Collectifs du Rhône pour un Nouveau Parti Anticapitaliste

Collectifs du Rhône pour un Nouveau Parti Anticapitaliste

Ne laissons pas condamner Cédric Herrou ! Rassemblement mercredi 11 mars PDF Imprimer Envoyer
Divers
Samedi, 07 Mars 2020 23:19

La solidarité n’est pas un délit

déclaration de Cédric Herrou : « Après un procès au Tribunal de Nice en 2017, un appel à Aix en Provence en 2018, un pourvoi en Cour de Cassation, ainsi qu'une Question Prioritaire de Constitutionnalité au Conseil Constitutionnel sur le Principe de Fraternité, je serai une nouvelle fois jugé en Cour d'Appel de Lyon le 11 Mars 2020 à 13H30.

Mon procès n'est pas uniquement un procès sur la solidarité, sur la liberté d'aider autrui au nom de la Fraternité, c'est, comme le plaideront mes avocats Maître Goldman et Maître Oloumi, le procès de l'Asile, du respect de la convention de Genève, de la libre circulation des personnes en demande de protection internationale dans l'espace Schengen.

Par le rétablissement des contrôles aux frontières intérieures dans l'espace Schengen (en l’occurrence la frontière Franco-italienne depuis 2015), l’État français porte de manière quasi-systématique une atteinte grave et manifestement illégale au droit d'asile.

De plus, la médiatisation et les discours politiques stigmatisent les personnes en migration comme fauteurs de trouble à l'ordre public ; mais ce trouble à l'ordre public, c'est l’État qui en est responsable, par le non-accueil et l'entrave aux droits fondamentaux, trouble dont a été victime la vallée de la Roya ces dernières années.

Ces dernières années, j’ai vu les valeurs de notre République malmenées par ceux qui sont chargées de les protéger : j'ai vu des juges et des procureurs inertes face à la souffrance...

Lire la suite...
 
Dimanche 23 février : FÊTE du Collectif RESF Jeunes 69 PDF Imprimer Envoyer
Divers
Vendredi, 21 Février 2020 10:54


VENEZ NOMBREUX à la FÊTE de SOUTIEN

au Collectif Réseau Education Sans Frontières jeunes


– des extraits de la prochaine création de Waninga,
– témoignages et textes inédits de Kélétigui,
– chants d’Abou (accompagné à la guitare, la percussion et la contrebasse),
– slam avec Pierre,
– une version courte de Exils adolescents d’Antoine Dubos


Entrée prix libre et Buffet sur place

 
Soirée de soutien des squats de l'Amphi Z vendredi 24 janvier PDF Imprimer Envoyer
Divers
Jeudi, 23 Janvier 2020 23:01
 
Film débat "Paroles de bandits" mardi 7 janvier, 20h au cinéma Lumière Bellecour PDF Imprimer Envoyer
Divers
Dimanche, 05 Janvier 2020 14:53

Paroles de bandits, un documentaire de Jean Boiron-Lajous, 1h30 (il est prudent de réserver)
suivi d’un débat avec la participation de membres du Collectif de soutien aux réfugiés et migrants Lyon-69
Depuis la fermeture de la frontière entre la France et l’Italie en 2015, la vallée de la Roya est devenue le symbole de l’insoumission. Les migrants bloqués à Vintimille continuent de passer en déjouant barrages et contrôles, aidés par certains habitants de la vallée. Dans cette enclave où des migrants espèrent atteindre un avenir meilleur, la solidarité des habitants est devenue un acte de résistance.
À travers le récit de celles et ceux qui sont dans l’illégalité pour faire respecter des droits fondamentaux, Paroles de bandits raconte l’histoire de ce territoire et de tant d’autres.
Derrière le message de ces bandits, deux ans de tournage, des kilomètres d’entretiens intimes avec chaque personnage…
“Personne n’est illégal”
Une occasion de rappeler le combat à mener contre la politique du gouvernement, en défense des droits fondamentaux

 
Stop Dublin ! Rassemblement samedi 25 mai à partir de 12h place Guichard à Lyon 3ème PDF Imprimer Envoyer
Divers
Jeudi, 23 Mai 2019 20:13

Sauvons le droit d’asile : STOP DUBLIN !
Les exilé(e)s ne peuvent pas choisir le pays dans lequel ils souhaiteraient demander l’asile. Le Règlement dit “Dublin III” prévoit qu’une demande d’asile doit être examinée dans le premier pays européen où les empreintes du demandeur d’asile ont été prises.


Les demandeurs d’asile arrivant principalement dans les Etats à la frontière sud de l’Union Européenne (Italie, Grèce, Espagne, Bulgarie...), leurs empreintes y sont prises de façon plus ou moins forcée : ils sont automatiquement soumis à ce règlement.

