Collectifs du Rhône pour un Nouveau Parti Anticapitaliste

Collectifs du Rhône pour un Nouveau Parti Anticapitaliste

Jeunes NPA69
La précarité détruit des vies : rassemblement mardi 12 novembre PDF Imprimer Envoyer
Dimanche, 10 Novembre 2019 20:24

Ce vendredi 8 novembre 2019, un étudiant de Lyon 2 s'est immolé par le feu devant le CROUS de Lyon. Par ce geste devant un lieu de pouvoir, il voulait dénoncer la précarité organisée par une société capitaliste toujours plus violente : « Cette année, faisant une troisième L2, je n'avais pas de bourses. Et même quand j'en avais, 450 euros par mois, est-ce suffisant pour vivre ? ». Brûlé à 90%, il est aujourd'hui entre la vie et la mort.

Le NPA exprime tout son soutien à cet étudiant, à ses proches, à son syndicat Solidaires Etudiant.e.s. Notre espoir, notre souhait le plus ardent, est qu’il vive, qu’il guérisse, et qu’il retrouve avec la santé, la force de poursuivre son combat pour un monde débarrassé de l’exploitation, de l’oppression et du racisme.

Car cet étudiant n’est pas un « paumé » sur lequel il conviendrait d’écraser une larme misérabiliste avant de passer à autre chose. Victime d’une précarité impitoyable qui blesse et tue tous les jours, qui épuise les corps, ferme les esprits et contraint au désespoir, il n’en désigne pas moins lucidement les responsables de ce système insupportable qui écrase des vies pour les intérêts d’une minorité : « J'accuse Macron, Hollande, Sarkozy et l'UE de m'avoir tué, en créant des incertitudes sur l'avenir de toutEs. J'accuse aussi Le Pen et les éditorialistes d'avoir créé des peurs plus que secondaires ».

Oui, les choix politiques sont responsables de la situation sociale et des drames individuels. Le NPA dénonce les politiques qui sont menées depuis des dizaines d'années, encore aggravées par Macron, qui accroissent la précarité des classes populaires, des jeunes et des femmes, qui creusent les inégalités et le taux de pauvreté, qui réduisent l'espérance de vie des personnes précarisées, qui n'offrent qu’un avenir bouché à une jeunesse qui en crève.

Dans sa lettre cet étudiant nous invite à continuer de lutter, notamment pour les 32h de travail hebdomadaire, le salaire étudiant, le salaire à vie...

Lire la suite...
 
Projection débat sur la grève victorieuse des postiers des Hauts de Seine PDF Imprimer Envoyer
Samedi, 19 Octobre 2019 11:27

 
UN BAC = UNE FAC, campagne pour l’inscription de toutes et tous à l’Université PDF Imprimer Envoyer
Mardi, 10 Septembre 2019 20:42

Communiqué du Collectif des étudiant.es étranger.es et sans-papiers, Solidaires étudiant.es et l'UNEF Tacle : « Malgré quelques échanges avec la présidence pour demander l'inscription de près d'une centaine de recalé.es de l'université, la réponse donnée reste très insatisfaisante. Il a été donc décidé, lors de l'AG des « sans facs » du 5/09, d'appeler à un rassemblement le mercredi 11 septembre à 15h15 dans la cour centrale du campus des quais de Lyon 2, pour soutenir la délégation des sans facs qui sera reçu à 16h par la présidente de l'université. Ce rendez-vous n'est autre que le résultat d'un rapport de force puisque la présidente de l'université, ne répondait plus à nos demandes de rencontre. Nous sommes donc dans un moment décisif pour l'inscription des sans-facs et il est primordial que ce mouvement se renforce. Pour cela, il nous semble important que les travailleurs et travailleuses viennent nous soutenir ! Dans la même logique de destruction des services publics et de nos conditions de travail, Macron s'attaque à l'université et à nos conditions d'étude ! Nous devons faire face à ces attaques, contre-attaquer ensemble et cette campagne, au delà du 1er objectif qui est d'inscrire tous et toutes les « sans facs » elle est également une manière de lutter contre toute cette politique de destruction de nos acquis   !  On vous attend nombreux et nombreuses : RASSEMBLEMENT MERCREDI 11 SEPTEMBRE A 15H15 dans la cour centrale du campus des quais de Lyon 2 »

 
Rentrée de la campagne « sans-facs » mercredi 28 août PDF Imprimer Envoyer
Mardi, 27 Août 2019 15:53

Appel du Collectif des Etudiant-es Etranger-es, Solidaires Etudiant-es, et de l'Unef Tacle :

"Étudier est un droit, pas un privilège !  Les dossiers d'inscriptions d'étudiant-es se retrouvant sans affectation s'accumulent. Oublié-es de Parcoursup, refusé-es sous des motifs abracadabrants, il n'est pas question que des étudiant-es se retrouvent sur le bas-côté pour des volontés d'économie! Nous réclamons aussi l'inscription immédiate des étudiant-es étranger-es avec ou sans papiers et/ou demandeurs d'asiles dont beaucoup d'entre eux n'ont même pas eu de réponse de leur candidature. C'est pour cela que Solidaires Etudiant-es, le Collectif des Etudiant-es Etranger-es et l'Unef Tacle mènent la bagarre depuis juillet pour faire inscrire les étudiant-es sans fac.

