Collectifs du Rhône pour un Nouveau Parti Anticapitaliste

Collectifs du Rhône pour un Nouveau Parti Anticapitaliste

Algérie, 1 an de processus révolutionnaire, conférence vendredi 6 mars PDF Imprimer Envoyer
Internationalisme
Jeudi, 05 Mars 2020 08:02

"Algérie, le soulèvement citoyen dans le temps long"
Avec Jean-Pierre Filiu, historien et arabisant, professeur des universités à Sciences Po, animateur sur le site du "Monde" du blog "Un si proche Orient" et auteur du tout récent ouvrage: "Algérie, la nouvelle indépendance", Le Seuil, décembre 2019.
et Ahmed Dahmani, économiste, enseignant-chercheur en retraite, a enseigné l’économie à l'université de Tizi-ouzou (Algérie), puis à l'université d'Orsay à Paris XI, il est auteur de nombreux travaux sur l'Algérie dont l'ouvrage tiré de sa thèse "L'Algérie à l'épreuve : économie politique des reformes 1980-1987", Casbah Editions et l'Harmattan 1999
Le vendredi  6 mars 2020 à 19h00

conférence débat organisée par Le FORSEM  et Coup de Soleil Rhône Alpes  :
À la Bourse du Travail de Lyon, place Guichard 69003 Lyon
(Métro B – Station Place Guichard)
(accès par l’entrée située près de l’angle des rues Créqui et Mazenod - la grande salle des congrès)
Avec le soutien de : Ligue des Droits de l’Homme 69, Tamurt, Collectif des Algériens de France (CAF), Maison des passages, Ensemble, Parti Ouvrier Indépendant (POI), Libre-pensée Rhône, Groupe de Réflexion et d’Action Métropolitain (GRAM), Nouveau Parti Anticapitaliste (NPA), Mouvement de la paix, Agir pour l'Égalité/SOS Racisme Rhône, EELV Lyon

Le point de vue de Samir Larabi, membre du Parti socialiste des travailleurs (Algèrie)

19 février 2019-19 février 2020, déjà une année est passée depuis le début du processus révolutionnaire en cours. Jamais le pays n’a connu dans son histoire et dans le répertoire des mouvements sociaux, un mouvement populaire aussi dense et...

Lire la suite...
 
Rassemblement mercredi 4 mars des salariéEs du maintien à domicile et du service à la personne PDF Imprimer Envoyer
Entreprises
Mercredi, 04 Mars 2020 09:59

"Aides à Domicile, Auxiliaires de vie, Soignants, Administratifs, Quelque soient nos employeurs : associations, entreprises, services publics
Cessons le travail, pour porter nos revendications à l’Agence Régionale de Santé (C'est l'antenne du ministère de la santé, lequel décide des financements et la validation des accords)
MERCREDI 4 MARS 14H30 241 rue Garibaldi  69003 LYON Métro D « Garibaldi »

EXIGEONS une augmentation générale des salaires
Les salaires stagnent, ils restent au SMIC où à peine au-dessus
La plupart des temps partiels sont imposés
La modulation réduit la majoration des heures complémentaires ou supplémentaires
EXIGEONS le paiement pour tous les déplacements
Paiement du temps réel de déplacement
Remboursement intégral des frais au tarif fiscal
Respect des Conventions Collectives
EXIGEONS l’amélioration des conditions de travail, des embauches, des formations, des plannings réalistes et réguliers

contact : http://cgt-aideadomicilelyon78.blogspot.fr       Facebook : Aide Domicile Huitième Syndicat    Cette adresse email est protégée contre les robots des spammeurs, vous devez activer Javascript pour la voir. "

 
Rassemblement lundi 2 mars : Ne laissons pas passer le 49-3 de ce gouvernement illégitime ! PDF Imprimer Envoyer
Entreprises
Lundi, 02 Mars 2020 09:24

Les Unions Départementales CGT, FO, ... appellent à un rassemblement lundi 2 mars à 18h devant la Préfecture (quai Augagneur, à Lyon 3ème)

