NPA 69

A Lyon, les pouvoirs publics entretiennent l’impunité des fascistes

8 février 2024

communiqué du Collectif interorgas Fermons les Locaux Fascistes, dont fait partie le NPA :
"Les pouvoirs publics entretiennent l’impunité des fascistes
En juin 2023, notre collectif Fermons les locaux fascistes sortait un récapitulatif des actions (appels à la haine, violences physiques, manifestations racistes...) de l’extrême droite à Lyon sur les huit mois précédents. Tout comme vous à la lecture de celui-ci, nous étions marqué·e·s par la fréquence et la violence des actions de l’extrême droite, mais surtout par l’impunité dont leurs auteur·rice·s jouissent. Cela n’a pas changé, et cela empire avec le temps.
Une colère immense nous gagne quand des camarades font face à des armes sorties par l’extrême droite, quand des évènements culturels, des soirées LGBTQIA+, doivent être annulées face aux pressions de l’extrême droite (alors que des concerts nazis interdits ont quand même lieu, dans l’impunité la plus totale), ou quand les fascistes viennent sur le terrain des écoles primaires pour exprimer leur haine... cette colère renforce notre collectif mois après mois. Nous constatons également l’impunité quasi totale dont jouissent les militant·e·s d’extrême droite pour déchainer leur haine et leur violence.
Mais nous ne relâchons pas nos efforts et accumulons les preuves de l’insuffisance accablante des actions des pouvoirs publics. En ce sens nous portons aujourd’hui à la connaissance de toutes et tous une liste non exhaustive des faits documentés des six derniers mois, de juin à décembre 2023 :

16 juin 2023 : fête de la St Jean du RN69 à Chaponost 1

18-19 juin 2023 : action de stickage des vélo’v par l’organisation "Les Survivants" avec des stickers anti-IVG sur lesquels il est écrit "Et si vous l’aviez laissé vivre ?" 2

21 juin 2023 : recouvrement par de la peinture noire des arcs en ciel peints au sol devant l’école maternelle Jean Couty 3

21 juin 2023 : attaque par des fascistes d’une manifestation pour Steve Maia Caniço et les Soulèvements de la terre, contre la répression et les violences policières, revendiquée sur le canal Telegram néo-nazi "ouest-casual" 4

22 juin 2023 : communiqué de Reconquête Rhône demandant l’annulation d’une séance de lecture de contes par des drag-queens à la mairie du 9ème arrondissement devant avoir lieu le 28 juin, parlant d’une « expérience dangereuse »5

23 juin 2023 : communiqué et pétition des Remparts Lyon demandant l’annulation de cette même lecture. Présentant les drag-queens comme des personnes vulgaires, fait croire à l’existence d’un "lobby LGBT" sous l’emprise de drogues dures6
2/4 @FrmLesLocFascst

28 juin 2023 : action LGBTQIA+ phobe des Remparts Lyon contre la lecture de drag-queens devant la mairie du 9ème arrondissement, avec installation d’une poupée gonflable (sous-titrée "future poupée de vos enfants") et pancartes (avec inscriptions telles que "Protégeons nos enfants - Stop à la propagande LGBT") devant la mairie du 9e7

30 juin 2023 : fermeture définitive du local du PCF dans la Montée de la Grande-Côte après de multiples attaques de l’extrême droite8

2 juillet 2023 : manifestation haineuse de 80 militants d’extrême droite du Vieux Lyon à la Place des Terreaux9

8 juillet 2023 : "fête des moissons" de Reconquête à Chaponost, avec notamment la présence de plusieurs groupuscules d’extrême droite, d’une librairie négationniste (présentant un catalogue de livres néo-nazis, complotistes etc.)10

30-31 juillet 2023 : agression raciste dans le Vieux Lyon11

15-16 septembre 2023 : agression d’un groupe de jeunes par des militants d’extrême droite dans le 2e arrondissement12

21 septembre 2023 : campagne haineuse des Remparts Lyon lors de la venue de Médine à Lyon (taguant notamment des slogans tels que « Médine = Islamiste »)13

27 septembre 2023 : réunion publique de Parents Vigilants (groupe de Reconquête pour s’implanter dans les écoles, qui menace des enseignant·e·s) au CCVA à Villeurbanne14

28 septembre 2023 : campagne anti-IVG dans Lyon avec notamment des collages comme "l’avortement est une violence faite aux femmes"

14 octobre 2023 : action de Lyon populaire (groupe néo-nazi) à Confluence15

16 octobre 2023 : doxxing d’un syndicaliste16

18 octobre 2023 : intimidation autour d’une conférence sur l’extrême droite à l’université Lyon 3, et agression d’un jeune militant dans le métro17

22 octobre 2023 : action de communication haineuse de Nemesis avec des tags au sol sur le parcours du Run in Lyon (tag de slogans comme "Les françaises ne sont pas des frontières violables"). Agression par des fascistes quelques jours plus tard de militant·e·s recouvrant ces tags18

29 octobre 2023 : saluts nazis et cris de singe des Mezza Lyon (hooligans) en déplacement à Marseille19

4 novembre 2023 : action haineuse des Remparts Lyon lors de la journée d’ouverture de la Biennale de l’hospitalité20