 

Le système Dublin nuit gravement au droit d’asile et à la santé des exilés!
Le système Dublin est coûteux, absurde et inefficace !

Le système Dublin empêche l’intégration des réfugiés !
Pour sortir de cette politique inhumaine, le demandeur d’asile doit avoir le choix du pays où déposer sa demande : le règlement Dublin III doit être abrogé. Comme nous, tous les êtres humains doivent avoir la liberté de circulation et d’installation ; et bénéficier de l’égalité des droits : régularisation de tous les sans-papiers !
Rassemblement samedi 25 mai à partir de 12h place Guichard à Lyon 3ème

 
POUR LE RETRAIT DU PROJET DE LOI ASILE IMMIGRATION, rassemblement jeudi 7 juin PDF Imprimer Envoyer
Divers
Mercredi, 06 Juin 2018 03:28

"Le projet de loi Macron-Collomb “asile immigration” a été voté à l’Assemblée Nationale. Pour être adopté, il doit être voté au Sénat en juin. Il faut imposer le retrait de ce projet xénophobe et liberticide. Il va  aggraver la situation de tous les étrangers exilés : rendre l’asile impossible, renforcer les contrôles, le fichage, le tri et l’enfermement, y compris des enfants.
Au moment où Macron mène la guerre sociale contre le monde du travail, contre les jeunes,  il s’agit de diviser les classes populaires en faisant des étrangers des boucs-émissaires. Ce projet qui renforce la politique liberticide et sécuritaire est une menace pour toutes et tous.
Rassemblement Place des Terreaux  -  7 juin 18h30         (M° Hôtel de Ville)
LIBERTÉ de CIRCULATION et D’INSTALLATION
STOP DUBLIN : NI RÉTENTION, NI EXPULSION
RÉGULARISATION  de TOUS LES SANS-PAPIERS !"

Collectif de soutien aux réfugiés et migrants Lyon-69 : ATTAC-Rhône, CGT Vinatier, CGT-Éduc'Action Rhône, Union Département. CGT, Union Département. CNT, Collectif Agir Migrants, Collectif Amphi Z, Collectif des EtudiantEs étrangerEs, Collectif 69 Palestine, Coordination Urgence Migrants, Émancipation-69, FSU 69, LDH Rhône, Migrations Minorités Sexuelles et de Genre, MRAP LYON 1-4 et 3-7-8, Planning Familial 69, RESF-69, Union syndicale Solidaires 69, Solidaires EtudiantEs, SUD santé sociaux 69, UJFP Lyon, Alternative Libertaire, Coordination des Groupes Anarchistes-Lyon, EELV 69, ENSEMBLE!, France Insoumise Migrations, L’insurgé, Lutte ouvrière, Les Méduses, MJCF 69, Nouveau Parti Anticapitaliste, Parti de Gauche 69, PCF, UPC…

 
Ouvrez les frontières ! Un car de Lyon pour la manif à Menton samedi 16 décembre PDF Imprimer Envoyer
Divers
Jeudi, 07 Décembre 2017 18:12

« Journée internationale des migrant-e-s SAMEDI 16 DECEMBRE 14 H
tou-te-s à la gare SNCF de MENTON-GARAVAN
Liberté pour tou-te-s et solidarité avec les migrant-e-s
Ouvrez les frontières !
En prélude à la journée internationale des migrants, retrouvons-nous le samedi 16 décembre à Menton :
- pour célébrer la journée internationale des migrant-e-s et donner de la visibilité à toutes les initiatives qui seront prises dans ce cadre ;
- parce que cette frontière est devenue un des symboles de l’inhumanité des politiques migratoires de l’État français, de l’Union européenne, et du développement de l’État policier ;
- parce qu’aux morts dues à la fermeture des frontières s’ajoutent la multiplication des mesures d’enfermement et d’expulsion, les milliers de migrant-e-s à la rue, y compris des enfants et des jeunes isolé-e-s, le harcèlement policier et la chasse aux sans-papiers ;
- parce que le gouvernement français, au travers de l’inscription des mesures d’urgence dans le droit commun, contredit encore plus le droit d’asile, et que ce même gouvernement prépare une nouvelle loi durcissant encore sa politique migratoire dans un sens liberticide ;
- parce que cette région est devenue le symbole des solidarités qui existent sur tout le territoire avec les migrant-e-s, et qu’elle est aussi devenue, après Calais, le symbole de la répression contre ce mouvement et les personnes solidaires ;
- pour dire « ça suffit ! », pour mettre fin à l’acharnement contre les migrant-e-s et aux discours et politiques racistes et sécuritaires qui gangrènent toute notre société.