Macron a donc décidé d’utiliser l’article 49-3 de la Constitution pour faire passer la réforme des retraites à l’Assemblée. Cela fait plusieurs jours qu’E. Philippe prépare les esprits avec des arguments sur l’enlisement des discussions, qui seraient dû à l’obstruction de la France insoumise et du PCF.
La réalité est que le 49-3 est toujours un moyen autoritaire, particulièrement antidémocratique, de faire passer une loi. Il s’agit de limiter les débats parlementaires, déjà en procédure « accélérée », ce qui n’avait aucun sens pour une telle réforme, structurelle, et de limiter les possibilités des mobilisations sociales, en accélérant les choses. Il s’agit aussi, pour un gouvernement, en engager sa responsabilité devant un vote de confiance dans les jours suivants, de mettre tout son poids dans la balance, de lier son existence à une réforme.
Alors que le gouvernement est doublement illégitime, avec un président élu avec 16% des voix des inscrits au premier tour et avec une grande majorité de la population opposée à sa réforme, notre vision est qu’effectivement le sort de Macron et de sa réforme doivent être liés : ils doivent dégager tous les deux.
Le NPA appelle à manifester, selon les villes, devant l’Assemblée nationale et les Préfectures, pour protester contre cette mesure antidémocratique, et à construire un mouvement de grève de masse, uni, dans les prochains jours. Alors que le pouvoir accélère et veut passer en force, nous ne pouvons pas attendre le 31 mars pour une riposte nationale de masse. En s’appuyant sur les mobilisations du 5 mars dans l’enseignement supérieur, du 8 mars, du 14 mars et du 31 mars, allons-y touTEs ensemble, construisons une grève générale pour gagner.

 
Contre le passage en force du pouvoir, maintenons la mobilisation contre la réforme des retraites ! PDF Imprimer Envoyer
Entreprises
Mercredi, 26 Février 2020 16:05

Rassemblement intersyndical  contre la répression jeudi 27 février de 12h à 14 h,

devant la Cour d’Appel de Lyon (quai R. Rolland – métro Vieux Lyon)

Manifestation intersyndicale en défense des retraites jeudi 5 mars à 11H30 de Jean Macé à Bellecour

Pour les droits des femmes, grève dimanche 8 mars et manif à 15h (Bellecour)

à l'appel du Collectif pur les Droits des Femmes

 

Ils ne respectent rien, pas même leur prétendu système démocratique… Lors du débat parlementaire sur le projet de loi sur les retraites, le gouvernement multiplie les déclarations et les signaux pour préparer l’opinion à une « adoption » au 49-3, c’est-à-dire sans vote de l’Assemblée nationale. Il y a donc urgence à retrouver le chemin de la mobilisation, de la grève, pour les faire reculer.

Le gouvernement veut aller vite et cogner fort

La crise politique continue de travailler la macronie. Après « l’affaire Griveaux » affaiblissant encore plus une campagne parisienne marquée par un rejet très fort du parti de gouvernement, la démission d’une députée LREM de l’Hérault vendredi dernier fait suite à une vingtaine d’autres, dénonçant « un mouvement hors sol, indifférent aux territoires »…
Pour tenter de dépasser cette crise, Macron fait feu de tout bois pour détourner de la question sociale des retraites : ...

Lire la suite...
 
Dimanche 23 février : FÊTE du Collectif RESF Jeunes 69 PDF Imprimer Envoyer
Divers
Vendredi, 21 Février 2020 10:54


VENEZ NOMBREUX à la FÊTE de SOUTIEN

au Collectif Réseau Education Sans Frontières jeunes


– des extraits de la prochaine création de Waninga,
– témoignages et textes inédits de Kélétigui,
– chants d’Abou (accompagné à la guitare, la percussion et la contrebasse),
– slam avec Pierre,
– une version courte de Exils adolescents d’Antoine Dubos


Entrée prix libre et Buffet sur place

 
Pour nos retraites, grève jeudi 20 février et manif à 11h30 à partir de la Manufacture des tabacs PDF Imprimer Envoyer
Entreprises
Samedi, 15 Février 2020 13:35

extraits du communiqué des organisations syndicales CGT, FO, FSU, Solidaires, CNT, CNT SO, UNL et UNEF du département du Rhône :
"C’est dans ce contexte de mobilisation continue que nos organisations syndicales et de jeunesse, appellent l’ensemble de la jeunesse, des salarié.es, des privé.es d’emploi, des retraité.es à une nouvelle journée de convergence de grèves et de manifestation : Le jeudi 20 février, à partir de 11H30, à la Manufacture des Tabacs en direction de la place Bellecour (...)
Sans présager des mobilisations qui pourraient se tenir avant, elles appellent à préparer d’ores et déjà la mobilisation, autour du 8 mars, journée internationale de lutte pour les droits des femmes. Elles seraient effectivement les plus grandes perdantes, avec ce projet de loi sur les retraites.

Résolution du NPA sur la situation :

La mobilisation que nous connaissons aujourd’hui contre le gouvernement est une marque supplémentaire du fait que nous sommes entrés dans une nouvelle phase de la lutte des classes. Les mobilisations en Amérique du Sud, en Algérie, au Moyen-Orient, ou encore en Guyane, ainsi que les Gilets jaunes, ont montré certaines caractéristiques de cette période : des révoltes massives contre des pouvoirs de plus en plus libéraux et autoritaires.

Les délimitations de classe sont complexes, inachevées, des couches intermédiaires se mettent en mouvement avec le prolétariat, ici des cadres, là des artisanEs, des enseignantEs d’université, des avocatEs…

Lire la suite...
 