La cours reprennent bientôt et il nous semble important de commencer à préparer une rentrée combative qui démontrera à la présidence qu'on ne lâchera rien avant d'avoir obtenu l'inscription de tous les sans-facs!

Nous vous attendons nombreux et nombreuses le mercredi 28 août aux rendez-vous suivants :

>>>  Assemblée Générale des sans facs à 14h dans la cour de la cafétéria de Lyon 2 quai

>>> Rassemblement de soutien à l’inscription des « sans facs de Lyon 2 » à 15h dans la cour de la cafétéria de Lyon 2 quai

Pour s'y rendre :  Université Lumières Lyon 2 Berges du Rhones : 86 rue Pasteur, 69007 Accessible en tram (arrêt Rue de l'Université) ou en bus 35 (arrêt Rue de l'Université)"

 
Etudier est un droit, pas un privilège ! AG et rassemblement vendredi 19 juillet PDF Imprimer Envoyer
Vendredi, 19 Juillet 2019 02:42

appel du Collectif des Etudiant-es Etranger-es, de Solidaires Etudiant-es et de l'Unef (Tacle) :
« Parcoursup : un échec total ! L'an passé nous avons connu la première boucherie de Parcoursup : en effet ce sont près de 220 000 néo-bachelier-e-s qui se sont retrouvé-e-s sans place dans l'enseignement supérieur. On compte à peu près 180 000 condidat-e-s qui auraient quitté-e-s la plateforme en cours et 45 000 considéré-e-s comme inactif-ves. Au total, ce sont environ un quart des candidat-e-s qui n'ont pas eu d'affectation. Face à une plateforme qui a rencontré de nombreux défauts, des délais très courts, un nombre de place réduit et une pression considérablement importante (communication ministérielle, avis des conseils de classe, etc..), beaucoup de jeunes ont choisis des filiaires par défauts par peur de se retrouver sur le carreau.

Sélection en Master... La loi légalisant la sélection en Master qui existe depuis 2016 ne garantit plus une place en master malgré l'obtention d'une licence. Cela bloque l'accès à la poursuite d'étude à de nombreuxses étudiant-e-s, avec des p laces en master réduites ou une obligation à la mobilité avec très peu d'aide.

Bienvenue en France : c'est une arnaque ! Cette année nous avons fait face à la mise en place du programme Bienvenue en France augmentant les frais d'inscriptions pour les étudiant-es venant de l'extérieur de l'Union Européenne en passant à 2700€ de frais d'inscription en licence et 3770€ en Master. Par ailleurs, la plateforme Campus France par laquelle passe les,gine, interdiction de demander lors d'une candidature...

Une université adaptée aux besoin du grand patronat Le gouvernement, en sélectionnant d'autant plus et en augmentant les frais d'inscriptions, fait le choix de fermer les universités aux classes populaires et de réduire le budget des université. Cela lui permet de s'adapter aux besoin du patronat en faisant des économies sur l'éducation!

Si vous êtes :
- LYCEEN.E REFUSE.E DANS VOTRE VOEUX DE REFERENCE
- LYCEN.E NON INSCRIT.E SUR PARCOURSUP
- LYCEN.E REFUSE.E OU EN ATTENTE SUR TOUS VOS VOEUX
- ETUDIANT.E ETRANGER.E AVEC OU SANS PAPIER REFUSE.E
- ETUDIANT.E DONT LA REORIENTATION A ETE REFUSEE
- ETUDIANT.E REFUSE.E EN MASTER
Prenez contact avec nous !

Lire la suite...
 
Rassemblement festif pour la dépénalisation du cannabis mardi 18 juin PDF Imprimer Envoyer
Dimanche, 16 Juin 2019 21:30

Le NPA soutient le rassemblement organisé par le Collectif d'information et de recherche cannabique (CIRC) de Lyon, en partenariat avec Principes Actifs, le GRECC, les Jeunes Ecologistes Lyonnais, Europe Ecologie les Verts, Ananda & Cie, Lyon Sold'Jah, la Ligue des droits de l'Homme, AIDES, son rassemblement festif annuel pour réclamer une réforme de la politique en matière de cannabis.

Le mardi 18 juin 2019 de 18 h à minuit, Parc des berges, Lyon 7e.
(Entrée : rue Jonas Salk, métro B Stade de Gerland, tram T1 Halle Tony Garnier)
Musical entertainment by Bredda Soundsystem & friends.
Buvette, stands d'information, prise de parole.

