenir les emplois et faire vivre leurs familles, ils ont réussi à faire fonctionner l’usine en autogestion, sous contrôle ouvrier de la production, avec comme organe décisif l’assemblée.

Ils ont réussi à gagner un salaire modeste et évité de quémander les aides éventuelles que le gouvernement offre en échange de la dignité et la parole.

Ils ont réussi à faire connaître l’usine en Europe et dans le monde : 55% de leur production est vendue à l’étranger.
Ils ont réussi à maintenir le fonctionnement de l’usine depuis plus de six ans et à ne pas la laisser tomber en ruine comme tant d’autres usines.
Surtout, ils produisent des produits utiles pour la société et respectueux de l’environnement, de haute qualité et, en même temps, accessibles aux familles les plus modestes.
Ils ont réussi à empêcher 15 fois la vente aux enchères (et leur expulsion) de l’usine .C’est pourquoi, Madame ou Monsieur l’Ambassadeur, nous sollicitons de votre bienveillance une intervention rapide afin d’empêcher la mort de VIOME .
Nous vous prions d’agréer, Madame ou Monsieur l’Ambassadeur, nos respectueuses salutations."

Organisations soutenant cette demande : ATTAC Rhône , France Insoumise Rhône, Front de Gauche Rhône, Ensemble Rhône
Confédération Nationale des Locataires Rhône, Sud-Solidaire Rhône, NPA