Contre Macron et son monde, marche mercredi 5 à 17h, grève et manif jeudi 6 février à 11h30 PDF Imprimer Envoyer
Entreprises
Dimanche, 02 Février 2020 11:33
fin du communiqué CGT, FO, FSU, Solidaires, CNT, CNT SO, UNEF, UNL du Rhône :
«  Le 5 Février, les organisations syndicales du Rhône soutiennent l’initiative de mobilisation des organisations de jeunesse et encouragent à construire des initiatives locales et diversifiées, à interpeller les parlementaires et les candidats aux élections municipales. Elles appellent les salarié-es et les citoyen-ne-s à participer massivement à une manifestation aux flambeaux : le mercredi 5 Février 2020 à 17h au départ de la place Lyautey en direction de la place Bellecour.
Elles appellent à faire du jeudi 6 février une nouvelle journée interprofessionnelle de grève et de manifestations à l’occasion du début des travaux de la commission spéciale de l’Assemblée Nationale : le jeudi 6 Février à 11h30, à Lyon une manifestation se tiendra au départ de la manufacture des Tabacs en direction de la place Bellecour. »

L’appel du NPA :

« Pour nos retraites, Contre Macron et son monde, C’est dans la rue que ça se passe !

Sans surprise, la nouvelle journée nationale de mobilisation et de grève appelée par l’intersyndicale interprofessionnelle mercredi a été...

Lire la suite...
 
TUNA ALTINEL EST ACQUITTÉ. LA MOBILISATION A PAYÉ ! PDF Imprimer Envoyer
Internationalisme
Samedi, 01 Février 2020 15:20

COMMUNIQUÉ du Comité Lyonnais pour la Libération de Tuna Altinel :
"TUNA ALTINEL EST ACQUITTÉ. LA MOBILISATION A PAYÉ !
Vendredi 24 janvier 2020 nous apprenions que le tribunal de Balıkesir en Turquie chargé de juger notre ami et collègue Tuna Altinel avait prononcé son acquittement.
Tuna Altinel, universitaire, maître de conférences depuis plus de 20 ans en mathématiques à l'Institut Camille Jordan de l'Université Lyon 1 était poursuivi pour « propagande pour une organisation terroriste » suite à sa participation comme interprète à une réunion publique, intitulée « Cizre, histoire d’un massacre », organisée par l’association Amitiés Kurdes de Lyon (dont il est membre) à Villeurbanne le 21 février 2019. Il avait été arrêté par les autorités turques en mai dernier puis libéré lors de la première audience après 80 jours de détention préventive.

Nous nous réjouissons très vivement de cette décision arrachée à la « justice » turque, le plus souvent aux ordres du dictateur Erdogan. Sans doute faut-il voir là le résultat d’abord du courage et de la détermination de Tuna, mais aussi le fruit de la mobilisation qui s’est opérée pour sa défense. Tant par celle de ses collègues mathématiciens (qui a pris une dimension internationale) que celle de nombreuses associations, partis et syndicats regroupés au sein du Comité Lyonnais pour la Libération de Tuna Altinel.
Cela prouve que, même face aux dénis de démocratie et aux atteintes aux droits humains la mobilisation paie !
Mais il ne faut pas en rester là : si Tuna est acquitté, il faut désormais que son passeport lui soit restitué pour qu’il retrouve sa pleine liberté de circulation et puisse rentrer en France si et quand il le désire."
C’est pourquoi, au-delà de notre satisfaction, il nous faut rester mobilisés et prêts à agir jusqu’à la restitution de son passeport !


 
Réunion débat vendredi 31 janvier sur la résistance des kurdes du Rojava PDF Imprimer Envoyer
Internationalisme
Jeudi, 30 Janvier 2020 20:23
communiqué de Amitiés kurdes de Lyon :
« LES KURDES RÉSISTENT AU ROJAVA ! NOUS SOMMES À LEURS CÔTÉS !

Depuis 5 ans, nous avions l’habitude en cette fin janvier de nous réunir pour fêter la victoire des forces kurdes : il y a 5 ans en effet les YPG/YPG arrêtèrent l’avancée des djihadistes de Daesh dans la ville de Syrie du nord mondialement connue depuis sous le nom de Kobané, dans cette province à majorité kurde connue, elle, sous le nom de Rojava.
Dans cette région, en accord avec les populations locales, les Kurdes ont mené une politique originale et audacieuse de libération sociale, d’émancipation des femmes, d’égalité des ethnies, de leurs langues, de leurs cultures, d’écologie et de laïcité dans le respect de toutes les expressions religieuses.

Le 9 octobre dernier, le dictateur turc Erdogan lançait son armée, alliée pour ce faire aux djihadistes de Daesh en quête de revanche, à l’assaut du Rojava. Agression autorisée par le retrait décrété par Trump des troupes américaines de la région ; par cet acte de trahison, les occidentaux laissaient tomber les Kurdes qui, après leur avoir servi de chair à canon contre Daesh, ne leur étaient plus d’aucune utilité et même développaient un modèle de société inquiétante pour l’occident libéral.