Nous manifesterons pour :
- l’accueil des migrant-e-s
- la liberté de circulation et de résidence (art. 13 de la Déclaration Universelle des Droits de l’Homme et du Citoyen)
- la régularisation des sans-papiers
- l’abrogation des accords de Dublin
- la solidarité et l’égalité des droits pour tout-e-s
- l’abrogation de tout « délit de solidarité » (sic), et l’abandon de toutes les poursuites contre les citoyen.ne.s solidaires. »

A l’appel de :...

Lire la suite...
 
Fête solidaire avec le Collectif jeunes RESF samedi 3 juin de 15 à 22 h PDF Imprimer Envoyer
Divers
Samedi, 03 Juin 2017 09:18
Concerts, théâtre, buffet
entrée prix libre, buffet et bar sur place
à l’atelier des Canulars, 91, rue Montesquieu, Lyon 7e (métro B ou D Saxe-Gambetta)

Tous les jours, le collectif RESF jeunes s’organise pour dénoncer et faire reculer les persécutions et la politique d’exclusion menée par les autorités, contre les jeunes migrants, mineurs ou majeurs, isolés ou non.
Halte à la répression, des papiers pour tous et toutes !
Aujourd’hui le collectif vous invite à venir partager un après-midi festive et solidaire :
Au programme :
15h – Ouverture des portes et présentation du collectif
16h - Gah Tse Li, chanteur – percussionniste togolais ; Sidney Rodrigues – violoniste Bangladais
17h30 : C’est quoi le problème ? par l’Atelier Théâtre de RESF avec Benicia, Keletigui, Salvator, Malik, Ismaël, Issouf, Ibrahima et Lancei
18h30 : David Kostandyan – clarinettiste chanteur Arménien
19h-22h : Apero-Dîner, Bal


 
Rassemblement ce jeudi 16 février à 19h30 pour exiger justice et vérité pour Adama, Théo et Mehdi PDF Imprimer Envoyer
Divers
Mardi, 14 Février 2017 19:19

Adama et Théo nous rappellent pourquoi Zyed et Bouna fuyaient. Il fuyaient parce qu'ils savaient que la police n'était pas là pour les protéger, parce que pour les jeunes des quartiers populaires, la police est dangereuse !

Rassemblement ce jeudi 16 février à 19h30 sur la Place Guichard (métro Guichard - Bourse du Travail), à Lyon, pour exprimer notre solidarité avec les familles des victimes, et exiger vérité et justice pour toutes les victimes de violences policières.

Pour des raisons pratiques, l'evenement est lancé par Ensemble!, au nom de l'inter-organisation réunie en solidarité avec Théo, contre les violences policières, composé des organisations de jeunesse, comité jeunes de partis, syndicats étudiants, collectifs et associations :

Secteur Jeune d’Ensemble! 69, Jeunes Communistes 69 et Etudiants Communistes Lyon, Comité Jeune du NPA 69, La Coordination Lycéenne, Mouvement des Jeunes Socialistes Rhône, UNEF Lyon, Collectif des raciné.e.s, Solidaires Etudiant-e-s

Le tract à télécharger
 
Garde à vue à ciel ouvert à Lyon, le 21 octobre 2010 : vers un procès ? PDF Imprimer Envoyer
Divers
Dimanche, 11 Décembre 2016 10:44

Garde à vue à ciel ouvert à Lyon, le 21 octobre 2010 ! Après plus de cinq ans de lutte: vers un procès ?
Cet article retrace les luttes du collectif du 21 octobre (composé de personnes, syndicats, associations et partis politiques - dont fait partie le NPA) qui s’est créé il y a plus de cinq ans pendant le mouvement contre la réforme des retraites, suite à la garde à vue géante à ciel ouvert totalement illégale, expérimentée sur la place Bellecour le 21octobre 2010 par les forces de police.

Le 21 octobre 2010: que s’est-il passé?

L'appel à manifester du jeudi 21 octobre 2010 a été lancé par des syndicats lycéens et étudiants plusieurs jours auparavant, dans une période charnière de la mobilisation où les raffineries étaient encore en grève et où la jeunesse était déjà bien engagée dans le mouvement. Chaque jour, entre 13/14h, la place Bellecour était devenue le point central de rencontre de la jeunesse lycéenne (Lyon et banlieue confondus). Dans les cortèges, la diversité des jeunes devenait plus visible et bruyante et la présence policière se faisait plus répressive à l'arrivée des manifestations. La presse locale se complaisait à titrer sur les seules violences et voitures brûlées et faisait de Lyon de façon démesurée une ville en «état de siège», en proie aux "casseurs" à l’image de celle du Progrès du 20 octobre 20101 [1]. Brice Hortefeux, alors ministre de l’intérieur, présent à Lyon le 20 renchérissait en déclarant «La France n'appartient pas aux casseurs»[2]. La mise en actes de cette déclaration se fera le lendemain. Ce jeudi, alors que la manifestation autorisée se mettait en place place Antonin Poncet, à quelques pas de là, place Bellecour, ceux et celles qui s'y étaient donnéEs rendez-vous n'ont pu franchir la rue qui séparait les deux places et se joindre à la manifestation. Un dispositif de police démesuré avait nassé la place Bellecour (GIGN, voltigeur, hélicoptère qui filme toute la journée, deux canons à eau).