11 novembre 2023 : attaque d’une conférence sur la Palestine à la Maison des Passages par une quarantaine de militants d’extrême-droite armés et cagoulés, revendiquée par la Guignol Squad (regroupant des militants d’extrême droite de plusieurs groupuscules lyonnais)21

11 novembre 2023 - Plus tard dans la soirée : agression de 4 étudiant·e·s devant la Traboule et l’Agogé. Il·elle·s ont reçu des bouteilles en verre lancées depuis la Traboule, puis une jeune femme du groupe a été tabassée par un militant armé d’une canne en bois sorti de la Traboule 22

18 novembre 2023 : concert néo-nazi ayant eu lieu malgré des arrêtés d’interdiction23

19 novembre 2023 : annulation d’une soirée Queer sous pression de l’extrême droite dans le 9e arrondissement

22 novembre 2023 : campagne de récupération raciste : appel à se rassembler suite au meurtre de Thomas24

25-26 novembre 2023 : présence de militants d’extrême droite lyonnais aux descentes racistes à Romans-sur-Isère25

27 novembre 2023 : cortège sauvage haineux, avec slogans et banderoles xénophobes et racistes à travers la Presqu’île de Lyon malgré un arrêté d’interdiction de la Préfecture pour un rassemblement appelé par les Remparts Lyon le précédant26

4 décembre 2023 : appel des Remparts Lyon à un rassemblement sur le mot d’ordre "Stop au massacre des français"27

17 décembre 2023 : agression raciste dans le Vieux-Lyon sur deux personnes d’origine maghrébine aux cris de "sale arabe" et "sale bougnoule", par une dizaine de fascistes dont Marc Barrault (dit Verdier) qui sera interpellé (il écopera de 6 mois de bracelet électronique à domicile)28

22 décembre 2023 : agression au couteau (arme dont l’extrême droite est coutumière) par des fascistes sur un membre de la Jeune Garde : plusieurs coups portés au visage, au ventre et sur le crâne29

Nous souhaitons rappeler que nous ne listons ici que les faits qui sont documentés ou dont les victimes nous ont donné leur accord pour en parler publiquement. La quantité d’agressions non citées ici est accablante. Nous apportons notre soutien aux nombreuses victimes non citées ici. Nous ne citons pas non plus de multiples intimidations prenant différentes formes (suivi de militant·e·s, tags etc.). Les attaques de l’extrême droite s’accumulent, de collégien·ne·s agressé·e·s devant chez eux·elles aux militant·e·s suivi·e·s et intimidé·e·s, aux personnes racisées agressées par des groupes de fascistes se promenant tranquillement... Soit les pouvoirs publics sont complètement incompétents, soit le regard est volontairement détourné.
Dans sa politique de la poudre aux yeux, la Préfète s’est par exemple félicitée de l’application de l’arrêté d’interdiction de la Lugdunum Suum du 8 décembre dernier (les Remparts venant d’être menacés de dissolution, mener quand même cette manifestation aurait été critique pour eux...), et d’un autre arrêté d’interdiction le 27 novembre, qui n’a pas été respecté (les fascistes ayant alors fait une manifestation raciste à travers la Presqu’île sans être ne serait-ce que freinés par la police).

Le 11 novembre, c’est à l’issue de plus d’une heure et demie de balade armés et cagoulés que des fascistes ont attaqué une conférence sur la Palestine à la Maison des Passages dans le Vieux Lyon, pendant près de 30 minutes, notamment à l’aide de mortiers. Ils ont ensuite pu repartir sereinement en criant leurs slogans racistes. Ce sont des familles, des enfants et personnes âgées qu’ils ont traumatisés ou blessés. Les pouvoirs publics n’ont aucune excuse : 1h30 de balade armés et cagoulés dans Lyon, puis 30 minutes d’attaque ultraviolente. Capables d’arriver en dix minutes pour des militant·e·s de gauche pacifiques, mais incapables d’arriver en moins de deux heures pour des fascistes. Nous ne demandons pas pourquoi. Nous exigeons que cela change. A l’issue des attaques, une seule personne a été arrêtée sur une quarantaine de fascistes.
Par ailleurs, alors que la nécessité de fermeture des lieux de réunion et d’entraînement de l’extrême droite n’est plus à prouver, le ministre de l’Intérieur et la Préfète martèlent travailler à la dissolution des Remparts de Lyon. Nous rappelons, encore, que l’effet sera moindre. Après la dissolution de Génération Identitaire en 2021, les locaux la Traboule et l’Agogé (bar et salle de boxe dans le Vieux Lyon) ont continué d’être le repère de l’extrême droite, les mêmes personnes s’y sont retrouvées, entrainées, ont recruté, et mené leurs actions violentes. Madame la Préfète, Monsieur le Ministre, vous devez faire fermer ces locaux d’urgence. La dissolution a prouvé son inefficacité. Agissez ou assumez laisser ces groupes grandir !

Nous finirons par l’essentiel : par les lois passées, par la communication, par les mots et l’intention, par son action, c’est le racisme et la haine que le gouvernement laisse se développer. De ce fait, il fait le lit de l’extrême droite et de sa marche vers le pouvoir. Nous ne laisserons pas faire. Ils ne passeront pas."

télécharger le communiqué pour avoir les sources et l’ensemble des signataires