Aujourd’hui, l’armée turque et les djihadistes occupent la région. Si des combats ont encore lieu, le bilan humain est dramatique...

Lire la suite...
 
Toujours mobilisé-e-s : grèves, manifs (mercredi 29 janvier à 13h30), blocages, on est toujours là ! PDF Imprimer Envoyer
Entreprises
Dimanche, 26 Janvier 2020 19:43

L'Intersyndicale du Rhône appelle à la grève mercredi avec manif à partir de la Manufacture des tabacs

La semaine qui vient de s’écouler est éclairante sur la réalité de ce pouvoir. Ainsi lundi, Macron et 19 membres du gouvernement ont reçu en grandes pompes le grand patronat international... au Château de Versailles : Coca-Cola, Google, Toyota, Rolls Royce... Une véritable provocation : Macron se prend vraiment pour un nouveau roi de France qui reçoit les grandes fortunes, alors que nous sommes mobiliséEs pour éviter que le montant de nos pensions de retraites ne baisse dramatiquement avec son projet de loi.
Mercredi, on apprenait, énième rebondissement, qu’un témoin met en cause directement des membres de l’Élysée dans la « disparition » fort opportune des deux coffre-forts de Benalla… Quand la raison d’État sert à couvrir les petites frappes à son service.

Cotiser plus et travailler plus longtemps, stop !

Comme le projet de loi le révèle, cette réforme est un cadeau aux grandes sociétés des assurances... qui nous fera perdre plusieurs centaines d’euros par mois sur nos pensions s’il est mis en place. Et l’analyse de l’étude d’impact venue du gouvernement lui-même montre que la réforme pénaliserait les départs avant l’âge pivot et profiterait à ceux qui travailleraient plus tard... En d’autres termes, elle obligera les salariéEs à travailler jusqu’à au moins 66 ans pour avoir une vraie retraite.
Cela montre la nécessité de continuer à se mobiliser si nous ne voulons pas que le slogan « quand tout sera privé, on sera privé de tout » devienne une réalité...

Lire la suite...
 
Rassemblement samedi 25 janvier à partir de 14h30 contre la répression en Algérie PDF Imprimer Envoyer
Internationalisme
Samedi, 25 Janvier 2020 07:50

devant le consulat d’Algérie, 126 rue Vauban à Lyon 6ème
Le NPA s'est joint aux associations et partis (Fédération du Rhône de la Ligue des Droits de l’Homme, Fédération du Rhône de la Libre Pensée, Mouvement de la Paix, Forum de Solidarité Euro-Méditerranéenne (FORSEM), Collectif des Algériens de France (CAF), Ensemble ! 69, Parti Ouvrier Indépendant (POI comité du Rhône), La France Insoumise Lyon 8ème, Agir pour l'égalité, SOS Racisme Rhône, Groupe de Réflexion et d'Actions Métropolitaines) qui ont adressé un courrier et demandé à être reçus :


"Alors que, comme elle, des centaines d’hommes et de femmes - Karim Tabbou, Ab-delouaheb Fersaoui, Samir Benlarbi, Fodil Boumala, Nour El Houda Oggadi, et bien d’autres - continuent d’être poursuivis, condamnés et emprisonnés en Algérie pour des motifs politiques et pour avoir exprimé leurs opinions, nous sommes alertés sur la situation préoccupante de Mme Louisa Hanoune, secrétaire générale du Parti des Travailleurs, qui entame son neuvième mois de prison.
Devant la persistance et la récurrence des malaises qu’elle connaît depuis plusieurs semaines, nous exprimons nos vives inquiétudes et tenons pour responsables les pouvoirs publics de cette situation et de toute conséquence ou évolution fâcheuses de son état de santé. Louisa Hanoune a été condamnée par un Tribunal militaire en première instance à 15 ans de prison ferme lors d’un procès politique expéditif non public. Nous interpellons les plus hautes autorités de l’État sur la nécessité absolue de sa libération immédiate et inconditionnelle, car elle est victime de la criminalisation de l’action politique.
Nous associons à cette exigence, celle de la libération immédiate de toutes les femmes et tous les hommes détenus en raison de leurs opinions, et de l’abandon de toute poursuite contre eux."