Un nombre croissant de pays actent l’échec des politiques des drogues répressives et engagent des réformes majeures, grâce notamment à l’implication active des citoyens invités à participer à cette 27e édition de l'« Appel du 18 joint ».

À l'international, l'événement majeur de l'année est la légalisation du cannabis récréatif au Canada : en six mois, le nombre de nouveaux usagers a certes augmenté (50 % ont 45 ans et +), mais on constate ni hausse des accidents ni impact au travail... L'opinion s'inquiète de l'accès futur des jeunes aux produits comestibles du cannabis (sur le marché en automne).
Aux États-Unis, l'usage récréatif est autorisé dans un 10e État, le Michigan, et un 11e, l'Illinois, et bientôt à New York, en Floride, au New Hampshire, au Nouveau Mexique, au Connecticut. Plébiscitée par l'opinion américaine (favorable à 61 %), la légalisation du cannabis génère des profits et un nombre record d'emplois légaux...

Lire la suite...
 
Journée mondiale du cannabis : marche samedi 4 mai à Lyon 2ème PDF Imprimer Envoyer
Mercredi, 01 Mai 2019 20:59

communiqué du Collectif d'Information et de Recherche Cannabique de Lyon :


"Les antiprohibitionnistes du monde entier vont battre le pavé le 4 mai à Lyon à l’occasion de la “Marche mondiale du cannabis” pour revendiquer une réforme de la politique en la matière
Comme chaque année depuis 2001 en France, le Collectif d'Information et de Recherche Cannabique de Lyon (CIRC), Principes Actifs, le GRECC (Groupe de Recherche et d’Etudes Cliniques sur les Cannabinoïdes), les Jeunes écologistes lyonnais, Europe Ecologie - Les Verts, la Ligue des Droits de l'Homme, le Nouveau Parti Anticapitaliste,

l'association de lutte contre le sida AIDES, ainsi que les associations Ananda et Cie, et Bredda Sound System participent à la Marche mondiale du cannabis 2019, qui se déroule dans plus de 700 villes de 65 pays.

Alors que l’ONU persiste dans une prohibition qui ne cesse d’échouer, les partisans d’une réforme pragmatique de la politique des drogues, soutenus par une opinion publique de plus en plus favorable à leur cause, se mobilisent pour...

Lire la suite...
 
Mobilisation à Lyon 2 PDF Imprimer Envoyer
Lundi, 02 Décembre 2013 11:25

Une Assemblée Générale des étudiant-es de Lyon 2 s'est tenue sur le campus de Bron mardi 26 novembre, rassemblant plus de 500 étudiant-es.

Elle intervenait quelques jours après la scandaleuse répression du mouvement étudiant par le Président de Lyon 2. Jeudi dernier, en effet, à l’occasion d’un « Congrès élargi » supposé remédier à la crise de direction de l’Université (plusieurs vice-présidents ont démissionné), des étudiant-es ont souhaité faire entendre leur point de vue sur la politique d’austérité imposée à l’université. Tout dialogue a été refusé et le Président a fait intervenir les CRS dans l’enceinte même de l’Université. Les flics n’ont rien à faire sur les campus !

Six militant-e-s ont été arrêté-es et ont passé la nuit en garde à vue.

Par ses votes, l’Assemblée Générale des étudiant-es du 26 novembre a dénoncé la répression, affirmé sa solidarité avec les 6 étudiant-es, et exigé l’arrêt immédiat des poursuites.

Elle a, par ailleurs, réaffirmé sa mobilisation contre les lois LRU et Fioraso, contre la privatisation de l’université, les mises en concurrence des sites et des formations, et contre l’austérité qui frappe de plein fouet la jeunesse et le monde du travail. Les étudiant-e-s ont ainsi participé à la manifestation du vendredi 29 novembre, place Bellecour, avec des salarié-es d'entreprises en luttes.

Des contacts sont par ailleurs en cours avec les étudiants mobilisé-es de Lyon 1 et Lyon 3 il faut organiser une mobilisation unitaire des universités lyonnaises.

Dans ce sens, une Assemblée Générale de tous les étudiants des Universités Lyon 1, Lyon 2 et Lyon 3 est prévue le jeudi 6 décembre sur le campus de Bron. Un des enjeux de cette AG sera alors d'organiser la journée nationale de mobilisation  du 10 décembre. Car ce mouvement s’inscrit dans une dynamique de luttes qui voit de nombreuses universités se mobiliser.

A ce titre, l’AG a voté « l’Appel de la 1ère Coordination Nationale des Universités en lutte du 23 et 24 novembre 2013 ».

Le NPA est solidaire et partie prenante du mouvement pour l'abrogation des lois LRU et Fioraso (http://www.npa2009.org/node/37827)

Le NPA exige, par ailleurs, l'arrêt immédiat des poursuites contre les étudiant-e-s de Lyon 2.