Entre 13h30 et 19h30, plus de sept cents personnes, majoritairement des jeunes, voire même des mineurEs, et même des personnes qui n'avaient rien à voir avec la manifestation ont été séquestrées sans aucune justification, sans explication...

Lire la suite...
 
LGBTI : Contre les trahisons du gouvernement, marchons samedi 9 juillet ! PDF Imprimer Envoyer
Divers
Dimanche, 03 Juillet 2016 18:52

Départ avenue Verguin à Lyon 6ème (métro Masséna) à 14 h

Des formes les plus « banalisées » du quotidien (moqueries, injures dans les cours d’école ou les stades…) aux agressions physiques plus violentes, voire meurtrières, l’homophobie, la lesbo¬phobie, la biphobie, la transphobie, demeurent bien présentes dans notre société, malgré une tolérance de façade dont s’accommode parfaitement la société capitaliste et marchande.

Bien-sûr, à force de militantisme, de combats et de fierté, nous avons obtenu des victoires partielles. Le vote des lois instaurant le Pacs, l’aggravation des peines encourues (le délit d’injure homophobe…) et bien évidemment l’ouverture du mariage aux couples de personnes de même sexe constituent de réelles avancées. Mais force est de constater que ces avancées, acquises dans la douleur, sont incomplètes et font persister certaines inégalités, laissant le champs libre à des discriminations et à des violences insupportables.

Trois ans après le mariage pour touTEs, l’avancée des droits pour les personnes LGBTI au point mort
Il y a trois ans, nous sommes ¬descendus massivement dans les rues pour revendiquer le droit de pouvoir choisir de se marier ou non. Après des mois de tergiversation politique, le gouvernement n’a eu d’autre choix que d’accorder le droit au mariage aux couples de même sexe. Mais c’est un mariage au rabais que le gouvernement nous a accordé : 11 nationalités en sont encore privées, les couples homosexuels mariés sont encore obligés d’adopter leurs propres enfants, aucune filiation ne peut être établie en dehors du mariage pour les enfants des couples homosexuels.
De plus, la PMA (procréation médicalement assistée) pour toutes et le changement d’état civil pour les personnes trans, revendications essentielles du mouvement LGBTI, ont été sacrifiés par le gouvernement, soucieux de ménager les réactionnaires de la Manif pour tous, dans une situation politique déjà instable. Nous attendons toujours l’avis du Comité d’éthique sur la PMA, reporté d’année en année. Aucun véritable moyen n’a été mis en place pour lutter contre les LGBTIphobies, qui continuent de faire des ravages dans toutes les sphères de la vie (à l’école, au travail), ou encore pour la santé des LGBTI (VIH/sida, etc.).

Les LGBTI ne seront pas la caution du PS
Malgré cette situation déplorable, à un an de l’élection présidentielle, le gouvernement entend...

Lire la suite...
 
Déambulation contre l'aéroport de NDDL le 9 janvier à 14h PDF Imprimer Envoyer
Divers
Vendredi, 08 Janvier 2016 00:34
Le collectif ZAD Lyon appelle à une mobilisation pour protester à la fois contre le projet d'aéroport de Notre-Dame-des-Landes et contre la probable expulsion des zadistes qui, sur place, s'opposent au projet (décision de justice le 13 janvier).
Cette mobilisation de soutien aura lieu ce samedi 9 janvier, au départ de la Place Carnot, Lyon 2ème, à 14h aux pieds de la statue de la République.
Elle prendra la forme d'une "déambulation festive et intégralement non-violente", où le mot d'ordre est : "Amène ton Avion !" ; chacunE étant invitéE à se fabriquer un avion en carton (voir modèles ici et ).
La déambulation sera suivie d'une réunion publique sur le thème "Contre l'expulsion de la ZAD, contre la reprise des travaux à NDDL, on s'organise !", à la Maison pour tous des Rancy, à 16h, au 249 rue de Vendôme, Lyon 3ème, en vue de préparer les prochaines mobilisations déjà prévues à Lyon les 13 et 16 janvier.

Voici le texte d'appel :

 

Lire la suite...
 
<< Début < Précédent 1 2 Suivant > Fin >>

Page 2 sur 2