 
Soirée de soutien des squats de l'Amphi Z vendredi 24 janvier PDF Imprimer Envoyer
Divers
Jeudi, 23 Janvier 2020 23:01
 
Fête de soutien aux grévistes pour les retraites jeudi 23 janvier à Villeurbanne PDF Imprimer Envoyer
Entreprises
Mardi, 21 Janvier 2020 23:38

 
Conférence-débat sur le mouvement populaire dans le Rif marocain jeudi 23 janvier à 18h30 PDF Imprimer Envoyer
Internationalisme
Dimanche, 19 Janvier 2020 20:26

organisée par le Forum de Solidarité Euro-Méditerranéenne
Maroc : Le Hirak du Rif et la question des droits de l'homme
Avec Khadija RYADI, lauréate du Prix 2013 de l'ONU pour la cause des droits de l'homme, ancienne présidente de l'association marocaine des droits humains (AMDH)
à la Maison des passages 44, rue Saint-Georges 69005 Lyon (métro Vieux Lyon)

Le point de vue du NPA :

"Contre la dictature de Mohamed VI, solidarité avec le peuple rifain et ses prisonniers !

En 2019, la justice « indépendante » de la dictature de Mohamed VI a confirmé, après un simulacre de procès, les lourdes peines allant jusqu’à 20 ans de prison pour les principaux animateurs du Hirak rifain.  Boycotté par les concernés, ce procès et ces peines confirment le retour aux années de plomb et la permanence d’une gestion quasi coloniale de la région du Rif, toujours maintenu sous une chape de plomb sécuritaire.  

Au total, ce sont 360 années de prison qui ont été infligées aux 53 détenus politiques, dont le seul crime est d’avoir manifesté pacifiquement pour des droits élémentaires et réclamé la dignité pour le peuple du Rif. 53 détenus auxquels s’ajoutent 500 autres prisonniers, arrêtés depuis le début de la mobilisation. Les détenus politiques de la prison d’Okacha, à Casablanca, ont assisté à une militarisation de leurs quartiers pénitentiaires après la confirmation des peines. Les prisonniers Nasser Zefzafi, condamné à 20 ans de prison ferme, et Mohamed El Haki, condamné à 15 ans, se sont cousus la bouche avec des aiguilles et du fil, en signe de protestation, et ont été suivis par d’autres depuis...

Lire la suite...
 
Rassemblement samedi 18 janvier à 15h place de la République à Lyon 2ème PDF Imprimer Envoyer
Internationalisme
Vendredi, 17 Janvier 2020 11:35
QUI EST TUNA ALTINEL? "Tuna, de nationalité turque, est universitaire, maître de conférences depuis plus de 20 ans en mathématiques à l'Institut Camille Jordan de l'Université Lyon 1.
Son passeport lui a été confisqué le 12 avril 2019 alors qu'il rentrait dans son pays pour voir sa famille.

Il a été arrêté le 10 mai 2019 et mis en détention provisoire le lendemain. Il a été emprisonné (sans procès) plus de 2 mois, relâché mais son passeport ne lui a pas été rendu et il ne peut donc pas rentrer en France.

QUE LUI REPROCHE LE DICTATEUR ERDOGAN ?
"Il est actuellement en attente de la troisième audience de son procès qui aura lieu le 24 janvier 2020. Il est accusé de «propagande pour une organisation terroriste» (ce qui est hélas extrêmement banal aujourd’hui en Turquie!) et risque 1 à 5 années de prison!"

QUEL «CRIME» A-T-IL COMMIS?
Il lui a été reproché d’avoir signé (comme plus de 2000 de ses collègues) une pétition des «Universitaires pour la paix» dénonçant les pratiques de l’armée turque dans le Kurdistan de Turquie; procès au cours duquel il a été acquitté. Mais aujourd’hui, il est poursuivi pour avoir été l' interprète franco-turc lors d’une réunion publique organisée tout à fait légalement
Villeurbanne par l’association Amitiés Kurdes de Lyon-Rhône Alpes (dont le consulat turc
Lyon avait –en vain évidemment- demandé l’interdiction à la préfecture du Rhône). Réunion au cours de laquelle avaient été dénoncés les crimes de guerre commis par l’armée turque contre la population civile dans la ville de Cizre (au Kurdistan turc) en 2016.
Pour protester contre ce procès et exiger l' ACQUITTEMENT DE TUNA ET LA RESTITUTION DE SON PASSEPORT,...

Lire la suite...
 
Pour les retraites, poursuite de la grève, marche aux flambeaux jeudi 23 et manif vendredi 24 janvie PDF Imprimer Envoyer
Entreprises
Vendredi, 17 Janvier 2020 10:58

"Les organisations syndicales CGT, FO, FSU, Solidaires, CFE CGC, CNT, CNT-SO, UNEF, UNL du Rhône appellent l’ensemble du monde du travail et la jeunesse à poursuivre et renforcer la grève y compris reconductible là où les salarié.es le décident.
Elles appellent à 3 journées de grève et de convergences interprofessionnelles sur tout le territoire, les 22 ,23 et 24 janvier. Elles proposent d’organiser une « marche aux flambeaux » qui partirait à 16 H 30 le jeudi 23 janvier depuis la gare part dieu coté villette et qui se terminera au niveau du CCVA afin de rejoindre l’initiative festive intersyndicale.
Elles appellent à faire du vendredi 24 janvier, date du conseil des ministres qui devrait examiner le projet de loi, une journée massive de grève et une manifestation interprofessionnelle qui partira à 11 H 30 depuis la manufacture des tabacs en direction de la place Bellecour."

Pour le NPA, le retrait provisoire de l’âge pivot n’est qu’une manipulation visant à faire avaler l’ensemble du projet de contre-réforme.

Opération d’enfumage

Le Premier ministre a d’ailleurs précisé qu’il y aura dans tous les cas un « âge d’équilibre ». Ce retrait hypothétique est donc un leurre, qui n’a d’ailleurs pas longtemps fait illusion tant la manœuvre est grossière. L’annonce de décisions par ordonnances, d’une procédure parlementaire accélérée, ne laisse pas le moindre doute sur les intentions du pouvoir de passer en force.
La conférence sur le financement des retraites s’inscrit dans la même logique d’enfumage, puisqu’il s’agira pour les capitalistes de ne pas augmenter leur part dans le financement, ce qui signifie que ce seront les salariéEs qui devront payer.
En fixant à 14 % la part du PIB maximale allouée aux retraites, la réforme aboutira mécaniquement à une baisse des pensions et un allongement de la durée de cotisation. Faire baisser massivement nos retraites est bien l’objectif du patronat et du gouvernement pour offrir sur un plateau des dizaines de milliards d’euros aux assurances privées et fonds de pensions vers lesquels vont se tourner celles et ceux qui en ont les moyens. Les conflits d’intérêts entre le pouvoir et des groupes comme BlackRock en sont le révélateur !...

Lire la suite...
 
Manif mardi 14 Janvier à 10h Place Bellecour direction Bourse du travail PDF Imprimer Envoyer
Service public
Dimanche, 12 Janvier 2020 14:47

communiqué CFDT Interco, Fédération Nationales des Educatrices de Jeunes Enfants et CGT Ville de Lyon :


"La qualité de l’accueil du jeune enfant au sein des différents modes de garde collectifs ou individuels est une préoccupation forte des professionnel.les de la petite enfance.
Ainsi depuis l’annonce par le gouvernement Macron d’une énième réforme des modes d’accueil, les professionnel.les de la petite enfance dans le cadre du collectif “Pas de bébés à la consigne ” se sont à nouveau mobilisé.es car ils refusent une dégradation de la prise en charge du jeune enfant et de sa famille et donc de leurs conditions de travail.
Grâce à la mobilisation massive des professionnels. Les de la Petite Enfance, au travail des partenaires sociaux du collectif “ Pas de bébés à la consigne ”, des avancées ont été obtenues.
Maintien du taux d’encadrement d’ 1 professionnel. Le qualifiée pour 5 enfants qui ne marchent pas et d’1 pour 8 enfants marcheurs en crèche ;
- Maintien du ratio entre professionnels.les diplômé.es et qualifié.es ;
- Maintien des 7m2 de surface d’accueil par enfant mais avec un régime dérogatoire.

Mais le compte n’y est pas ! Les professionnel.les de la Petite Enfance dénoncent ce projet et :
- Refusent que pour les grandes villes, les structures d’accueil puissent descendre à 5.5m2 la superficie de l’espace de vie par enfant.
- Refusent d’accueillir régulièrement 15% d’enfants supplémentaires sans personnel supplémentaire ;...

Lire la suite...
 
Pour le retrait de la réforme des retraites, comment amplifier la grève ? PDF Imprimer Envoyer
Entreprises
Samedi, 11 Janvier 2020 10:45

Les organisations syndicales CGT, FO, FSU, Solidaires, CFE CGC, CNT, CNT-SO, UNEF, UNL du Rhône appellent à :

- grève et manif mardi 14 janvier à 11h30 de la place J.Jaurès (Lyon 7ème, métro J.Jaurès) à la Région (Confluence)

- grève et AG dans les entreprises mercredi 15 janvier

- grève et manif jeudi 16 janvier à 11h30 de la Manufacture des Tabacs (métro Sans Souci) à Bellecour


La nouvelle journée nationale de grève et de manifestat-ions ce jeudi 9 janvier a montré un mouvement qui ne faiblit pas : remontée du taux de grévistes chez les  cheminotEs et à la RATP, grèves importantes dans d’autres secteurs comme l’éducation nationale, une participation des autres fonctions publiques et du privé qui commence à se voir, et partout des manifestations massives de la même ampleur que les précédentes. En attendant d’être à nouveau dans la rue ce samedi et en grève la semaine prochaine...

Ni amendable ni négociable

Les prétendues « négociations » avec ce gouvernement ne servent à rien, tant Macron, Philippe et Cie restent arc-boutés sur la défense de leur projet de retraite à points. Ils cherchent à remettre en selle certaines directions syndicales, en particulier la CFDT et de l’UNSA, marginalisées depuis plusieurs semaines par la lutte. Ils proposent de centrer la discussion uniquement de « l’âge pivot » alors que c’est le principe même de la retraite à points, qui réduirait les pensions de tout le monde de plusieurs centaines d’euros par mois que l’on soit du public ou du privé, qui est rejeté. C’est pour ça qu’il faut obtenir le retrait pure et simple du projet de loi.

Le mouvement de contestation refuse le jeu qui reviendrait à nous faire avaler un recul social en 2 temps :...

Lire la suite...
 
Tou-te-s ensemble dans la grève ! Manif vendredi 10 et samedi 11 janvier PDF Imprimer Envoyer
Entreprises
Jeudi, 09 Janvier 2020 21:44

manif vendredi 10 à 11h du métro Mermoz Pinel puis rassemblement devant le siège du patronat (60, avenue Mermoz, Lyon 8ème)
manif à l’appel de l’Intersyndicale samedi 11 janvier à 14h depuis la place Marechal Lyautey (métro Foch) jusqu'à Bellecour

Pour le retrait total de la réforme, Contre Macron, Tou-te-s ensemble dans la grève !

Après mardi, la journée dite de « négociation », rien n’a bougé du coté gouvernemental. Si celui-ci cherche à créer un climat de démobilisation en discutant de « l’âge pivot » qu’il pourrait aménager, il ne revient pas sur l’ensemble de sa réforme. Pendant ce temps, le mouvement continue, gagnant même de nouveaux secteurs. Tout est possible ces prochains jours.

Depuis trois semaines, le pouvoir avait donné rendez-vous aux organisations syndicales pour un nouveau round de « discussions » ce mardi 7 janvier. Une journée qui n’a à peu près servie à rien, tant Macron, Philippe et Cie restent arc-boutés sur la défense de leur retraite à points dont personne ne veut. Espérant trouver une issue à la mobilisation qui dure depuis plus d’un mois, ils cherchent à remettre en selle certaines directions syndicales, en particulier celles de la CFDT et de l’UNSA, marginalisées depuis plusieurs semaines par la radicalité de la lutte, en proposant de discuter uniquement de « l’âge pivot ». Ils annoncent même vouloir discuter vendredi de la tenue d’une possible « conférence sur le financement » du système de retraites, proposition venue de la direction de la CFDT...
Le mouvement de contestation n’est pas dupe de ce petit jeu qui reviendrait à nous faire avaler un recul social en deux temps : accepter aujourd’hui la réforme « systémique », c’est-à-dire une retraite à points qui se traduira par une baisse des pensions, et dans quelques mois (en plein cœur de l’été ?), à l’issue de « discussions » entre le gouvernement et les directions syndicales les plus dociles, la dimension « paramétrique », c’est-à-dire le recul de l’âge de départ à la retraite selon différentes modalités (mise en place d’un « âge d’équilibre » à 64 ans avec décote, augmentation du nombre d’annuités nécessaire pour avoir le taux plein, etc.).

L’extension de la lutte, c’est maintenant !...

Lire la suite...
 
Film débat "Paroles de bandits" mardi 7 janvier, 20h au cinéma Lumière Bellecour PDF Imprimer Envoyer
Divers
Dimanche, 05 Janvier 2020 14:53

Paroles de bandits, un documentaire de Jean Boiron-Lajous, 1h30 (il est prudent de réserver)
suivi d’un débat avec la participation de membres du Collectif de soutien aux réfugiés et migrants Lyon-69
Depuis la fermeture de la frontière entre la France et l’Italie en 2015, la vallée de la Roya est devenue le symbole de l’insoumission. Les migrants bloqués à Vintimille continuent de passer en déjouant barrages et contrôles, aidés par certains habitants de la vallée. Dans cette enclave où des migrants espèrent atteindre un avenir meilleur, la solidarité des habitants est devenue un acte de résistance.
À travers le récit de celles et ceux qui sont dans l’illégalité pour faire respecter des droits fondamentaux, Paroles de bandits raconte l’histoire de ce territoire et de tant d’autres.
Derrière le message de ces bandits, deux ans de tournage, des kilomètres d’entretiens intimes avec chaque personnage…
“Personne n’est illégal”
Une occasion de rappeler le combat à mener contre la politique du gouvernement, en défense des droits fondamentaux

 
Mieux que des vœux : l’action pour nos retraites dès vendredi 3 janvier ! PDF Imprimer Envoyer
Entreprises
Mercredi, 01 Janvier 2020 17:35

 

Grève nationale, interprofessionnelle et intersyndicale à partir du jeudi 9 janvier

Manif à 11h30 à partir de la Manufacture des tabacs (métro Sans Souci)

Macron a parlé. Un peu plus d’un quart d’heure pour nous expliquer que la France n’avait pas connu de période aussi faste depuis de nombreuses années. A l’écouter, tout va pour le mieux… Le chômage ? Plus de 500 000 emplois créés ! Notre camarade Philippe Poutou sera même heureux d’apprendre que, contrairement à ce que toutes les travailleuses et les travailleurs de ce pays subissent, des usines réouvrent ! La crise des Gilets jaunes ? Réglée grâce à « un dialogue respectueux et républicains, sans précédents » !

Les mutiléEs et les blesséEs apprécieront…  La crise écologique ? Sous contrôle grâce à l’accord de Paris. Et comme stratégie écologique, le gouvernement a prévu d’aider les plus modestes à moins polluer… se payant même le cynisme de rendre hommage au mouvement de mobilisation de la jeunesse pour le climat. Un mouvement qui dénonce pourtant exactement la politique menée par son gouvernement et la stratégie des « petits gestes du quotidien ».

Mais visiblement, Macron n’est pas à un enfumage près. L’abus des lacrymos balancées cette année lui aura peut-être brouillé les esprits, ou alors est-ce juste parce que ces vœux sont à l’image de son gouvernement : complètement déconnecté de la réalité sociale du pays. Seule ligne claire perdue à travers de mauvaises envolées lyriques autour de Notre-Dame du haut de laquelle des siècles de « peuples de bâtisseurs »sont censés nous contempler (ou réciproquement)… La réforme des retraites aura bien lieu. Quoiqu’on nous ait vendu sur les « volontés d’apaisement » de Macron,..

Lire la suite...
 
Rassemblement vendredi 27 décembre à 11h30 devant le centre commercial de la Part Dieu PDF Imprimer Envoyer
Entreprises
Jeudi, 26 Décembre 2019 11:38

du côté de la Tour Oxygène, à l’appel de l'Union Départementale CGT
Journée de grève nationale, interprofessionnelle et intersyndicale jeudi 9 janvier
Pour soutenir les cheminotEs en grève reconductible et mobiliser pour les prochaines actions, le Collectif Unitaire 69 en défense des retraites organise des diffusions de tracts avec collectes : informez-vous auprès des militantEs du NPA ou à l’adresse du Collectif : Cette adresse email est protégée contre les robots des spammeurs, vous devez activer Javascript pour la voir.

Le point de vue du NPA :

Retraites : pas de trêve, préparer la rentrée pour gagner

Le gouvernement table sur la période des fêtes pour faire passer sa réforme en force, malgré le fait que la majorité de la population soutient la grève et s’oppose à la casse des retraites.

Mais le mouvement tient, malgré la grande difficulté représentée par cette période, pour rebondir après les fêtes...

Lire la suite...
 
Rassemblement lundi 23 décembre à 11h place de la Comédie (Lyon 1er) PDF Imprimer Envoyer
Entreprises
Dimanche, 22 Décembre 2019 11:14

(métro Hôtel de Ville) à l’appel des syndicats CGT du Rail et de l’Energie
Journée de grève nationale, interprofessionnelle et intersyndicale jeudi 9 janvier
Pour soutenir les cheminotEs en grève reconductible et mobiliser pour les prochaines actions, le Collectif Unitaire 69 en défense des retraites organise des diffusions de tracts avec collectes : informez-vous auprès des militantEs du NPA ou à l’adresse du Collectif : Cette adresse email est protégée contre les robots des spammeurs, vous devez activer Javascript pour la voir.

Le point de vue du NPA : Le gouvernement ne lâche rien, nous non plus !

Pas de retrait de la réforme des retraites, pas de trêve !

Plus importante que le premier jour de la mobilisation, la nouvelle journée mardi 17 décembre, marquée une nouvelle fois par une grève massive dans différents secteurs, a montré la profondeur de la colère du monde du travail contre la réforme des retraites. Mais visiblement, malgré les 1,8 million de manifestantEs, Macron et son gouvernement continuent à faire la sourde oreille. Faisons-nous entendre plus fort, pendant et après ces vacances de fin d’année.

Droit dans ses bottes...

Voilà un Premier ministre qui nous rappelle un précédent, Juppé en 1995... Après avoir reçu individuellement puis collectivement les syndicats mercredi et jeudi, Édouard Philippe n’a fait aucun geste notable pour répondre à la mobilisation qui dure depuis deux semaines. Tout au plus tente-t-il une nouvelle fois la division, avec un clin d’œil appuyé à certains syndicats tièdes...
Ainsi concernant l'âge d'équilibre, le fameux âge pivot, il propose d’individualiser davantage l'âge de départ à la retraite...

Lire la suite...
 
<< Début < Précédent 1 2 3 4 5 Suivant > Fin >>

Page 2 sur 5